AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akan Dragonfly



Messages : 19
Date d'inscription : 30/07/2014

Votre perso :
Age des personnages: 19 ans
Dieu: Athée
Relations: Personne.

MessageSujet: What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]   Jeu 31 Juil 2014 - 14:48


La nuit était tombée depuis un bon moment et une brise fraiche s’engouffrait dans les rues et ruelles. C’était l’heure du loup et bientôt ce serait l’aube. Il était l’heure de chasser pour les prédateurs, petits et grands. Et Abellana était une prédatrice, le plus petit chat au monde sûrement mais une prédatrice quand même. Et la petite chatte était suivit de son double qui marchait tranquillement, en retrait pour ne pas l’embêter. Un moment plus tard, les deux âmes s’étaient promenées dans Sarabande et commençaient à reprendre la direction du Vieux Quartier pour rentrer chez elles.  Et elles se disaient toutes les deux qu’elles avaient vraiment choisis la plus jolie ville bien qu’elles n’étaient pas encore allées à Tamthia ou Maailma.
La ville était chaude et joyeuse, chaude, certes moins que leur ancien pays et joyeuse dans l’ambiance générale qui y régnait.  Bien que l’Esprit-Liée n’y participait, elle avait déjà pu assister à une fête de la ville sur la place Media et Akan avait été émerveillée et avait passé sa soirée dans un coin à regarder les gens s’amuser tandis que son double volait des morceaux de charcuterie.
Elle en était presque choquée qu’une aussi belle ville, qu’un pays aussi intéressant soit autant plongé dans la religion.  Et c’était la seule chose qu’elle craignait réellement, dans son pays aussi, bien que la religion avait moins de pouvoir, les Esprits-Liés étaient détestés par la plupart des citoyens bien qu’il y en avait quelques uns qui se montraient compréhensifs au début puis lorsqu’ils se faisaient rejeter par leurs amis ils tournaient le dos aux Esprits-Liés.
Akan soupira et Abellana lui sauta dessus pour se blottir dans ses bras et la bipède lui sourit puis la petite chatte releva d’un coup le museau et ses oreilles se dressèrent, Akan pencha la tête sur le côté puis le félin expliqua ce qui se passait.

- Le vent m’apporte l’odeur d’un autre félin !
- Et alors ? Ce n’est pas bien grave…. Tans qu’il ne vient pas nous embêter…
- Mais Akan!, C’est la première fois que je sens cette odeur dans Sarabande !
-  Nous sommes arrivées en ville il y a à peine cinq jours et tu connais déjà toutes les odeurs de tout le monde ?

La petite chatte grommela et descendit des bras de son double. Akan se remit à marcher, silencieusement dans la ruelle. Au pire si c’était quelqu’un de dangereux, elles n’avaient qu’à fusionner et s’enfuir, non ? Elle espérait que ce n’était pas l’armée ou la police.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia



Messages : 3493
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19

Votre perso :
Age des personnages: une dizaine d'années
Dieu: Volonté
Relations:

MessageSujet: Re: What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]   Jeu 31 Juil 2014 - 21:46

Elle détestait Fleur Rouge. Elle le haïssait vraiment. Quel bonheur cela serait de lui planter ses griffes dans la gorge, de voir son sang s'écouler de la plaie béante...  Depuis le temps qu'elle marchait, Mia avait eu le temps d'imaginer et de préparer cette mort utopique, la plus belle qu'elle donnerait jamais. Deux semaines auparavant, le chef de la Mafia l'avait appelée dans son bureau pour lui donner une nouvelle mission. Elle n'avait bien sûr pas eu le choix, l'homme étant en possession de la sphère renfermant une partie de sa volonté, et elle se retrouvait donc à l'autre bout du pays pour une banale histoire d'informateur devenu inutile. Cela n'aurait pas posé de problème à l'Esprit-Lié si seulement elle avait pu y aller en train, cependant Fleur Rouge avait subitement décidé que la Mafia était trop en manque d'argent pour payer un billet, et il aurait été bien trop compliqué de le voler, non c'était tellement plus simple de marcher ! Elle détestait marcher, elle détestait Fleur Rouge, elle détestait la sphère, elle détestait ce pays. Pour se défouler, elle avait bien tué quelques idiots sur la route qui avaient essayé de l'aborder, mais ce n'était rien à côté du plaisir que lui procurerait la mort de cet homme.

Apercevant enfin les portes de la ville, elle sortit de sa poche le papier où était inscrite l'adresse de sa cible. Un homme banal, ancien comédien retraité dans la ville des arts qui avait un jour eu le malheur de se retrouver amant d'une ministre et à qui l'organisation criminelle avait demandé des renseignements. Devenu inutile, il fallait l'éliminer, et c'était à elle que revenait cette tâche. Comme si son but était vraiment d'être insupportable, Fleur Rouge avait précisé qu'il fallait une morte discrète ; pas de bain de sang aujourd'hui, chose qu'elle aurait rêvé d'accomplir à l'instant présent.
Elle trouva rapidement son chemin dans la ville, complètement indifférente à la beauté des bâtiments en pierres dorées, et arriva devant la maison du comédien.  Elle résista à la tentation de se transformer et de laisser libre-cours à l’esprit de sa moitié et fit le tour de la maison, cherchant une ouverture. La porte de derrière était ouverte, afin de profiter des derniers rayons de soleil de la journée. La fillette laissa échappa un soupir. C’était vraiment trop facile. Elle sortit son poignard de sa manche et entra. L’homme était endormi dans son fauteuil, face à son jardin, et n’émit aucun son lorsqu’elle lui trancha la gorge. Mia tourna les talons et repartit en attrapant au passage une pomme dans la corbeille posée sur la table basse à côté du fauteuil.

En mangeant, elle se dirigea vers le Vieux Quartier en quête d’une distraction. La nuit était à présent tombée mais elle n’était absolument pas fatiguée et voulait s’amuser un peu. Elle marchait silencieusement dans les rues à présent désertes, telle une ombre suivie de Snow.

Soudain, elle aperçut une jeune fille avec un chat dans les bras. Elle devait avoir une vingtaine d’années d’après ce qu’elle apercevait de là où elle était, et son animal était ridiculement petit. Elle s’approcha doucement et, arrivée à quelques mètres – la fille ne l’avait vraisemblablement toujours pas vue ni entendue –, stoppa brusquement. L’odeur qu’elle sentait de ses narines entrainées n’était pas normale. Ce n’était pas une odeur d’humaine. Elle était bel et bien face à une Esprit-Lié. Déconcertée, Mia réfléchit rapidement. Elle n’avait pas l’air dangereuse, plutôt faible et craintive, et il aurait été facile de la tuer, cependant Fleur Rouge le lui ferait payer cher s’il apprenait qu’elle avait tué un Esprit-Lié. La Mafia ne rechignait en effet devant aucune aide supplémentaire, le gouvernement des Représentantes étant de plus en plus fort, et un être de la sorte valait dix humains, même expérimentés. Elle décida de s'amuser un peu avant de se montrer sous son vrai jour, et puis ce n'était pas tous les jours qu'elle rencontrait une de ses semblables.
Elle sortit de l’ombre, Snow à ses côtés, et s’avança vers la fille en prenant l'air le plus gentil et inoffensif qu'elle pouvait.

"Bonjour ! Il est vraiment mignon votre chat ! Comment il s'appelle ?"

_________________

Merci Beth c'est trop beau ♥

Tout plein de zolies signa ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akan Dragonfly



Messages : 19
Date d'inscription : 30/07/2014

Votre perso :
Age des personnages: 19 ans
Dieu: Athée
Relations: Personne.

MessageSujet: Re: What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]   Jeu 31 Juil 2014 - 23:34

Ces rues étaient paisibles, vraiment paisibles, tout comme cette ville la nuit(lol non Akan XD), et elle aimait pouvoir s’y balader avec insouciance. Ce qu’elle ne pouvait pas faire dans son ancien pays, il y avait des policiers partout la nuit et les toits étaient les seuls endroits où l’on pouvait avoir un moment de solitude. Elle était bien ici, elle avait presque envie de chanter en marchant et de danser en faisant des tours sur elle-même.
Elle aurait bien aimé que cela reste ainsi, mais apparemment même les enfants se liguaient contre elle car c’était bien ce qui venait de sortir des ombres, une enfant. Accompagnée d’une panthère des neiges. Même petit ce prédateur était plus gros qu’Abellana qui se contenta de les regarder approcher, les deux moitiés comprirent qu’elle n’était pas humaine, enfin ce fut surtout Abellana, fière du compliment que venait de faire l’enfant, qui le comprit et qui prévînt son double mais Akan comptait ne rien faire de cette information à part…. se détendre un peu et sourire à l’enfant, tout en restant quand même sur ces gardes.

- Merci Dit Abe’ - Ton gros matou est pas mal non plus, mais je suis plus petite et plus mignonne.

Akan continua de sourire et prit Abellana dans ses bras et la caressa doucement.

- Abellana. Elle s’appelle Abellana. Et vous deux vous êtes ?

C’était bien la première fois qu’Akan et Abellana rencontrait une autre Esprit-Liée dans ce pays et elle ne savait pas quoi en déduire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia



Messages : 3493
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19

Votre perso :
Age des personnages: une dizaine d'années
Dieu: Volonté
Relations:

MessageSujet: Re: What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]   Sam 2 Aoû 2014 - 16:14

Derrière le visage serein et naïf qu’elle s’était composé, les pensées de Mia tournaient à toute vitesse. Plusieurs émotions contraires se croisaient dans son esprit, et elle hésitait quant à l’option à choisir. Ramener l’Esprit-Lié à Fleur Rouge lui vaudrait peut-être un répit momentané, mais d’un autre côté c’était la première fois qu’elle rencontrait un de ses semblables depuis Angel et Vladimir, et le sentiment de bonheur qu’elle avait ressenti lorsque Taylor lui avait dit qu’ils étaient frères et sœurs était encore présent en elle. Elle se rendit compte qu’elle manquait cruellement d’affection. Ce n’était pas facile à admettre, pour elle qui était déjà indépendante du haut de ses 11 ans et qui détestait les effusions de sentiments, mais une part d’elle-même regardait avec envie les familles qu’elle croisait parfois dans la rue, se demandant ce qu’aurait été sa vie si elle en avait eu une. Peut-être cette fille pourrait-elle la comprendre…
Puis elle se ressaisit. Elle n’aimait pas ce changement qui s’opérait en elle depuis qu’elle avait rencontré Taylor, ce besoin de compagnie qu’elle n’avait jamais ressenti auparavant. Elle avait peur que celui-ci ne prenne le dessus sur son attrait pour le crime, et la transforme en idiote sentimentale. Elle aimait de moins en moins tuer à cause de Fleur Rouge, voilà tout. Si celui-ci était en effet en possession d’une partie de sa volonté – pas très pratique pour aller s’amuser à tuer n’importe qui – il s’amusait en plus à lui donner les tâches les plus insignifiantes et ennuyantes qu’il pouvait trouver. Il n’y avait pas besoin de se torturer les méninges pour trouver la raison pour laquelle elle se trouvait actuellement à l’autre bout du pays : personne n’avait voulu s’y rendre, et la mission lui était incombée à elle puisqu’elle n’avait malheureusement pas son mot à dire. Il ne perdait rien pour attendre. Si seulement elle avait pu avoir une idée de l’endroit où se trouvait la sphère… Mais elle avait déjà cherché dans le bureau de Fleur Rouge à deux reprises et n’avait rien trouvé. Elle savait qu’elle ne pourrait pas continuer longtemps dans ces conditions, mais comment faire ? Elle ne voulait pas aller supplier quelqu’un de l’aider, elle avait trop de fierté. Elle regarda la brune. Petite, l’air un peu peureuse et naïve, elle ne lui serait jamais d’une grande aide. De même que son idiot de chat, qui en plus d’être ridiculement petit avait un air supérieur parfaitement déplaisant, attitude que sa réponse au précédent compliment que la fillette lui avait fait confirma. Oui, elle n’avait plus de doutes à présent, ces personnes étaient insignifiantes et elle n’avait besoin de personne. Sa décision était prise : elle ramènerait la fille et son animal à la Mafia, cela lui ferait une petite distraction, et peut-être même que Fleur Rouge la récompenserait en lui donnant une mission intéressante – tout le monde peut rêver. La fille souriait, sans savoir que son destin était déjà scellé. Oui, cela allait être amusant. L’Esprit-Lié continua donc sur sa lancée, afin que sa cible ait confiance en elle.

« Moi c’est Mia, et lui c’est Snow. Je sais pas si vous voulez bien en parler mais… vous êtes des Epsrit-Liés ? Nous aussi, vous inquiétez pas on le dira à personne, on sait ce que c’est. »

Tandis qu’elle parlait, Snow s’était approché du chat de son interlocutrice, et il se coucha devant lui en ronronnant.
T’inquiète si ils tentent de s’enfuir je me le fais, ce crétin de chat, dit-il malicieusement à la fillette.

_________________

Merci Beth c'est trop beau ♥

Tout plein de zolies signa ♥:
 




Dernière édition par Mia le Dim 3 Aoû 2014 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akan Dragonfly



Messages : 19
Date d'inscription : 30/07/2014

Votre perso :
Age des personnages: 19 ans
Dieu: Athée
Relations: Personne.

MessageSujet: Re: What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]   Sam 2 Aoû 2014 - 19:34


Akan était loin de se douter que l’enfant qu’elle voyait et qui avait l’air si gentille avait un esprit des plus tordus et sadique qu’Akan rencontrerait jamais. Pour l’instant.  La Demoiselle était ravie de rencontrer une autre Esprit-Liée, surtout une enfant, elle trouvait les enfants tellement mignons et sans-préjugés. C’est beau d’être naïf. Oui elle était vraiment contente d’avoir rencontré une autre Esprit-Liée (bis xD) et voyait là une occasion de pouvoir tenir une discutions avec quelqu’un sans avoir à se cacher. Akan allait pouvoir poser des questions à Mia, assouvir sa curiosité. Avec un peu de chance elle pourrait devenir amie avec cette enfant comme elle était devenue amie avec Alexander à la plus grande surprise d’Akan.  D’ailleurs il connaissait sa véritable nature d’Esprit-Liée mais elle lui faisait confiance, un peu comme elle ferait confiance à un grand-frère.

- Je suis ravie de vous rencontrer vous deux. Effectivement je suis une Esprit-Liée moi aussi. Tu es la première que je croise depuis que je suis arrivée dans ce pays. Dis moi, les discriminations envers les Esprits-Liés sont elles dans tout le pays les mêmes ?  Et vis-tu à Sarabande ?

Oui Akan, qui souriait toujoursà Mia, commençait déjà à poser des questions mais elle était curieuse et une enfant Esprit-Liée, ça ne devait pas courir les rues. Abellana se contenta de se coucher aussi en regardant Snow. Quel gros chat que c’était.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia



Messages : 3493
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19

Votre perso :
Age des personnages: une dizaine d'années
Dieu: Volonté
Relations:

MessageSujet: Re: What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]   Dim 3 Aoû 2014 - 18:05

Mia riait intérieurement. La fille avait déjà confiance en elle – qui n’aurait pas eu confiance de l’adorable fillette qu’elle était ? – et avait déjà commencé à lui poser des questions. Qu’elle était naïve. S’il y avait bien une chose qu’elle avait apprise au cours des dernières années passées dans le monde criminel, c’était qu’il ne fallait pas se fier aux apparences. Mais cette fille était vraisemblablement nouvelle dans le coin, et n’avait pas dû s’être frottée beaucoup à ce milieu vu la vitesse avec laquelle elle tombait dans le piège de l’Esprit-Lié. Elle avait fait le bon choix, que cela allait être drôle quand elle allait se rendre compte de la réalité ! Il y avait longtemps qu’elle ne s’était pas amusée, et l’enfant qu’elle était encore prenait le dessus en cet instant, enchantée par ce nouveau jeu.

« Non j’habite pas ici, là je suis juste venue visiter une école d’art pour l’année prochaine, je rentre demain à Tamthia, c’est la capitale. »

La fillette avait en effet entendu parler de la réputation de cette ville comme étant la ville des Arts, et s’était donc improvisée artiste.

« Sinon pour les Esprit-Liés vaut mieux pas trop dire que t’en es une, parce que les gens aiment pas trop ça en général, et après soit tu peux te faire attraper par la police parce qu’ils ont peur qu’on mette le bazar et parce que pour les gens on est comme des hérétiques vu que dans leur tête on vient pas des dieux, soit tu peux te faire attraper par la Mafia, et là il parait que c’est vraiment pas drôle, genre j’ai entendu dire une fois dans la rue qu’ils leur font un horrible dressage et après ils les forcent à tuer tout plein de gens ! »

A ces mots, elle prit un air apeuré, mais intérieurement elle était hilare. Elle adorait faire ça. La fille allait être terrifiée par la Mafia, et ce serait encore plus drôle quand elle verrait où l’Esprit-Lié allait l’emmener. Il fallait à présent l’inciter à rentrer avec elle. Elle avait l’air curieuse, ce serait facile de l’attirer dans la gueule du loup.

« Tu veux que je te fasse visiter la capitale ? Par contre c’est à deux semaines de marche, j’ai pas de sous pour le train… »

Si en plus la fille pouvait lui payer le train ce serait la meilleure affaire qu’elle aurait faite de sa vie…

_________________

Merci Beth c'est trop beau ♥

Tout plein de zolies signa ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akan Dragonfly



Messages : 19
Date d'inscription : 30/07/2014

Votre perso :
Age des personnages: 19 ans
Dieu: Athée
Relations: Personne.

MessageSujet: Re: What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]   Sam 9 Aoû 2014 - 0:54

Pour Akan, il était logique que cette Esprit-Liée en face d’elle soit une alliée. Après tout, dans le pays d’origine d’Akan, les Esprits-Liés se serraient les coudes entre eux, et tout comme elle s’attendait à ce que les Esprits-Liés ne soient pas en très bonne entente avec la population d’Atimska non plus -bien qu’elle eût espéré que ce serait moins pire- elle s’attendait aussi à ce qu’il y est une même sorte d’alliance entre les rejetés de la société.

Apparemment la jeune fille allait entrer en école d’art ce qui fit sourire Akan et Abellana qui aimaient toutes les deux beaucoup l’art. Et oui, elles n’avaient pas que choisis de s’installer à Sarabande parce que c’était une très belle ville ! Aux explications de Mia, Akan pâlit légèrement et frissonna, le mot dressage était un mot qu’il lui faisait vraiment peur. La jeune femme réfléchit à ce que venait de dire l’enfant elle est espérait vraiment qu’elle ne tomberait ni dans les mains du gouvernement ou de la mafia.

- Je ne comprend pas…. comment on peut dresser des gens…

Oui elle ne comprenait tout simplement pas puisque l’idée même de dresser une autre personne ne lui avait tout simplement jamais traversé l’esprit. Akan releva la tête vers Mia en souriant.

- Ca pourrait être une bonne idée ! Et elle rajouta en faisant un petit signe de la main signifiant à Mia qu’elle n’avait pas à s’en faire. Et si tu veux je peux nous payer le train à toutes les deux, ça ne me dérange pas.

Abellana grommela qu’elle ne voulait pas partir de Sarabande et que Tamthia n’avait pas l’air aussi bien que la ville des arts, ce que Akan approuva mentalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia



Messages : 3493
Date d'inscription : 28/04/2011
Age : 19

Votre perso :
Age des personnages: une dizaine d'années
Dieu: Volonté
Relations:

MessageSujet: Re: What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]   Sam 6 Sep 2014 - 17:59

Mia réprima un rire en voyant la fille pâlir lorsqu'elle lui expliqua les risques liés à sa nature. Elle qui avait l'air de croire qu'en Atimska elle pourrait vivre en harmonie avec la civilisation... Pauvre idiote. Comment était-il possible d'être à ce point débilement pacifiste lorsqu'on était Esprit-Lié ? Il fallait vraiment faire de gros efforts pour réussir à éloigner son esprit de celui bestial qui s'emparait de l'humain lors d'une transformation, et à quoi bon puisque tuer était si amusant ? Enfin, si elle avait envie d'être idiote c'était son problème, ça n'en rendrait que plus drôle le sort que Fleur Rouge lui réserverait.

Pendant que la petite fille était occupée à être atterrée par l’état d’esprit de la fille, celle-ci avait apparemment réfléchit à la proposition de l’accompagner à Tamthia, et elle proposa même de lui payer le billet de train. Mia ne put retenir un petit saut de joie en entendant la nouvelle, et gratifia la fille d’un – véritable cette fois – sourire rayonnant, tant à l’idée de ne pas avoir à marcher qu’à celle d’avoir réussi son petit jeu. C’était vraiment son jour de chance. Mais il ne fallait pas qu’elle change d’avis, c’est pourquoi elle lui attrapa la main et commença à marcher vers la gare.

« Bon allez on y va, il y a bientôt un train je crois ! Quand on arrivera à Tamthia je te montrerai où j’habite. C’est un peu mal famé mais t’inquiète, si t’a peur Snow et moi on est là. »

_________________

Merci Beth c'est trop beau ♥

Tout plein de zolies signa ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]   Aujourd'hui à 9:55

Revenir en haut Aller en bas
 
What do you want to run from? That thing called “reality”? ♪ [Miakan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» So many thing to tell you ★ Calypso & Mathis
» Sweetest thing △ 17/05 | 14h05
» the days of being young and free, 12.06 - 15:45.
» hederian ▲ only one thing matters, we’re still here.
» → is this one thing that caught me slippin' le 14 mai 2012 à 08h42.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United by Fate :: Sarabande :: • Le Vieux Quartier •-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit