AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The poet does not fear death, not because he believes in the fantasy of heroes, but because death constantly visits his thoughts and is thus an image of a serene dialogue. [Arahina&Akan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akan Dragonfly



Messages : 19
Date d'inscription : 30/07/2014

Votre perso :
Age des personnages: 19 ans
Dieu: Athée
Relations: Personne.

MessageSujet: The poet does not fear death, not because he believes in the fantasy of heroes, but because death constantly visits his thoughts and is thus an image of a serene dialogue. [Arahina&Akan]   Sam 23 Juil 2016 - 20:27


A 20h30, Akan était partie comme une fusée de l’école d’art. Elle n’avait pas de rendez-vous important mais elle voulait aller acheter du nouveau matériel de peinture et elle comptait donc aller faire un tour dans les boutiques de l’Avenue des Arts qui restaient ouvertes jusqu’à très tard étonnement. Cette avenue était très souvent bondée de monde et, bien que cela fasse encore peu de temps que l’Esprit-Liée était là, elle avait pris soin d’observer les habitudes des Sarabandiens. Dès 20h30 les gens étaient soit chez eux, ou au restaurant, en train de manger soit au théâtre, à l’opéra, au cinéma. Et c’était tant mieux pour Akan et son double qui pouvaient  passer dans une Avenue des Arts beaucoup moins bondée.

Akan et Abellana étaient entrées dans une boutique qui vendait un matériel d’assez bonne qualité et qui faisait des réductions aux étudiants.  La jeune fille prit son temps dans les rayons, suivit par une Abe’ qui trottinait quand elle se laissait distancer. Puis, une fois qu’Akan eut pris tout ce dont elle avait besoin, elle passa en caisse, un grand sourire aux lèvres, la vendeuse commença à la critiquer sur le choix de ses pinceaux et la marque de peinture qu’elle avait prise. Akan lui demanda poliment une première fois de se calmer et la vendeuse l’insulta de plus belle, Akan fit un très gros effort pour rester calme, prenant sur elle pour ne pas répondre. Surtout quand la vendeuse décida de lui refuser la moindre réduction. Akan voulait partir. Sinon elle allait faire un commentaire acerbe. Ou alors elle allait la gifler. La jeune fille paya donc plein pot puis sortit de la boutique tout en saluant poliment la vendeuse avec un sourire crispé sur les lèvres.

Une fois la porte passée et tout juste refermée, Akan laissa échapper sa colère en marmonnant des insultes dans sa langue natale.
« Maggot! Mingebag !Trollop ! Cheese Eating Surrender Monkey ! Mor---
- Akan. Tu es grossière. L’interrompit Abellana calmement, bien que sa queue montrait son agacement.
- Pardon. »

Abellana soupira et elles recommencèrent à marcher dans l’Avenue, prenant la direction du Vieux Quartier pour rentrer chez elles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Giftlen



Messages : 3
Date d'inscription : 22/07/2016

Votre perso :
Age des personnages: 29 ans
Dieu: Arc'hanteal
Relations:

MessageSujet: Re: The poet does not fear death, not because he believes in the fantasy of heroes, but because death constantly visits his thoughts and is thus an image of a serene dialogue. [Arahina&Akan]   Sam 23 Juil 2016 - 22:12



Arahina se promenait dans l'Avenue des Arts, Cherrug planant au dessus des passants, autant pour repérer des ennemis que pour observer les habitants. Elle était de bonne humeur, et pressentait que la soirée serait intéressante. Elle sortait d'une exposition de bijoux d'art sur la Place Media, et cela la mettait en joie. Toutes ces belles pierres précieuses... exposées au regard de tous... et si facilement accessibles... Elle avait eut du mal à ne pas en laisser glisser quelques unes dans sa poche, mais cela aurait été incroyablement stupide. Elle avait pu observer le système de sécurité, et le coup était complexe. Ce qui était parfait, elle aimait les défis. Une fois rentrée chez elle, elle pourrait élaborer un plan méthodique et brillant pour s'emparer de toutes ses jolies pierres et leur puissance... Définitivement, une bonne journée. Cherrug repéra un magasin de matériel d'art qu'ils aimaient bien. La vendeuse était une têtue arrogante, mais son savoir en matériel d'art était stupéfiant. Enfin, avait été... Un bon coup, celui-là. Maintenant la pauvre fille ne faisait que râler et déblatérer des stupidité à la limite de la politesse.  
Ils s'engouffrèrent dans le magasin, et se dirigèrent vers la section papier. Arahina aimait avec des feuilles de papier immense pour noter ses plans et réfléchir, et bien sur elle avait besoin de post-it et de petites boites. Tellement de post-its et de petites boites. Elle devrait investir dans un magasin tel que celui-ci, elle ferait des économies. Ou acheter au gros. Un conteneur.
Avec l'aide du faucon, qui repérait les promotions avec un œil... de faucon, bien sur, ils trouvèrent rapidement leur content. Ils se dirigèrent en caisse, où une petite queue se formait. Étonnant, il y avait rarement trop de clients pour la caissière. Sauf... quand elle se lançait dans des tirades. Une étudiante avait acheté du matériel de mauvaise qualité. Ou d'excellente qualité, pour ce qu'elle en savait sans sa pierre... Elle s'amusa de ce petit manège. La vie de voleuse est comme la vie de tout le monde: il faut s'amuser des petites choses. Et surtout des petits ennuis des autres. L'étudiante contenait avec difficulté son irritation. C'était d'ailleurs très surprenant, la plupart des gens auraient déjà levé le ton. Une timide ? Elle détailla sa tenue, intriguée. Rien de bien extraordinaire, une tenue mignonne de jeune fille. Son attention se détourna vers les annonces épinglées sur un tableau en liège à coté du comptoir, mais Cherrug continua d'observer. Il était intrigué par le petit chat.
Jamais vu une moitié aussi... désespérément mignonne. J'en ferai bien mon goûter.
Arahina leva les yeux au ciel pour le principe. Cher' n'aurait jamais mangé une moitié gratuitement. Le casse-croûte finit par partir avec sa moitié, et le faucon les suivit de loin, juste assez près pour les entendre pester en sortant du magasin.
Maggot! Mingebag !Trollop ! Cheese Eating ...-
Cette langue ! Elle la connaissait forcément ! C'était... oui, c'est ça ! Intéressant ? Oui ! Elle abandonna ses achats et posa le doigt sur un émeraude à sa ceinture, cachée sous sa tunique. Elle eut un brusque mal de tête, mais c'est le prix de la curiosité. Enfin, elle sortit du magasin, l'air de rien. La jeune fille avait déjà un peu avancer dans la rue, mais elle pu la rejoindre rapidement. Elle l'interpella, dans sa langue, avec l'accent le plus parfait:
Mademoiselle ? Je suis désolée de vous déranger, mais je n'ai pas pu m'empêcher d'entendre votre... langage chatié.
Elle lui lança un sourire en coin.
C'est votre langue maternelle ? Ma mère était originaire de là-bas, mais est venu à Atimska alors que j'étais enfant. Je sais que ma demande est étrange, mais ... accepteriez-vous de me parler de votre pays ? Je vous offrirez un verre ! Je connais si peu de mon propre pays... Je dois vous paraître folle...
Son expression était plus celle d'une professeure donnant un sujet de devoir passionnant que celle d'une folle. Juste ce qu'il fallait, elle l'espérait, pour être crédible et touchante, sans donner l'impression de se jeter sur elle. Mais la curiosité la poussait vers cette jeune fille. Il y a peu d'étrangers à Atimska, et elle avait du beaucoup se malmener pour apprendre cette langue. Ses informations sur le pays dataient et étaient peu étoffées, elle devait y remédier.

_________________

Double compte d'Elisabeth Sanlejos, Angel Jonhson, Fleur Rouge, Lilyana Stang, Aleksander Alone !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akan Dragonfly



Messages : 19
Date d'inscription : 30/07/2014

Votre perso :
Age des personnages: 19 ans
Dieu: Athée
Relations: Personne.

MessageSujet: Re: The poet does not fear death, not because he believes in the fantasy of heroes, but because death constantly visits his thoughts and is thus an image of a serene dialogue. [Arahina&Akan]   Sam 6 Aoû 2016 - 12:47


Akan et Abellana s’étaient retournées en entendant qu’elles étaient interpellées dans leur langue maternelle. Et même si ça n’avaient pas été elles qui avaient été interpellées, elles se seraient retournées par curiosité pour voir qui parlait cette langue. Alors elles s’étaient retournées doucement prête à graver le visage de la personne qui parlait leur langue maternelle dans leur mémoire. Et elles étaient surprises de voir que la personne, jolie femme blonde borgne, leur parlaient à elles. Et c’était un peu gênant pour Akan qui n’avait pas pensé qu’on l’entendrait être grossière, mais elle n’en montra rien. Abe’ par contre, montra sa surprise en penchant sa tête sur le côté.

Elle écouta d’abord, sans laisser transparaître la moindre expression sur son visage, ce que l’inconnue avait à dire et pour elle l’abordait. En soit, la demande de l’inconnue ne la dérangeait pas, même si la dernière fois qu’Akan avait pris un verre avec un inconnu il avait fini par partir presque comme un voleur.

« Folle? Non. Elle avait juste répondu ça, parce qu’elle s’enfichait un peu en soi que la personne soit folle ou non, Akan ne pouvait pas dire ce qu’était précisément la folie mais elle lui aurait plutôt donné l’adjectif de… « passionnée » ?
- Mais pourquoi nous demander ? Il doit bien y avoir quelques bouquins dans les librairies de la ville qui en parlent non? »

C’était Abellana qui avait dit tout haut le reste de la pensée de la jeune fille, la petite chatte était toujours la tête penchée sur le côté en train d’essayer de comprendre la logique de la dame en face d’elle.

« Quel est votre prénom? » Akan demandait par pure curiosité. Puis pour au moins connaître le prénom d’une personne qui avait les mêmes origines quelle. Et puis ça faisait plus poli aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arahina Giftlen



Messages : 3
Date d'inscription : 22/07/2016

Votre perso :
Age des personnages: 29 ans
Dieu: Arc'hanteal
Relations:

MessageSujet: Re: The poet does not fear death, not because he believes in the fantasy of heroes, but because death constantly visits his thoughts and is thus an image of a serene dialogue. [Arahina&Akan]   Lun 15 Aoû 2016 - 13:18

L'inconnue et son petit chat semblaient surpris au premier abord, puis son visage se ferma. Méfiante ? Peut-être, mais après tout cela devait faire bizarre de se faire accoster ainsi.

« Folle? Non. Mais pourquoi nous demander ? Il doit bien y avoir quelques bouquins dans les librairies de la ville qui en parlent non? »

Bon point, même si elle ne faisait pas preuve d'une grande politesse.

« Quel est votre prénom? »

Hum. Capter l'attention de cette jeune fille n'allait pas être facile.

"Je me nomme Arahina Mailhem."

Elle lui offrit sa main à serrer.

"Je suis professeure de langues et de lettres à l'université des Humanités de Sarabande. J'ai étudié les différences culturelles entre votre pays et Atimska, à travers la langue, la littérature et de nombreux détails du quotidien. Mais... pour moi, ce n'est pas pareil que connaître un pays. Je ne peux absolument pas y aller moi-même pour des raisons personnelles, et j'aimerai savoir ce que c'est que... d'y vivre. De le sentir. D'y grandir. Pas des données géographiques ou des anecdotes comme on trouve dans les livres en librairie. L'expérience d'une vraie ressortissante. Ce qui me permettrait de m'imaginer la vie qu'a eut ma mère..."

Ma pauvre maman...

Spoiler:
 

_________________

Double compte d'Elisabeth Sanlejos, Angel Jonhson, Fleur Rouge, Lilyana Stang, Aleksander Alone !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The poet does not fear death, not because he believes in the fantasy of heroes, but because death constantly visits his thoughts and is thus an image of a serene dialogue. [Arahina&Akan]   Aujourd'hui à 17:58

Revenir en haut Aller en bas
 
The poet does not fear death, not because he believes in the fantasy of heroes, but because death constantly visits his thoughts and is thus an image of a serene dialogue. [Arahina&Akan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I don't fear death. [Terminée]
» Commande Death at Koten
» Cities of Death
» armure du donjon akan.
» Mes Death Skullz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United by Fate :: Sarabande :: • L'Avenue des Arts •-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit