AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lena Weaver



Messages : 58
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Mar 23 Juil 2013 - 11:22

Lena rentrait du lycée, plongée dans ses pensées. Elle avait fini tôt, et réfléchissait à ce qu'elle pourrait bien faire de son après-midi une fois rentrée à la maison. Cependant, le court de ses pensées fut interrompu par les hurlements de quelqu'un. Prenant progressivement conscience de ce qui l'entourait, Lena remarqua la fumée épaisse qui s'échappait d'une maison au loin. Elle ne pu s'empêcher de presser le pas pour voir ce qu'il se passait.
La maison était en feu. Un petit nombre de personnes se tenait devant celle-ci, mais il n'y avait pas encore l'ombre d'une ambulance ou de pompier. Ils devaient être en route. Le hurlement venait d'une femme qui pleurait devant celle-ci et ce ne fut qu'à cette distance que Lena comprit ce qu'il se passait. L'un de ses jeunes fils était resté à l'intérieur.
Pourquoi personne ne lui venait en aide ? Il fallait faire quelque chose ... Mais en comprenant qu'elle-même n'aurait su comment s'y prendre, elle comprit pourquoi le peu de personne autour de la maison ne réagissait pas. Un homme tenait la femme en pleure qui semblait sur le point d'y retourner, pensant de toute évidence qu'il n'y avait plus d'espoir pour son fils.
Lena sera le point. D'ici que les pompiers arrive, il serait sans doute trop tard. Mais elle ne savait pas quoi faire de plus.
Puis, elle remarqua alors la silhouette familière d'un jeune homme devant la maison en flamme. Gabriel. Que faisait-il là ?
Une horrible idée lui vient brusquement à l'esprit. Etait-il responsable de l'incendie ? L'avait-il lui-même provoqué ? Que faisait-il là, à regarder bêtement ce spectacle terrible ? Son air concentré ne jouait pas non plus en sa faveur.
Son poing se sera brusquement. Elle avait eu raison de se méfier de lui. S'il était capable de brûler une maison avec ses habitants, il n'aurait sans doute aucun scrupule à la tuer.
Mais elle ne pouvait pas le laisser s'en tirer si facilement.
ça aurait été trop facile.

[Wala, c'est la merde en boite, mais avec le temps dont je disposais, j'ai dû faire viiiiiite ! maintenant réponds viiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiite ]


Dernière édition par Lena Weaver le Jeu 25 Juil 2013 - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Winter
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 11
Date d'inscription : 06/10/2012

Votre perso :
Age des personnages: 16 ans
Dieu: Arc'hanteal
Relations: Lena Weaver, camarade de classe

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Mer 24 Juil 2013 - 11:54

[idées de tritre: un jeu d'apparences/une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur...]
Gabriel était sorti aller voir le dernier James Bond. Pas qu'il soit un grand adepte du 7e art, mais après avoir passé la moitié de son samedi à tourner en rond chez lui, il avait du se résoudre à essayer de se changer les idées. Il n'arrivait pas à comprendre cette fille. Lena. Elle avait semblé êter très intéressée par lui, à un point ma foi assez flatteur, jusqu'au moment où elle était partie précipitement en inventant de toute parts une excuse. Que s'était-il passé ? Avait-elle vu quelqu'un qu'elle voulait éviter ? Ou éviter d'être vu avec lui ? Il était certain qu'elle était célibataire, mais... Il tournait et retournait le problème dans tous les sens depuis des heures et n'arrivait pas à comprendre. Un cri le tira de ses pensées. Un cri de femme. Il remarqua une maison en flammes et repéra la femme hurlante. Il ne lui fallu que quelques secondes pour comprendre la situation. Il avança vers la maison en feu, et vit au premier étage  un bambin à la fenêtre, déjà étourdi par la fumée. Il hésita un instant - pourquoi risquer sa vie pour un autre être humain ? C'était la voix de son père qui avait posé cette question, qui résonna dans sa tête, se mêlant au cri de la mère éplorée. Pourquoi ? Parce que le cri de cette mère était celui de toutes les mères. Et que la sienne aurait poussé le même. Il revoyait son doux visage, quand elle lui contait des histoires pour l'endormir. Il esquissa un sourire à cette pensée. Elle avait une voix telle qu'elle semblait toujours chanter. La discordance des cris jurait avec cette image. Ils devaient cesser. Sans plus hésiter, il s'approcha des flammes, jeta un coup d'oeil à l'intérieur de la porte et comprit qu'il ne pourrait rentrer dans ce brasier. Il repéra un balcon, à l'étage supérieur, qu'il pouvait atteindre en s'aidant d'une gouttière. Il n'eut pas besoin de consulter Grey, celui ci sautait déjà, prenant appui sur une corniche, pour arriver sur le balcon épargné des flammes. Gabriel eut plus de difficultés à monter, la gouttière étant déjà brulante. Il déchira en deux son t-shirt pour l'enrouler autour de ses mains et les protéger de la chaleur, avant de grimper. Il finit par atteindre le balcon, et suivit les indications mentales du loup qui avait déjà trouvé l'enfant, et essayé de le convaincre de le suivre. Marchant avec prudence entre les flammes, tout en se hâtant, il finit par les rejoindre. L'enfant titubait, le regard vitreux et les yeux rouges. Il ne resterait plus longtemps conscient.
"Eh gamin, t'inquiète pas, je vais te sortir de là. Tu sais où est l'escalier de secours le plus proche ?"
Pendant quelques secondes l'enfant sembla trop abasourdi pour comprendre, puis il tendit un doigt vers la gauche.
"Okay, alors tu vas me suivre, en mettant tes pieds comme moi."
Il prévenait mentalement Grey de fermer la marche quand le bambin chancela et tomba dans les cendres chaudes. Sans hésiter, Gabriel le pris dans ses bras et avança dans la direction qu'il avait indiqué. L'enfant était lourd, et la fumée commençait à lui donner des vertiges. Ses poumons et sa gorge étaient brûlants, et ses yeux lui piquaient atrocement. Un mur s'écroula dérrière lui, créant un appel d'air qui fit rugir les flammes devant lui. Il toussa. La chaleur devenvait suffocante, et son jean avait pris feu. Grey donna des coups d'épaules sur les flammèches pour les éteindre. Ils continuèrent d'avancer, jusqu'à enfin arriver à la porte de l'escalier de secours. Il l'enfonça d'un coup d'épaule, ne pouvant déposer l'enfant. L'air frais de l'extérieur le fit frissonner de froid et de soulagement. Il fut pris d'un nouveau vertige et vacilla, retenu de tomber dans le vide par la rambarde. Les jambes tremblantes, les yeux pleurant des torrents de larmes pour laver les particules de fumée, il descendit l'escalier. Il en était à la moitié quand deux pompiers, enfin arrivés, vinrent lui porter assistance, l'un prenant l'enfant, l'autre le supportant. Il fut guidé à l'ambulance, où il s'effondra sur une civière. Pendant quelques minutes il resta dans une torpeur étrange, puis on lui tendis une couverture de survie et un ambulancier vérifia son état. Il se laissa aller à ses soins, incapable de réfléchir maintenant que l'adrénaline était retombée. Puis son esprit se clarifia, ainsi que sa gorge dans une grand quinte de toux, et il refusa qu'on l'emmène à l'hôpital. Il devait être rentré avant son père, pour se changer et essayer de cacher son action. Il n'était pas sur de sa réaction, mais ne pensait pas qu'il le porterait en héros, la balance penchait plus du côté du crétin inconscient. Il cherchait la force de se lever pour rentrer quand il distingua de ses yeux abîmés une silhouette qui ressemblait à celle de Lena. Des hallucinations à présent ? La fumée l'aviat peut-être plus touché qu'il ne le pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Weaver



Messages : 58
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Mer 24 Juil 2013 - 13:53



Puis, brusquement, il se passa quelque chose qui laissa Lena sans réaction. Gabriel s'élança en direction des flammes et après avoir vérifié qu'il ne pouvait rentrer, commença à grimper le long de la gouttière. D'un geste expert, il enleva déchira sa chemise [j'ai l'impression qu'il fait un stip tease là xD] afin de l'enrouler autour de ses mains. En quelques secondes il était sur le balcon et s'engouffrait à l'intérieur même de la maison en flamme.
Lena demeurait pétrifiée devant ce spectacle. Etait-il bien en train de faire ce qu'elle pensait ? Elle n'arrivait à le croire. En réalité, elle ne le cru vraiment que lorsqu'elle le vit sortir de la maison, quelques minutes plus tard, l'enfant inconscient dans les bras. Pris de vertige, il fut rapidement intercepté par des pompiers que venait d'arriver. On les guida tout deux vers une ambulance où on les allongea sur des civières.
Lena était toujours aussi incapable de bouger. Gabriel venait vraiment de sauver cet enfant. Et ce n'était pas un acte léger, il avait réellement risqué sa vie pour celle de ce gosse.
Elle se mordit la lèvre inférieure. Elle c'était méprise sur son compte d'une façon affreuse. Ce fut peut-être le remord qui la fit avancer vers la civière, car ce fut à peine si elle réfléchit à ce geste.
Elle le vit tenter de se relever et elle réalisa alors qu'elle n'avait pas du tout pensé à ce qu'elle lui dirait dans ce cas-là. N'était-ce pas elle qui s'était enfuie sans la moindre explication plausible lors de leur dernière rencontre ? A quoi jouait-elle encore ? Elle n'aurait sans doute pas réagi s'il c'était agi d'une vague connaissance du lycée. Or Gabriel était l'une d'elle.
Elle allait reculer et s'enfuir de nouveau, lorsque leur regard se croisèrent. Elle hésita encore un instant, remarquant que Gabriel plissait les yeux pour tenter de la distinguer, mais décida qu'il était trop tard désormais.
Sans réfléchir, des mots étonnamment sincères sortir de sa bouche :
- C'était ... Très impressionnant, Gabriel. Je ne sais pas comment tu as réussi à faire ça, mais c'était vraiment ... Impressionnant.
Elle se ressaisit.
- Euh ... Tu te sens mieux ? Parce que j'ai cru comprendre qu'on te conseillait d'aller à l'hosto, et vu ton état, je me demande pourquoi ils ne font que te le conseiller ...
Et elle sourit.
- Si tu veux vraiment pas y aller ... Je peux peut-être t'aider à rentrer chez toi, tu ne crois pas ?
Lena avait déjà une nouvelle idée derrière la tête.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Winter
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 11
Date d'inscription : 06/10/2012

Votre perso :
Age des personnages: 16 ans
Dieu: Arc'hanteal
Relations: Lena Weaver, camarade de classe

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Mer 24 Juil 2013 - 15:51

Lena - il était presque certain que c'était elle à présent - sembla hésiter. Pourquoi serait-elle venue lui parler ? C'aurait été trop facile. Qu'elle vienne le féliciter... Il se rendit compte qu'il en avait envie. Juste un petit bravo. Quelqu'un qui dirait que son action était positive, qu'il avait raison. Les parents de l'enfant était partis avec lui à l'hôpital, et s'il ne doutait pas qu'ils tenteraient de le retrouver pour lui dire merci, ou qu'un journaliste d'un papier local écrirait une brève sur le sujet, il ne pouvait pas laisser son nom, ou son père découvrirait l'affaire. Il espérait qu'on ne l'avait pas pris en photo...
La jeune fille fini par se décider d'avancer, et lui parla d'un ton d'une franchise qu'il le prit au dépourvu.
- C'était ... Très impressionnant, Gabriel. Je ne sais pas comment tu as réussi à faire ça, mais c'était vraiment ... Impressionnant.
Impressionnant. Un mot imposant. Le méritait-il vraiment ? Après tout, il n'avait fait cela que pour que les cris de la mère cessent. En l'honneur de sa mère. Il ne voyait pas tant d'héroïsme dans son acte. Une fois qu'il avait avancé, il avait arrêté de réfléchir. S'il n'avait pas flanché, c'était uniquement parce qu'il avait arrêté de penser à autre chose qu'à l'instant présent. Et sans Grey, il n'y serait pas parvenu. Le loup était couché à ses pieds, avec quelques poils roussis. Il sourit à l'animal, oubliant Lena.
- Euh ... Tu te sens mieux ? Parce que j'ai cru comprendre qu'on te conseillait d'aller à l'hosto, et vu ton état, je me demande pourquoi ils ne font que te le conseiller ...
Il lui fallu quelques secondes pour réaliser qu'elle avait parlé, et comprendre ses mots. Il était plus fatigué qu'il ne l'avait pensé... Mais il ne pouvait aller à l'hôpital, c'était hors de question. Une bonne sieste, du thé au miel - recette de grand-mère pour les maux de gorge, qu'il espérait marcher dans ces circonstances - et il devrait pouvoir encaisser le choc. Au besoin, il passerait aux urgences lundi à la pause de midi. Il remarqua qu'elle souriait. Elle avait un joli sourire, qui faisait partir son gêne et son trop de sérieux qu'elle semblait n'avoir qu'avec lui.
- Si tu veux vraiment pas y aller ... Je peux peut-être t'aider à rentrer chez toi, tu ne crois pas ?
Elle était vraiment très serviable. Il se rappela ce que lui disait son père, que l'aide ne vient que de ceux qui veulent profiter de nous. Mais... comment Lena pourrait profiter de lui ? Pourquoi en aurait-elle envie ? Elle était tout à fait ordinaire, peut-être plus irascible et hâtive, du mois les éclats de voix qu'il avait parfois entendu au lycée tendaient à le démontrer, mais elle n'avait rien d'une manipulatrice. Non, elle semblait bien trop franche et honnête pour ça. Enfin, le résultat était le même, elle ne pouvait pas aller chez lui. Et si son père arrivait ?
Si ton père arrivait, il verrait que le plan avance bien.
Il se pencha et caressa le pelage gris de son loup pour se donner une contenance le temps de réfléchir.
Et pour l'incendie ?
Il pensera que tu l'as fait pour faire le gentil courageux devant la fille.

Grey n'avait pas tort... Il se releva, hésitant toujours. quand ses jambes tremblèrent et que le monde changea de couleur, il se rendit compte qu'il n'avait pas trop le choix. C'était ça ou l'hosto, il ne pouvait pas rentrer seul. Il se retient à la porte de l'ambulance, respira profondément pour se remettre les idées au clair, et déclara:
" C'est sympa de te proposer. J'habite pas loin, ça te prendra pas longtemps. Merci."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Weaver



Messages : 58
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Mer 24 Juil 2013 - 19:40



Sa proposition sembla mettre Gabriel mal à l'aise car il détourna son regard pour caresser distraitement le pelage de son loup. De toute évidence, il ne voulait guère la faire rentrer chez lui, preuve qu'il avait peut-être bien quelque chose à cacher. Or il avait raison de se méfier, car sa proposition n'était pas innocente - mais il n'avait aucune façon de le savoir.
Lena ... Est-ce que ce n'est pas trop dangereux ? S'enquit Utopia.
La jeune fille jeta un coup d'oeil à la panthère à son chevet.
Peut-être que si. Mais j'ai décidé d'aller au bout des choses, finalement.
Plus de fuite improvisée, si je comprends bien ?
C'est ça.

La panthère planta un regard lourd de sens dans celui de Lena.
Fait attention ... S'il te surprend en train de ...
Ne t'inquiète pas pour moi. Et fais plutôt attention à son loup, je parie qu'il est aussi fort que son double ... Tu as vu de tes propres yeux la façon dont ils se sont débrouiller pour monter.

Utopia n'eut pas le temps de répondre, car Gabriel venait de prendre la parole :
"C'est sympa de te proposer. J'habite pas loin, ça te prendra pas longtemps. Merci."
Un sourire trop vif vint instinctivement se greffer sur ses lèvres à ces mots, qu'elle s'efforça de rendre naturel dès lors qu'elle s’aperçut de sa maladresse. C'était une occasion en or de s'assurer de qui était vraiment Gabriel et surtout ... Voir de plus prêt d'éventuel manigance de son père. Avec un peu de chance, peut-être aurait-elle le temps de jeter un coup d’œil à son bureau.
Gabriel avait peut-être sauvé une vie aujourd'hui, mais elle ne pouvait lui faire confiance pour autant. Bien qu'elle n'ait pas la moindre preuve qu'il soit un criminel comme son père, elle avait bien entendu parler de ce dernier, et s'il était bien comme son père lui en avait parlé, alors il n'hésitait certainement pas à faire tremper son fils dans ses sales affaires.
Une rapide visite chez lui serait peut-être le moyen de vérifier tout ça.
"Il n'y a pas de problème, ça m'aurait ennuyé si tu étais mort pendant le trajet !"
... Ou peut-être pas, mais l'essentiel c'est qu'il y croie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Winter
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 11
Date d'inscription : 06/10/2012

Votre perso :
Age des personnages: 16 ans
Dieu: Arc'hanteal
Relations: Lena Weaver, camarade de classe

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Mer 24 Juil 2013 - 21:55

Elle lui répondit d'un grand sourire. Il y avait quand même quelque chose qui clochait avec cette fille... Il lui était déjà arrivé de récolter des regards et des sourires de filles, il n'était pas attardé à ce point, mais il n'avait jamais fait tant d'effet. C'était étrange...
Mais non idiot ! Tu lui plais et elle a aucune subtilité dans sa drague, point barre. T'es parano. Faut dire que vous les humains vous pouvez être d'une crétinerie pour ce genre de choses...
Grey avait dis ça en essayant d'être sérieux, mais Gabriel voyait bien qu'il était au bord du fou rire.
Arrête de te foutre de moi. Je sais quand je plais à une fille. Mais là c'est un peu excessif non ?
Gab' a une amoureuse, Gab a une amoureuse...

Il lui donna un discret coup de mollet dans l'épaule, ce qui eut pour effet qu'il répéta encore plus fort sa chanson dans sa tête. Ce loup devrait être empaillé.
"Il n'y a pas de problème, ça m'aurait ennuyé si tu étais mort pendant le trajet !"
Il sourit.



***



Après avoir discuté de choses banales et diverses ils arrivèrent à sa porte. La nervosité de Gabriel était allée en grandissant, et il fut soulagé de voir que la porte était fermée. Son père n'était pas là. Il donna deux tours de clé et entra dans le vestibule. Il hésita un instant à dire au revoir sur le champ, mais cela aurait été extrêmement impoli. Et il n'était pas question que de défendre ses secrets et sa maison, ni d'avoir une fille un peu trop entreprenante sur les bras, mais surtout de récupérer des informations de son père. Donc, il devait continuer à se rapprocher de la fille. Qu'elle ait apparemment un crush sur elle lui faciliterait les choses, surtout qu'il n'était pas un grand dragueur. Séduire les personnes pour qu'elles fassent ce qu'il voulait, oui, il avait quelques facilités, bien qu'il répugnait à les utiliser, à part pour se faire des amis. Mais séduire une fille... ça c'était une autre affaire. Affaire en laquelle il n'avait pas tellement d'expérience. Jouer un peu à ce jeu là, il l'avait bien sur fait, mais il n'avait jamais eut de véritable petite amie. Trop difficile à garder loin de ses secrets. Alors que là, il était obligée de la laisser un peu s'approcher pour pouvoir avoir ses secrets à elle. Enfin, ceux de son père et de la police. Elle n'était qu'un pion dans le jeu de son père, tout comme lui-même - il en avait parfaitement conscience. la différence était qu'il était le cavalier et elle un simple pion. Mais il ne devait pas pour autant sous-estimer sa dangerosité... Toutes ses pensées lui traversèrent l'esprit tandis qu'il invitait d'un geste Lena à entrer. Il fut pris d'une quinte de toux et tituba jusqu'à la cuisine non loin pour attraper un verre d'eau qu'il but à grandes goulée. Cela allait mieux. Sauf quand il sentit sa tête lui tourner. Il devait s'allonger, ses jambes ne tenaient plus sous lui. Il avait le choix entre le canapé du salon et son lit. Se rappelant que son père posait souvent son revolver sous un coussin du canapé - raison pour laquelle il ne s'y asseyait jamais - il opta immédiatement pour sa chambre.
"Je vais... - il fut pris d'un vertige - m'allonger sur mon lit... j'en peux plus..."
Se tenant au mur il arriva à la chambre, passant par un étroit couloir. Toutes les portes étaient fermées, c'était déjà cela de gagné. Il poussa la porte de sa chambre, présentant un bordel assez impressionnant, et dégagea rapidement les livres qui traînaient sur son lit avant de s'y laisser tomber. Il s'endormirait bien... Sauf que la fille était là. A la voir là, dans sa chambre, son repère, son terrier où il ne faisait jamais entrer personne - ses amis pensaient que son père refusait d'avoir des invités chez lui, ce qui aurait été sûrement vrai, si Gabriel lui avait un jour demandé la permission. A cet instant il n'eut qu'une envie, chasser cette intruse. Elle était là, chez lui, danssa chambre, tout ça pour quoi ? Pour l'aider à rentrer chez lui ? S'il n'avait pas sauvé ce foutu gamin il n'en serait pas là. Non. Se calmer. Réfléchir. C'était pour le plan. Le plan. Il devait supporter cette garce.
Eh du calme Gab', elle va voir que tu t'énerve. Fiche la dehors gentiment, tu t'en occuperas plus tard.
Le loup se pelotonna à ses pieds comme à son habitude. Cette vision le calma brusquement. Grey... Il remarqua alors une tache rouge imprégnant son pelage.
"Grey ? - il avait parlé à haute voix, trop saisi par l'inquiétude - Grey Ca va ?
- C'est rien Gab'... Rien du tout..."
Et il sentit la conscience de sa moitié s'évanouir, avant de sombrer lui-même dans l'inconscient.

[on aura qu'à dire qu'il s'est blessé dans l'incendie !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Weaver



Messages : 58
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Jeu 25 Juil 2013 - 0:00

Gabriel se redressa alors, un sourire aux lèvres et les yeux de Lena se posèrent automatiquement sur la longue balafre qui rayait son torse. Elle sentit son sang se glacer. Comment se l'était-il faite ? Lena ne préférait même pas l'imaginer. Mais à vrai dire, ce n'était pas vrai : elle imaginait déjà tous les scénarios les plus terribles dans sa tête.
Toujours aussi sûre de vouloir voir sa maison ? Demanda malicieusement Utopia.
Toujours.


***

Devant la maison, Lena avait craint qu'il ne la plante ici sans même la faire rentrer. Il n'avait, à vrai dire, pas eu l'air très emballé durant le trajet et sans doute avait-elle été un peu directe car elle décelait une certaine méfiance chez Gabriel qui n'y était pas auparavant - du moins, pas autant.
Cependant, Gabriel avait tout de même fini par lui proposer de rentrer. Or, le trajet l'avait visiblement épuisé et des vertiges commençait à le saisir. Il s'empressa de prendre un verre d'eau, sans même lui demander si elle-même en voulait un, ce qui accru son malaise, car depuis qu'ils étaient entrés, il agissait presque comme si elle n'existait pas. Cependant, c'était également une occasion en or pour observer la maison avec intérêt sans trouver son comportement suspect. Pour l'instant, tout paraissait profondément normal.
Puis il l'emmena dans sa chambre, où régnait un désordre ... Inexplicable. Cependant, cela ne sembla guère le gêner car la masse de livres trainant sur son lit trouvaient visiblement tout aussi bien leur place par terre - où il trainait déjà tout un tas de vêtements et autres.
Ce ne fut qu'à cet instant que Lena compris à quel point elle le dérangeait. S'il faisait presque comme s'il n'existait pas, il restait visiblement toujours le "presque". Sans s'en rendre compte, Gabriel chancelait de plus en plus en direction de lit, grommelant quelques mots à son loup qui restèrent inintelligible pour elle, jusqu'au moment où il y tomba réellement, inconscient.
Lena resta un instant stupéfaite :
- Euh ... Gabriel ? Gabriel ?
Elle tenta de la secouer, mais il restait sans réaction.
Lena hésita. Elle doutait que cette réaction soit vraiment normale. Mais ... C'était une occasion en or. Elle sourit presque à cette idée. Elle avait la maison pour elle toute seule. Mais combien de temps resterait-il inconscient ? Et avait-elle vraiment le droit de le laisser ainsi sans aide ? Qui qu'il soit, elle n'avait pas l'intention d'être responsable de la mort de quelqu'un.
Elle le regarda encore un instant. Les infirmiers l'avaient laissé partir tout à l'heure, ils devaient bien savoir ce qu'ils faisaient. Et puis, elle ne le laisserait pas seul longtemps. Il allait sans doute très vite reprendre conscience et dans ce cas elle n'avait pas une minute à perdre. Elle n'hésita pas plus longtemps.
Elle jeta d'abord un regard circulaire à la pièce. C'était un si grand capharnaüm qu'elle se demandait si c'était une aubaine pour trouver des indices ou bien si cela ne ferait qu'empirer toute possibilité de recherche. Elle avait peut-être au moins une chance : vu l'état de sa chambre, il y avait peu de chance qu'il ait beaucoup de visite, ce qui voulait dire qu'il pouvait tout aussi bien laisser trainer des objets d'importances sans prendre gare à les cacher.
Elle repéra d'abord rapidement si ce qui trainait par terre pouvait représenter un quelconque intérêt, mais elle ne vit rien et se rabattit alors sur les meubles. Elle intima aussitôt à Utopia de jeter un coup d'oeil de son côté tout en gardant un œil sur Gabriel et son loup. Il ne fallait pas passer trop de temps dans cette pièce, mais elle voulait juste savoir à qui elle avait à faire.
Elle ouvrit alors le premier tiroir, près de son lit, et n'y trouva d'abord que des livres, puis le deuxième, et en soulevant quelques cahiers, son sang se glaça lorsque son regard tomba sur un long couteau de cuisine à la lame particulièrement aiguisée. Elle resta quelques secondes interdite, avant de refermer précipitamment le tiroir. Que faisait-il avec ça dans sa chambre ? - Lena n'était pas sûre de vouloir le savoir. Elle frissonna. Elle jeta un coup d’œil au troisième tiroir, mais il était rempli de vieux cahier qu'elle ne prit pas le temps de regarder - elle n'avait absolument pas le temps.
Lena, il y a quelque chose ...
Elle sursauta, prise de surprise par la voix de son propre double, ce qui fit glisser une photo d'un des cahiers. Lena ne le remarqua pas tout de suite, et se retourna en direction d'Utopia.
Cette trace sur ce T-shirt ... Je crois que c'est du sang.
Le T-shirt en question était roulé en boule, trainant par terre négligemment. La tâche en question n'était pas énorme tout en n'étant pas assez minime pour être une simple égratignure.
Le sien ou celui de quelqu'un d'autre ?
Comme voudrais-tu que je le sache ?

Lena se retourna vers le tiroir sans un mot et découvrit alors la photo par terre. C'était celle d'une femme souriante serrant contre elle un petit garçon. Troublée, elle reconnu aussitôt Gabriel enfant, avec ce qui devait être ... sa mère. Elle sourit, attendrie, et par simple curiosité, feuilleta l'un des carnets. Celui-ci était remplie d'une écriture grotesque d'enfant, accompagnés de très nombreuses photos, toujours de la même personne accompagné ou non de quelqu'un : sa mère. Lena ne parcouru des yeux que quelques mots, mais à peine l'eut-elle fait qu'elle dû immédiatement refermer le cahier, comme si ses pages venait de lui brûler les yeux. Elle n'avait pas besoin de lire quoi que ce soit pour comprendre quel était la nature de ce livre. Un hommage à sa mère. Sa mère ... décédée ? Elle ignorait ça de lui.
Et à vrai dire, elle n'était pas sûre de vouloir savoir tout ça, car, troublée, elle s'empressa de tout remettre dans le tiroir, oubliant par la même occasion d'y remettre la photo qui avait glissé de l'album.
Laissons tomber la chambre. Cherchons plutôt le bureau de son père.
Utopia acquiesça.
Elles s'aventurèrent dans les couloirs de cette maison inconnue. Il ne restait plus qu'à essayer de voir où menait toutes les portes. La première qu'elle ouvrit menait à la salle de bain, et la seconde aux toilettes. Une troisième menait à une autre chambre qui devait être celle de ses parents - enfin, de son père, avec ce qu'elle venait d'apprendre. Et la quatrième ... était fermée à clef. Elle aurait dû s'en douter. Ce devait être le bureau de son père, sans aucun doute. Elle regarda un instant autour d'elle, pour s'assurer qu'il n'y avait bel et bien personne et défit une des pinces à cheveux qui tenait une mèche rebelle, et la tordit avant de l'insérer dans la serrure. On lui avait appris ce petit tour quand elle était petite et elle espèrait juste qu'elle sache toujours le faire ...
Lena, j'entends des bruits de pas, partons d'ici ...
La jeune fille s'empressa de cacher le bout de métal dans la poche de son jean et d'un geste rapide remis en place la mèche rebelle.
Mais quand elle se retourna pour revenir sur ses pas, Gabriel et son loup était déjà face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Winter
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 11
Date d'inscription : 06/10/2012

Votre perso :
Age des personnages: 16 ans
Dieu: Arc'hanteal
Relations: Lena Weaver, camarade de classe

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Jeu 25 Juil 2013 - 13:24

Gabriel entendit des bruits dans sa chambre. Sa mère venait la réveiller, mais il n'avait pas envie d'aller à l'école. Il ouvrit en grand les yeux quand il réalisa la douloureuse absurdité de ses pensées. Quel crétin il était... Il regarda autour de lui, pris d'un accès de paranoïa qu'il ne s'expliqua pas immédiatement. Puis ses pensées se remirent en place et il se pencha sur Grey.
Respire Gab', j'ai juste été écorché dans l'incendie, je vais pas crever.
Sans écouter son compagnon, il observa sa blessure. C'était difficile de voir avec son épais pelage, mais la blessure ne semblait pas trop importante.
Ca te fera une cicatrice virile !
Il plaisantait mais était tout de même inquiet.
On va à la salle de bain laver ça et voir ce que je peux mettre dessus. Et pas de discutions.
Gab'... La fille. Elle est où ?
Voilà ce qui l'avait inquiété à son réveil ! Lena, où était-elle passée ? Et d'abord, combien de temps s'était-il évanoui ? Il espérait qu'elle n'avait pas appelé une ambulance et autre connerie. Peut-être juste allée cherché de l'eau dans la cuisine ? Il se releva, attendit quelques secondes que sa tête se clarifie, et se mit à la recherche de la garce, Grey à ses pieds, bien qu'il lui ait dit de ne pas bouger. Boule de poils têtue. Il n'eut pas de mal à la trouver, devant la porte du bureau de son père. Il cru la voir ranger un petit objet dans sa poche, mais il n'en était pas sûr. Qu'est-ce qu'elle foutait là ?! Il allait lui faire regretter de fouiller dans ses affaires... Il était d'un caractère relativement conciliant, mais il y avait deux choses qu'il ne supportait pas: qu'on se mêle de ses affaires et qu'on fasse quelque chose qui entraînerait l'ire de son père. Et là, Lena faisait exactement les deux. Il pensa à son couteau glissé dans un étui le long de son mollet. Mais non, c'était absolument stupide, il allait pas tuer cette fille juste parce qu'elle traînait chez lui. Il allait se contenter de lui briser le cœur, comme prévu. Enfin, le plan initial ne lui demandait pas d'aller jusque là, juste de la charmer assez pour espionner son père, et cela l'avait tout d'abord un peu peiné, mais à présent... Il avait envie de la voir pleurer. Souffrir. Parce qu'elle ne pourrait jamais souffrir autant que lui si son père découvrait qu'il avait laissé quelqu'un traîner chez lui.
"Lena ? Qu'est-ce que tu fais là ?"
Sa voix ne laissait filtrer que de l'étonnement. Il la laissa être aussi douce et chantante que celle de sa mère, sa voix quand il voulait qu'une personne fasse ce qu'il souhaite. Cela lui faisait mal d'utiliser le don de sa mère pour faire du mal, mais il défendait son territoire, il était dans son droit. Du moins d'après ses propres valeurs, qui étaient pour le moins... particulières.
"C'est le bureau de mon père, vaut mieux pas rentrer. Tu risquerais de finir ensevelie sous son bordel, plaisanta-t-il."
Il lui sourit, attendant tout de même une explication à son comportement.

[tu peux dire qu'elle est partie chercher un tel pour appeler une ambulance pck elle a plus de batterie ou truc du genre ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Weaver



Messages : 58
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Jeu 25 Juil 2013 - 17:18

[C'était effectivement ce que j'avais prévu xD (enfin, j'avait prévu qu'elle dise qu'elle avait oublié son portable en partant au lycée ce matin, mais la batterie c'est mieux) Y'a également l'option "je cherchais les toilettes ..." mais ça voudrait dire qu'elle en a rien à faire de lui x')]

Lena crut voir, l'espace d'un instant, une lueur menaçante dans le regard de Gabriel, qui s’évapora aussitôt pour laisser place à un regard confiant et bienveillant que Lena avait du mal à croire vrai.
"Lena ? Qu'est-ce que tu fais là ? Demanda-t-il d'une voix d'où il ne perçait qu'un simple étonnement. C'est le bureau de mon père, vaut mieux pas rentrer. Tu risquerais de finir ensevelie sous son bordel, crut-il bon d'ajouter."
C'est ça, pensa-t-elle cyniquement. Si je devais mourir dans ce bureau, je ne crois pas que ce serai à cause du bordel.
Il eut un sourire bienveillant, qui, étant donné la situation, ne pouvait que sonner terriblement faux aux yeux de Lena.
Sans hésiter une seconde, elle répondit, ayant déjà réfléchit aux excuses potentielles qu'elle pouvait donner dans cette situation :
- Désolé, mon portable n'a plus de batterie et quand j'ai vu que tu restais toujours inconscient, je me suis mise à la recherche d'un téléphone fixe dans la maison ... Je ne voulais pas causer de problème, mais je ne savais pas quoi faire d'autre et il n'y avait personne chez toi ...
Son argument n'était pas vraiment sans faille, mais elle espèrait qu'il marcherait tout de même et que Gabriel mettrait sur le compte de la panique le fait de ne pas être retourné tout simplement dans le salon.

[Là, pourquoi tu t'énerverais pas carrément beaucoup, sur un coup de tête, parce que c'est une accumulation de choses qui fait trop, et ils pourraient se "disputer" violemment, et Lena se barrer, et en fait le soir même, quand il doit expliquer à son père "pourquoi" il a sauver l'enfant (pour une raison X et Y), son père pourrait approuver et lui ordonner de continuer à faire ça, même alors qu'ils se tapent sur les nerfs mutuellement maintenant (mais bien sûr, le père en a rien à battre, ça va de soi (A) Ce qui fait que Gabriel pourrait demander à un groupe de gens d'agresser Lena, et il fait style qu'il la sauve et bref, on fait comme on avait prévu pour la suite (enfin, on arrange un peu et on a qu'à dire qu'ils la ramène chez elle), et il est obligé d'essayer quand même de se rapprocher d'elle alors qu'il la déteste profondément et qu'elle aussi ... x') ça pourrait être bien, non ? (A)]
[Sorry pour ce rp hyper court, je savais pas quoi dire de plus x')]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Winter
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 11
Date d'inscription : 06/10/2012

Votre perso :
Age des personnages: 16 ans
Dieu: Arc'hanteal
Relations: Lena Weaver, camarade de classe

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Dim 11 Aoû 2013 - 20:23

- Désolé, mon portable n'a plus de batterie et quand j'ai vu que tu restais toujours inconscient, je me suis mise à la recherche d'un téléphone fixe dans la maison ... Je ne voulais pas causer de problème, mais je ne savais pas quoi faire d'autre et il n'y avait personne chez toi ...
Cette fille se foutait profondément de sa gueule. Il ne voyait pas d'autre option. Il y avait un téléphone fixe accroché au mur de la cuisine et un autre dans le salon. Et elle allait chercher dans le bureau ?! Cette fille était conne ou le prenait pour un con. Il aurait préféré la première option, mais il était certain de la deuxième. Quoique le prendre pour un con était être très con soit même. La colère explosa dans la tête de Gabriel, et les éclats de rages se fichèrent dans les frémissements de sa raison, qui essayaient de le retenir. Cette fille avait violé son territoire. C'était un constat animal, et une réaction bestiale. Il aurait été un Esprit-Lié, Lena serait devenue son quatre heures. N'étant qu'humain, sa colère se déchaîna dans ses moyens humains. Mais ce n'était pas pour autant beau à voir.
"Le téléphone dans le bureau ?! Alors qu'il y en a deux entre l'entrée et ici ? Tu me prends pour un crétin fini ! Je sais pas ce que tu cherches petite fouineuse mais tu vas dégager d'ici tout de suite ! T'as rien à foutre chez moi, j'ai pas besoin d'aide, encore moins de... de toi ! Dégage ! DEGAGE OU JE DEMANDE A GREY DE T'ARRANGER TON VISAGE D'ADO POURRIE GATEE !"
Il hurlait de plus en plus fort, emporté par sa colère loin de la réalité. Il ne savait plus à qui il parlait, il ne savait plus pourquoi cette rage avait enfin éclaté, tout ce qui emplissait son esprit était cette rage. Il déversait toute cette haine vers les adolescents normaux dont il voyait Lena comme figure de proue, il découvrait tout en hurlant cette haine née de l'envie. Il n'était pas comme cette petite adolescente un peu idiote qui venait traîner dans les pattes d'un mec qu'elle devait considérer comme 'trop mignon'. Il n'était pas un mec 'trop mignon' pouvant aller faire le con avec les filles, ou jouer les héros barbie dans les flammes. Il n'avait rien eu de leur existence normale, juste de la haine et du vide dans cette famille bancale qui était la seule qu'il lui restait. Son père. Plus il hurlait, plus il pensait à lui, et moins ces cris étaient destinés à Lena.
"J'ai besoin de l'aide de personne ! Je suis libre et PERSONNE ne peut se tenir devant moi pour m'empêcher de vivre ! Pas même toi salaud !"

[c'est... peut-être pas très réaliste mais ça peut lancer plein d'idées non ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lena Weaver



Messages : 58
Date d'inscription : 09/10/2012

MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Mar 13 Aoû 2013 - 20:48

Rien n'aurait pu prevoir ce qui allait arriver.
Gabriel, jusque-là ne montrant qu'une pointe d'agacement tout au plus, devint rouge de colere et explosa :
"Le téléphone dans le bureau ?! Alors qu'il y en a deux entre l'entrée et ici ? Tu me prends pour un crétin fini !"
Lena ouvrit la bouche pour répondre, mais il ne lui en laissa pas le temps.
"Je sais pas ce que tu cherches petite fouineuse mais tu vas dégager d'ici tout de suite ! T'as rien à foutre chez moi, j'ai pas besoin d'aide, encore moins de... de toi ! Dégage ! DEGAGE OU JE DEMANDE A GREY DE T'ARRANGER TON VISAGE D'ADO POURRIE GATEE !"
Les mots moururent dans la bouche de Lena. Incapable de dire quoi que ce soit, elle resta pétrifié devant ce mur de haine et de rancoeur, dont elle ne comprenait rien. L'horreur montait en elle à la même vitesse que la fureur de Gabriel.
Elle sentait des larmes lui monter aux yeux sans qu'elle comprenne pourquoi. Non pourtant qu'elle ait réellement quelque chose à faire de l'avis de ce type. Mais ses mots étaient des poignards qui n'était pas là tant pour blesser que pour effrayer. Et il touchait leur cible avec justesse.
Gabriel était si occupé à la couvrir d'un flot d'injures inimaginables qu'il ne semblait même plus les lui adresser. Tant et si bien, qu'il finit par lâcher :
"J'ai besoin de l'aide de personne ! Je suis libre et PERSONNE ne peut se tenir devant moi pour m'empêcher de vivre ! Pas même toi, salaud !"
A ses mots, un silence de mort s'abattit sur les deux adolescent, comme si ces paroles absurdes venaient de franchir le pas de trop.
Lena dévisagea Gabriel, sonnée. Salaud ? Etait-ce vraiment une erreur de sa part ? Elle n'y pensais pas une seconde. Ses insultes allaient bien au-delàs d'un emportement pour avoir fouillé chez lui. C'était tout l'éclat d'une souffrance longuement réprimée.
Lena resta à le fixer sans un mot. La peur s'était évanouie, malgré le battement de son coeur qui martelait encore trop vite dans sa poitrine. Un doute s'insinuait en elle. Qui était cette personne auquel il revendiquait tant sa liberté ? Qu'est-ce qui avait bien pu se passer pour génerer une telle haine en lui ?
Puis, doucement, elle se ressaisit. Quoi qu'il en soit, elle n'était plus la bienvenue ici. Et ce type venait copieusement de l'insulter. Elle aussi aurait pu réagir avec violence et répliquer, mais elle n'en avait plus aucune envie. De sa peur passée, ne restait plus qu'un mélange de pitié et de mélancolie pour Gabriel.
"Tu te trompe. Tu as plus que personne besoin de l'aide de quelqu'un. Et je suis bien heureuse de ne pas être cette personne.
Sur ses mots, elle partit sans attendre de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]    Aujourd'hui à 17:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Une bonne action ne signifie pas toujours un bon coeur... [PV Gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La vérité n'est pas toujours bonne à dire [Mentos-Ecly]
» La première impression est toujours la bonne ... [Maddy ♥]
» (n°15) Une bonne nuit de sommeil! On peut toujours espérer, non? [PV Beast]+ [Terminé]
» « Les premiers sentiments sont toujours les plus naturels. » | Feat Wind ♥
» Action, Chiche, Ou Vérité ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United by Fate :: Tamthia :: • Entrées de la ville •-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit