AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Azalea L. Or'Nyl



Messages : 147
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 19

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans.
Dieu: Ioannis
Relations: FR : elle l'aime / Tout les autres médiums et croyants en Ioànnis

MessageSujet: ..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..   Mer 26 Déc 2012 - 16:28

Alors là le chapitre 5 c'est le summum, là fin est pourrie (je crois que ca devenir une habitude dès le début je préviens que c'est de la merde XDD), hurm et j'ai super méga galéré of the dead pour faire la scène du passé et intégrer le personnage d'une amie était assez compliqué vu qu'il fallait quand même qu'il lui ressemble et puis vu je j'écrivais le chapitre 4 en même temps c'était assez compliqué puis j'avais pleins d'idées mais aucune qui allait enfin bref, je vous laisse le plais//SBAFF//
Excusez moi, c'est mon "//SBAFF//" anti-connerie que j'ai activé après avoir posté le chapitre 4 *sors* Hurm j'ai aussi galérer à trouver une idée pour passer de la scène du passé au présent, je vais pas le refaire à chaques fois ca XD.
Donc vous connaissez la chanson. Smile




C’était plus que bizarre, Naomi se voyait telle qu’elle était il y a deux ans. Les cheveux attachés formants une tresse tombant sur son épaule gauche. C’était d’autant plus étrange qu’elle courait, il y avait une jeune fille à ses côtés. Quinze ans tout au plus accompagnée par une femelle jaguar qui s‘appelait Morphée et qui lui servait de familier. Ce visage lui disait quelque chose mais impossible de s’en rappeler. Les deux femmes avaient l’air d’avoir peur. Elles couraient et ne s’arrêtaient qu’en arrivant devant un étang. Un étang bordé par une forêt avec une sorte d’abri de style ancien mais récemment repeint. C’était l’imposante forêt des mirages. Il y avait un banc, un arbre et c’était tout. Le silence pesant était brisé par la respiration saccadée des deux femmes. La brune se retourna vers l’autre qui était plus jeune.

_ Qui est tu ? Mais qu’est ce que t’as familles a fait pour que la mafia décide de descendre toute ta famille ?
_ Je… je suis Pearl Asting, et nous n’avons rien fait ! C’est les Lieutenants qui n’ont rien faits, ils nous ont pas protégés, ma famille est morte à cause d’eux tous ! Heather Wells et les Lieutenants ! Tous !
_ Mais ne penses tu pas que les Lieutenants on autre chose à faire que régler des problèmes aussi futiles !?

Naomi se vit tirer la jeune fille par le bras et la pousser dans la forêt puis dire en soupirant :

_ Alors d’accord : Vas t’en, mais ne reviens jamais. Jamais ! Tu m’as comprise ? Et fais attention aux mirages, -Naomi désigna les bois du menton- cette forêt est maudite.

En disant cette dernière phrase, la Naomi du songe avait broyé le poignet de l’adolescente puis desserra son étreinte. Et la poussa dans la forêt en lui chuchotant de courir. La jeune fille partit sans tourner le dos à la femme à la peau matte puis d’un coup se retourna et se mit à courir en direction du cœur de la forêt. Se retrouvant seule, la femme ne resta pas sur place, elle quitta l’étang sans un regard en arrière et en partant, elle s’assura à plusieurs reprises de ne pas être suivie.

Naomi se réveilla. Ca faisait une semaine qu’elle faisait ce même rêve. Pourquoi avait-elle fait ce songe ? Elle frissonna mais sortit de sous ses draps. Elle glissa sa main dans ses cheveux et se dirigea vers la fenêtre, l’ouvrit puis fit de même avec les volets. La lumière inonda la pièce. La vue sur la place permit à la Lieutenante de remarquer que la ville était déjà pleine de vie. On toqua à porte du loft, elle sortit de sa chambre, entra dans le salon et alla ouvrir à la personne qui toquait. Il s’agissait de la secrétaire qui venait amenait des dossiers. Naomi les pris, remercia la femme et referma la porte. La Lieutenante posa les documents sur son bureau et alla se préparer.

Quand elle fut lavée, habillée et coiffée, elle se mit à travailler. Que d’affaires plus ennuyeuses les unes que les autres. Naomi s’intéressa à un meurtrier, c’était le seul dossier qui semblait assez croustillant pour attirer le regard de la Lieutenante. Après une rapide lecture, elle en fit une synthèse dans sa tête puis rangea tous les documents dans le tiroir de son bureau qu’elle ferma à clé. Comme elle allait quitter son loft, elle ferma le rangement à clé puis fit passe une chaine dans la clé puis la mit autour de son cou. Elle sortit de son logement puis du Palais. Dehors tout le monde courait. Elle portait un t-shirt, un treillis kaki, un jean noir, des bottes et son arme de service – un Desert Eagle- était accrochée à sa ceinture. Elle avait des boucles d’oreilles et son collier et ses cheveux étaient attachés en une simple couette. Les rues étaient bondées et déjà le soleil atteignait son zénith, trouver celui qu’elle cherchait n’était pas tache facile mais comme toute bonne Lieutenante qui se respect elle atteignit son but. Seulement, en examinant le comportement de l’homme au fur et à mesure de la filature elle remarqua que quelque chose clochait.

Il l’avait repéré c’était obligé ou alors il avait un tic qui faisait qu’il lui lançait des regards noirs toutes les cinq secondes. Pourtant, il continuait d’avancer, elle le suivit jusqu’à un étang, l’étang de son rêve seulement là elle était sur l’autre rive. Elle avait l’impression de connaître ce lieux et pourtant d’y être accueillie comme une étrangère, quel ressentit étrange. L’homme était là, planté au milieu de la neige, le silence qui s’était installé était assourdissant.

‘’ Vous êtes pénibles…
_ Avant de proclamer de telles allégations identifiez vous, pour qui êtes vous ?
_ Ahah, vous êtes risible Lieutenante, on m’avait dit que vous étiez plus maligne que ca, il faut croire que les talents de Lieutenants se perdent avec les générations.
_ Vous avez finis là ? Je vous ais posé une question.
_ Ah oui, je vais vous faire plaisir, officiellement je travail pour votre chère Fleur Rouge.
_ Et officieusement ? –dit Naomi en ignorant la pique de l’inconnu-
_ Officieusement, je travail pour quelqu’un qui va vous poser bien des problèmes, à vous, à FR…
_ Bon abrégez, de qui s’agit-il ?
_ Oh mais je ne vais pas vous faire la grâce de vous le dire, nous allons frapper fort quand vous vous croirez en sécurité. Oh fait, j’allais oublier vous pouvez m’appeler Lauris.

Il sortit son arme, la jeune femme ne bougea pas, il ne visait pas une zone mortelle et quand le coup de feu retentit, elle s’attendait à subir une douleur intense mais elle vit juste le dénommé Lauris s’écrouler, l’arrière du crane perforé. Pour être plus précis, l’orifice d’entrée était… tout à fait normal mais l’orifice de sorti quand à lui… et bien cette partie du crane avait été déchiquetée. C’était signé une arme qui tire des balles à têtes creuses ça. Naomi dégaina son arme observant les alentours… il y n’y avait personne puis elle remarqua que quelqu’un se mouvait entre les arbres et la végétation. Le nouvel inconnu ou plutôt la nouvelle inconnue sortit de la cachette offerte par la flore autour de l’étang. Ses cheveux étaient coupés de façon à ce qu’ils soient mi-longs. Elle était jolie avec ses cheveux bruns et ses yeux noisette. En faisant plus attention… ce visage lui était familier, de le voir là lui faisait éprouver une sorte de sensation rassurante. Et puis tout naturellement dans sa tête, elle fit le lien entre la fille de son rêve et celle qui se tenait devant elle. Pearl…

‘’ Pourquoi es tu revenue ?! –dis la Lieutenante tout en braquant la jeune fille-
Pearl Asting rigola légèrement.
_ Les démons du passés ont toujours une bonne raison de revenir.
_ Pearl, je t’avais dit de ne pas revenir, ici personne n’oubli et encore moins la mafia.
_ Oh mais je vais me débarrasser d’eux comme de ce type, elle pointa du menton le corps qui refroidissait à côté des deux femmes. Et je vais aussi me débarrasser de vous.
_ De nous ?
_ Oui de vous, les Lieutenants actuels, vous paierez pour l’inactivité des anciens.’’

Quand Naomi vit l’arme pointé vers elle, elle ne recula pas, elle savait que Pearl ne jouait pas la comédie, il fallait maintenant la convaincre, elle allait faire une connerie si elle pressait la détente.

‘’ Pearl… ‘’

Elle lui donna un coup de canon dans l’épaule, elle ne souriait pas, elle semblait hésiter. Dans son regard on pouvait lire plusieurs choses, une soiffe infini de vengeance mais aussi de la reconnaissance. Elle semblait être en plein conflit intérieur. Naomi profita de cette chance pour sourire gentiment à l’adolescente, pas question de s’abaisser au point de faire un regard suppliant. Ses yeux semblaient s’embuer, elle se retenait de pleurer.

‘’ J’y arrive pas…
_ Parles !
_ Tu m’as sauvé la vie et j’arrive pas à me décider si je te tue maintenant ou plus tard…
_ Le plus tard possible sera le mieux, dit la Lieutenante en essayant de sourire.
_ Soit, pars mais n’oublis pas, tel une ombre je vais te suivre et à chacun de tes pas tu me sauras derrières toi et chacun de tes proches est maintenant dans ma ligne de mire. Je vais retourner au milieu de la forêt, j’ai des… documents à protéger de l’orage.’’

Quel orage ? Naomi regarda vers le ciel, il ne pleuvait pas et le ciel était d’un bleu magnifique... Pearl profita que la Lieutenante ait la tête levée pour se mettre à courir dans la forêt et Naomi se mit à courir à sa suite suivant les empruntes de pas dans la neige mais perdit sa trace. Les traces s’étaient arrêtées nettes. La garce ! Il fallait retrouver la sortie des bois maintenant. Quand la Lieutenante trouva une des entrées de la ville elle entra et marcha tranquillement au milieu des rues vides. Personne ne sortait quand il y avait de la neige, il y avait juste quelques courageux qui prenaient leur voiture et qui sortaient, et puis il y avait les enfants qui s’amusaient dans la neige. En marchant,Naomi Reyes se demanda comment la jeune fille avait fait pour disparaitre sans lancer de trace… Mais réfléchirait à tous ca plus tard mais Pearl voulait jouer ? Et bien elles allaient jouer, à la loyale ou pas peu importait. Un ennemi de plus ou de moins ne changeait pas grand-chose après tout. La Lieutenante bouscula plusieurs mères qui surveillaient leurs enfants et fut percutée plusieurs fois par des luges quand elle arriva sur la grande place. Enfin. Elle avait froid alors elle se dépêcha de rentrer au Palais.

L’ordinateur allumé, le portable coincé entre l’oreille et l’épaule, Naomi faisait une audio conférence et tapait un rapport. Elle était fatiguée, et les autres qui ne voulaient pas la lâcher. Elle raccrocha, éteignit tout et s’avachi sur sa chaise puis laissa échapper un bâillement. Naomi se releva donc avec nonchalance et prit la direction de sa chambre se laissant tomber sur son lit et en même temps laissa tomber ses responsabilités mais les repris rapidement, elle n’accepterait pas de perdre face à Pearl. Rien que son honneur l’en empêchait. Cette ado’ ne savait pas ce qu’elle voulait, et Nao’ n’allait pas se plaindre, le fait que la jeune fille ait été autant indécise lui avait peut être sauvé la vie.
© Gaëlle R.


Dernière édition par Azalea L. Or'Nyl le Mer 26 Déc 2012 - 17:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia



Messages : 3493
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19

Votre perso :
Age des personnages: une dizaine d'années
Dieu: Volonté
Relations:

MessageSujet: Re: ..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..   Mer 26 Déc 2012 - 17:04

C'est bieen !!!!! Very Happy écris la suiiite !! (mais sans te gourer de chapitre ;p *court*)
A la fin t'a écris Kelly au lieu de Naomi ^^

_________________

Merci Beth c'est trop beau ♥

Tout plein de zolies signa ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azalea L. Or'Nyl



Messages : 147
Date d'inscription : 08/10/2012
Age : 19

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans.
Dieu: Ioannis
Relations: FR : elle l'aime / Tout les autres médiums et croyants en Ioànnis

MessageSujet: Re: ..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..   Mer 26 Déc 2012 - 17:05

Merci **
Quand je te dis pars sms que je suis la Reine du padousime 8DD
Je change ca et j'arrête l'ordi et je rentre chez moi **
Edit : Je crois que j'ai corrigé les fautes x) *sors*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia



Messages : 3493
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19

Votre perso :
Age des personnages: une dizaine d'années
Dieu: Volonté
Relations:

MessageSujet: Re: ..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..   Mer 26 Déc 2012 - 18:29

T'a pas changé le nom du poste xD

_________________

Merci Beth c'est trop beau ♥

Tout plein de zolies signa ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alizée
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1691
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 19
Localisation : Bron

Votre perso :
Age des personnages: 20 ans
Dieu: Sagesse
Relations: Léhana & Ambre : Soeurs Dimitri Taylor >> Lieutenant

MessageSujet: Re: ..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..   Jeu 27 Déc 2012 - 0:37

Citation :
C’était plus que bizarre
Une tournure quelque peu ... familière x')
Citation :
avec une sorte d’abri
Maladroit !
Citation :
nous n’avons rien fait ! C’est les Lieutenants qui n’ont rien faits
Trouve une autre expression pour la dernière partie de la phrase, parce que comme tu utilise la même expression pour parler de son contraire, on a un bug dans notre tête ...
Citation :
Il l’avait repéré c’était obligé ou alors il avait un tic qui faisait qu’il lui lançait des regards noirs toutes les cinq secondes. Pourtant, il continuait d’avancer, elle le suivit jusqu’à un étang, l’étang de son rêve seulement là elle était sur l’autre rive. Elle avait l’impression de connaître ce lieux et pourtant d’y être accueillie comme une étrangère, quel ressentit étrange. L’homme était là, planté au milieu de la neige, le silence qui s’était installé était assourdissant.
Je comprends pas trop ce passage ... Elle remarque quelqu'un de bizarre, celui-ci lui dit qu'elle est pénible et elle commence à lui demander de s'identifier et en plus il lui raconte tout ? x') Si son but c'est de lui donner un avertissement, alors il vaut mieux qu'il vienne direct vers elle ...
Citation :
Il sortit son arme, la jeune femme ne bougea pas,
Pourquoi elle ne bouge pas ? Et pourquoi elle ne s'est pas méfiée avant ?
Citation :
Pearl…
C'est un peu gros qu'elle rêve de Pearl juste le jour où elle la rencontre ... tu devais caler ce passage 'passé' avant ce chapitre là !
Citation :
convaincre, elle
La convaincre qu'elle ... ?
Citation :
Elle lui donna un coup de canon dans l’épaule
Un coup avec le canon de son arme plutôt nan ?

ça à l'air intéressant cette histoire de passé, j'aime bien ! Mais essaye de faire en sorte que ça soit pas trop gros et que ça fasse pas "trèèèès grosse coïncidence hm hm hm ..."
Bref ... La suiiiite ? (A)

_________________
Alizée:
 

Cadooooow ♥ :
 

[Mercii Hélline ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kelly Gibbs



Messages : 162
Date d'inscription : 02/01/2012

Votre perso :
Age des personnages: 23 ans
Dieu: Navsika
Relations: Elisabeth Sanlejos>> Amie. Kelly protège autant que possible Eli’ et Vlad’ de FR et du gouvernement. Mia>> Ennemie mais collabore avec elle contre FR. Fleur Rouge>> Ennemi juré, rêve de le mettre en prison mais semble avoir des alliés un peu partout. Heather Wells>> Ennemie mais ne sait pas comment s’en débarrasser. Freyja Mac Alister et Saphira Grissoni >> Deux tueuses qui semblent vouloir mettre des bâtons dans les roues de la Lieutenante.

MessageSujet: Re: ..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..   Jeu 27 Déc 2012 - 21:17

Toujours en coup de vent:
"Je comprends pas trop ce passage ... Elle remarque quelqu'un de bizarre, celui-ci lui dit qu'elle est pénible et elle commence à lui demander de s'identifier et en plus il lui raconte tout ? x') Si son but c'est de lui donner un avertissement, alors il vaut mieux qu'il vienne direct vers elle ..."
Oui nan mais faut pas s'inquiéter, ils sont juste chelou mais ca c'était prévu et ca sera expliqué dans les chaps suivants xD

"C'est un peu gros qu'elle rêve de Pearl juste le jour où elle la rencontre ... tu devais caler ce passage 'passé' avant ce chapitre là !"

Ouais x( Tu crois que je peux, diviser ca en deux chapitres (donc avec un nouveau post) ou y'a donc la scène du passé, et je case un ou deux chapitre avec Naomi entre le chap avec la scène du passé et la scène ou elle retrouve Pearl ? Comme ca je pourrais rajouter un petit... hum "prélude" ? à la scène du passé. Ou alors je déplace ce chapitre en à la place d'un autre enfin je les décales ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://united-by-fate.forumactif.com/u201contact
Alizée
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1691
Date d'inscription : 30/04/2010
Age : 19
Localisation : Bron

Votre perso :
Age des personnages: 20 ans
Dieu: Sagesse
Relations: Léhana & Ambre : Soeurs Dimitri Taylor >> Lieutenant

MessageSujet: Re: ..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..   Ven 28 Déc 2012 - 19:43

Citation :
"Je comprends pas trop ce passage ... Elle remarque quelqu'un de bizarre, celui-ci lui dit qu'elle est pénible et elle commence à lui demander de s'identifier et en plus il lui raconte tout ? x') Si son but c'est de lui donner un avertissement, alors il vaut mieux qu'il vienne direct vers elle ..."
Oui nan mais faut pas s'inquiéter, ils sont juste chelou mais ca c'était prévu et ca sera expliqué dans les chaps suivants xD
Même, comme tu le décris, on comprends pas l'enchaînement des faits ! On peut ne pas comprendre pourquoi l'inconnu est là etc etc., par contre on est obligé de comprendre ce qui amène la lieutenante à aller lui parler ! Ce que je trouve pas clair du tout pour le coup, parce qu'elle ne peut pas juste demandé à quelqu'un qui à l'air bizarre et qui lui sort "vous êtes pénibles" de s'identifier !
Citation :
Ouais x( Tu crois que je peux, diviser ca en deux chapitres (donc avec un nouveau post) ou y'a donc la scène du passé, et je case un ou deux chapitre avec Naomi entre le chap avec la scène du passé et la scène ou elle retrouve Pearl ? Comme ca je pourrais rajouter un petit... hum "prélude" ? à la scène du passé. Ou alors je déplace ce chapitre en à la place d'un autre enfin je les décales ?
Bah il te suffit de mettre ce passage "passé" à un autre moment, mais essaye de faire en sorte que ça soit "naturel", dans le sens où quelque chose (un objet, un lieu ...), lui fait penser à son passé, et à ce moment-là tu intégré un passage "passé" et même, tu peux en rajouter un deuxième plus tard, histoire de maintenir le suspens à propos de ce mystérieux passé ...

_________________
Alizée:
 

Cadooooow ♥ :
 

[Mercii Hélline ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..   Aujourd'hui à 11:32

Revenir en haut Aller en bas
 
..Amor patriæ nostra lex. [Chapitre5]..
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Crys et devises
» La Cosa Nostra
» Evy vous remercie!^^
» Une signature pour Ashley Greene =).
» Kosa nostra politisyen sankoutya

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United by Fate :: Welcome on this forum ! :: • Flood et autre • :: Ecriture (Hors contexte) :: Ars longa, vita brevis.-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit