AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Sam 19 Fév 2011 - 22:45

Ses pattes était en sang, tout son corps redoutait le moment où l'une d'elles cèderait. Chaque pas semblait être le dernier. Chaque pas lui arrachait une nouvelle grimace de souffrance.
Vladimir sentait la douleur terrible dévoré ses entrailles, mais il savait qu'il était tout proche de chez lui. Encore quelques efforts ... Encore quelques ultimes efforts et ... Il repris aussitôt son corps d'origine, trop fatiguer pour conserver sa forme de loup, il savait qu'a la vitesse où son pouvoir dévorait son énergie, il n'arriverait jamais vivant jusqu'à chez lui. Seulement, la douleur était si aigu désormais qu'il ignorait s'il y arrivera tout de même.
Un pas.
Un second pas.
Encore un pas.
Vladimir se plia en deux. Mais, pressant fermement sa main contre la blessure recouverte d'un bandage déjà entièrement imbibé de sang, il s'efforça d'avancer. Il fit de nouveau un pas. Puis encore un autre. Et d'autre encore, laissant une trainée ensanglanté sur son passage. Il ne sut jamais le temps qu'il lui fallut pour arriver chez lui ce soir là, mais le trajet lui parut plus long et pénible que jamais. Et il n'était pas au bout de ses surprises, il le savait.
Seulement, une fois devant la porte, il fut pris d'un doute terrible : N'avait-il pas perdu ses clés lors de son combat contre Léhana ?
Il fouilla précipitamment dans la poche droite de son jean, palpant fébrilement tissus dans l’espoir d’y trouvé son précieux trésor. Sans succès.
Priant de toute son âme pour qu’il soit dans la seconde, il y engouffra sa main tremblante et y agita ses doigts tant bien que mal. A son plus grand soulagement, il finit par sentir une texture dure et froide effleuré sa peau, il retira vivement sa main et examina les clés brillé sur sa paume.
Infiniment rassuré, il la plaça dans la serrure et ouvrir la porte sans plus attendre.
Absolument épuisé, il se laissa tomber par terre, sans se préoccupé du parquet souillé. Il se força à inspirer longuement. Il n'avait plus la force de se relever et pourtant, il allait le falloir. Il chercha son portable du regard et le trouva poser sur son bureau. Rampant jusqu'à ce dernier, il se hissa de toutes ses forces jusqu'à enfin sentir le petit objet entre ses mains. Soulagé, il se laissa retombé par terre. Sans attendre, il composa le numéro d'urgence de l'organisation et décrivit avec précision la situation. Ils allaient bientôt venir, ils allaient bientôt ... Ha. Heather. Il l'avait oublier. Il devait aussi l'appeler aussi ... Et, au prix d'un terrible effort c'est ce qu'il fit. Il ignorait s'il pourrait tenir jusqu'à la fin de la conversation.
Il s'attendant à ce qu'une pluie de reproche s'abatte sur lui dès lors où elle aurait décroché, mais ce ne fut pas le cas.
" Je ... Je me suis fait ... défoncé... Lâcha-t-il, allant droit au but et résumant ainsi parfaitement la situation.
Sa voix était roque et il en avait terriblement conscience. Il voulut enchaîner mais cette fois, son corps ne lui obeïssait plus et il sombra dans l'inconscient.

( Bon pour la suite j'ai une idée : T'es absolument hors de toi que Vlad' ait échoué et tu débarque chez lui, et vu qu'il a pas eu le temps de fermer à clé vu qu'il avait d'autre préoccupation, tu peux entré sans problème. Tu le fais revenir à lui en lui foutant un bon coup de pied et tu commences à l'interroger, totalement folle de rage, et quand il répond pas comme tu le veux ou quand ya un truc qui lui plait pas, tu le tape ou tu appui sur sa blessure ... Histoire de bien le faire souffrir xD ça te va ? x)
Sinon pour le téléphone, s'tu veux tu peux lui crier dessus dès que tu décroche ( ce que je trouve plus plausible d'ailleurs), chui rester assez vague sur ce passage, jmodifirais si tu décide de lui dire un truc dès le début.)

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 



Dernière édition par Vladimir L. Adamovitch le Mer 23 Fév 2011 - 20:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Heather Wells
♥ Fondatrice ♥


Messages : 2798
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 20
Localisation : Lyon ♥

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu: Force
Relations: Relations, sa veut dire quoi ? C'est les gens qu'on a tué ?

MessageSujet: Re: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Dim 20 Fév 2011 - 18:29

J'étais assise derrière mon bureau. Je ne faisais rien. EN fait, non, ce n'est pas vrai. Je faisais quelque chose. J'attendais. J'attendais qu'Adamovitch me téléphone, vienne me voir. Me prévienne quoi. Je l'avais envoyé tué Léhana. Mais en était-il seulement capable ? D'où mon état de stress. S'il avait échoué, les Représentantes renforceraient la sécurité et tout le tralala. En gros, cela voulait dire que ça me compliquerait considérablement la tâche. Comme d'habitude. Pourquoi avais-je envoyé cet incapable ? Ah oui ... C'est vrai, c'est le moins incapable d etous les incapables qui sont à mon service. La bonne main d'oeuvre est vraiment dure à trouver. Surtout que je n'avais pas envie de leur offrir un salaire astronomique. J'en avais pas encore les moyens. Enfin bref, j'espère qu'il avait réussi sinon j'allai être dans une rage folle. J'étais déjà énervée en plus.
C'est à ce moment-la que la sonnerie du téléphone retentit. Je laissai passer deux sonneries. Reflexe de supériorité. J'aime faire attendre les gens alors qu'eux n'ont pas interet à le faire. N'est-ce pas diabolique ? Passons ... J'ai décroché.

" Je ... Je me suis fait ... défoncé... "

On aurait dit un mourant. C'était peut-être le cas. Et si ça ne l'était pas, ça allait le devenir.

" Etonnant. "

J'ai répondu d'une voix sarcastique et j'ai raccroché. J'en étais sure !! JE LE SAVAIS !! J'en étais réduite à me parler moi-même ...

" PUTAIN DE MERDE !! IL FAIT VRAIMENT CHIER ! IL POUVAIT PAS NE PAS SE FAIRE REPERER, HOP UNE PTITE BALLE DANS LE COEUR ET POUF ! C'EST FINI ! QU'EST CE QU'IL Y A DE COMPLIQUE LA DEDANS ?? UN ENFANT POURRAIT LE FAIRE ! "

J'étais vraiment hors de moi. En même temps, il avait tout foutu en l'air, ce con*ard ! Je me suis levée d'un bond, j'ai donné un gros coup de poing dans une vitrine, qui s'ent fracassée en mille morceaux, se répandant sur le sol et m'entaillant la peau au passage. Je suis sortie sans mettre ma veste. Je crois que je ne réflechissais même plus. Nan, c'était le noir complet dans ma tête. J'étais aveuglée par la rage qui se répendait dans tout mon être. J'ai sorti mon flingue et je me suis mise à courir. Courr jusqu'à lui. Pouvoir le tuer. Non, le torturer d'abord. Le faire payer pour tous ses actes. Le faire souffrir. Qu'il me supplie à genoux. Que je l'achève doucement. Qu'il ne meurt que quand il aura perdu toute son eau à cause des larmes. Qu'il perde tout son sang, goutte par goutte, jusqu'à ce qu'il ne reste plus qu'un corps sans vie. Un cadavre. Sa sera un avertissement pour tous les autres idiots dans son genre. Jamais. Jamais plus, on ne me contrariera. Toute personne transgressant cette règle se verra tué dans d'atroces souffrances. Qu'il perde la moindre parcelle de vie dans la douleur et l'humiliation.
La porte de son immeuble me sortit de mes pensées. Courir m'avait quelque peu calmée. Mais j'avais soif. Soif de vengeance. Encore et toujours.
J'ai défonsée la porte. J'ai grimpé les marches quatre à quatre. Je suis arrivée devant sa porte. Elle était entrouverte. J'ai également sorti mon couteau. Je l'ai trempé dans le sang qui coulait le long de mes bras et j'ai plaqué le couteau contre le mur, en avançant. J'ai laissée une trace rouge. Signe de mon passage en ces lieux. La mort restera gravée entre ces murs.
Adamovitch était par terre, presque déjà mort. Je me suis approchée de lui. Je lui ai foutu un gros coup de pied dans les côtes, lui coupant le souffle.

" ALors comme ça, vous avez échoué. Vous savez donc, d'ores et déjà qu'il ne vous reste plus très longtemps à vivre. Quel dommage pour vous. Votre appel dénote votre imbécilité. A quoi cela servait que vous m'annonciez un échec ? Vous auriez pu faire le mort. Bien sur j'aurais vérifié mais ça vous aurait donné le temps de vous enfuir. Peut-être. Vous n'avez même pas la force de partir. Quelle honte. Ne vous sentez-vous pas humilié d'avoir été battu par une gamine ? Non, bien sur. C'est naturel. Mais vous allez connaitre la vraie humiliation. "

_________________

Merci Helline !


Merci Fresh !:
 


MERCI PAULINE !! ♥ Et vive Nowel !:
 


Merci Mariiiiiiiie !!!!! ♥:
 

Merci Lisbeth ! ♥:
 


Dernière édition par Heather Wells le Mer 23 Fév 2011 - 16:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Mer 23 Fév 2011 - 19:11

L'obscurité l'entourait, mais pour une fois il la trouvait douce et rassurante. Il ne sentait plus la douleur brûler sa chair. Il ne sentait plus la souffrance consumé ses forces. Au fond de lui, il savait qu'une ambulance allait arrivé, au fond de lui il savait qu'il allait s'en sortir. Au fond de lui, il voulait y croire.
Une pensé qu'il s'empressa de rejeté s'insinua un instant dans son esprit : Peut-être était-il déjà mort.
Si c'était le cas, alors était-il condamné à flotté dans cet océan obscur pour l'éternité ? Devait-il s'en réjouir ou bien s'en maudire ? Devait-il craindre que l'enfer cherche à l'entrainer sur ses terres ?
Brusquement, une douleur foudroyante enflamma sa blessure, il crut d'abord un instant que le diable était enfin venu le chercher, mais l'éveil de la plaie raviva en lui le besoins d'ouvrir les yeux et il compris aussitôt qu'il avait eu tord.
Il inspira avec force mais ce geste lui procura tant de souffrance qu'il fut pris d'une terrible quinte de toux. Une toux qui lui parut interminable et impitoyablement douloureuse. Il tenta de reprendre son souffle, de comprendre ce qui se passait, de comprendre ce qu'il lui arrivait, mais tout était flou, tout était confus autour de lui.

" Alors comme ça, vous avez échoué. Vous savez donc, d'ores et déjà qu'il ne vous reste plus très longtemps à vivre. Quel dommage pour vous. Votre appel dénote votre imbécilité. A quoi cela servait que vous m'annonciez un échec ? Vous auriez pu faire le mort. Bien sur j'aurais vérifié mais ça vous aurait donné le temps de vous enfuir. Peut-être. Vous n'avez même pas la force de partir. Quelle honte. Ne vous sentez-vous pas humilié d'avoir été battu par une gamine ? Non, bien sur. C'est naturel. Mais vous allez connaitre la vraie humiliation. "

Il eut d'abord du mal à saisir les mots que la voix lui lança, mais réussi tout de même à en comprendre le sens. Le terrible sens.
C'était Heather. Heather qui lui avait lancer un prodigieux coup de pied dans les côtes. Comment avait-il put pensé une seconde qu'elle le laisserait en vie après un tel échec ? Il compris avec difficulté que la fin était proche. Toute proche. Que la faucheuse était là, tapit dans un coins de la pièce, guettant le moment où Heather porterait l'ultime coup de grâce. Mais Vladimir savait que ce n'était pas près d'arriver. Il savait qu'elle prendrait un plaisir immodéré à le torturer, tant par ses paroles que par les blessures qu'elle lui infligeait.
Malgré sa vue se brouillant incessamment il distinguait l'effroyable sourire d'Heather. Un sourire qu'il avait vu mainte et mainte fois. Mais jamais, non jamais, il ne lui avait été adressé. Or, cette fois, cette ultime fois, il lui était bel et bien destiné. Il était devenu sa nouvelle proie. Son nouveau jouet.
Il devinait les flammes dansant dans ses pupilles, les flammes d'une joie sans limite. D'une cruauté infinie et d'une dureté sans pareille.
Les lèvres de Vladimir frémirent pour soufflé son nom, mais aucun son ne sortit de sa gorge sèche. Aucun mot ne semblait capable de franchir ce seuil de silence imposé par son corps en feu.

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Heather Wells
♥ Fondatrice ♥


Messages : 2798
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 20
Localisation : Lyon ♥

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu: Force
Relations: Relations, sa veut dire quoi ? C'est les gens qu'on a tué ?

MessageSujet: Re: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Mar 15 Mar 2011 - 17:56

Les lèvres de Vladimir frémirent mais rien ne sorti. Tanpis pour lui. S'il ne pouvait pas parler de lui même, j'avais des moyens de le faire. Voyant où étais sa blessure, je posai un pied dessus, le dominant autant de par ma position que par ma puissance.

" Alors, on peut plus parler ? Quel dommage ! Tu ferai bien de te forcer avant que sa n'empire pour toi. Ou peut-être n'as-tu tout simplement rien à dire sur ce qu'il s'est passé. Re dommage. Car tu vas tout me raconter, dans les détails, sans rien ommettre, sinon je ne donne pas cher de ta peau. C'est compris ? "

J'attendais impatiemment sa réponse, j'en trépignais presque. Mais sa l'aurait achevé, vu que mon pied se trouvait sur lui. Or j'avais besoin de son témoignage. Ses gestes m'importaient peu mais il fallait que je sache comment elle se battait, avec quelle arme. De quoi riposter, quoi !

[Bon, essaye de faire avec ça, j'ai pas du touuuuuuut d'inspi, j'essayerai d'améliorer beaucouuuup mais bon on va dire que j'ai fini =/]

_________________

Merci Helline !


Merci Fresh !:
 


MERCI PAULINE !! ♥ Et vive Nowel !:
 


Merci Mariiiiiiiie !!!!! ♥:
 

Merci Lisbeth ! ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Ven 25 Mar 2011 - 17:46

Mais c'est à cet instant qu'Heather abattit son pied sur sa blessure et pressa dessus avec force, sans se répartir de son sourire acerbe. Vladimir retint un gémissement de douleur avec peine, tentant de garder sa dignité déchue.

" Alors, on peut plus parler ? Quel dommage ! Vous feriez bien de vous forcer avant que ça n'empire pour vous. Ou peut-être n'avez-vous tout simplement rien à dire sur ce qu'il s'est passé. Re dommage. Car vous allez tout me raconter, dans les détails, sans rien omettre, sinon je ne donne pas cher de votre peau. C'est compris ? "

A cet instant, la souffrance lui paraissait insoutenable, démesuré, immodérée, il ne pouvait la supporter plus longtemps.
Il se doutait qu’Heather se moquait bien de ce qu’il s’était réellement produit, ce qui l’intéressait était de savoir les armes que Léhana avait employée pour le mettre en pièce.
Il ouvrit la bouche pour tenter de parler, mais sa gorge était sèche, aucun son intelligible ne semblait pouvoir franchir ses lèvres. L’air lui manquait, l’air était brulant, insuffisant. Heather accentua encore un peu la pression, et sa respiration se bloqua pendant un instant. Lorsque de l’oxygène put de nouveau pénétrer dans sa gorge, ce geste produisit une étrange et douloureuse sonorité. Vladimir avait l’impression d’avoir le souffle d’un mourant.
Prenant une longue inspiration, il se força à enchaîner d’une voix faible, presque inaudible.
« Elle … Elle … Avait un … Couteau empoisonné … Dans … Sa manche …
Vladimir poussa un hoquet de douleur, Heather venait de resserrer son étreinte pour le pousser à continuer encore.
« La … La… Lame … M’a … Transpercé … Ils … Ils ont … L’antidote … Au …Au … P…Palais.
Heather augmenta de nouveau la pression : avertissement silencieux signifiant qu’elle voulait une explication.
« J… J’ai … été … capturé… mais …J… Je me suis … barré … ils n’ont pas eu … Le … Temps de … M’interroger…. Mais … On m’a … Soigné …
Vladimir n’eut pas le temps d’hésiter, quitte à y perde la vie il devait protéger Lilyana.
« J’ai … dû …Rebander … Rapidement … Après … Et …. C’est tout.
Heather desserra légèrement son étreinte, trop occupé à peser ses paroles pour se soucier de ce qu’elle allait faire de lui, misérable homme de main agonisant à ses pieds.
Vladimir utilisa ses dernières forces pour rouler sur lui-même, échappant ainsi provisoirement à la souffrance atroce que provoquait le pied de son supérieure sur la plaie.
Il posa instinctivement sa main contre la blessure et sentit le sang bouillant s’échappé en abondance de celle-ci, provoquant une étrange flaque sombre autour de lui. Il tenta de reprendre son souffle, mais de nouveau ses poumons ne purent en supporté davantage et exhalèrent tout l’air qu’ils contenaient avec une force croissante.
Il avait l’impression d’être déchirer, l’impression qu’il allait exploser, l’impression que la Mort était proche et loin à la fois. Proche parce que sa mort était inéluctable, loin car son agonie semblait interminable.

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Heather Wells
♥ Fondatrice ♥


Messages : 2798
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 20
Localisation : Lyon ♥

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu: Force
Relations: Relations, sa veut dire quoi ? C'est les gens qu'on a tué ?

MessageSujet: Re: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Ven 1 Avr 2011 - 18:32

Adamovitch ouvrit la bouche pour parler mais rien ne sortit. On aurait dit qu'il étouffait. Un vrai petit poisson échoué dans les bras d'un méchant requin. Mais les méchants requins font toujours souffrir leur victime avant de les tuer. C'est donc pour cette raison que j'accentuais la pression sur sa blessure. Je conaissais sa douleur. Je l'avais vécu tant de fois. Quand on a l'impression de mourir alors qu'on reste désespérement vivant, hébété par le mal. Ce mal qui nous hante. Nous glace. Mais il n'est pas moi. Et je ne suis pas lui. Cela n'a aucun rapport. Comment ai-je pu comparer sa misérable vie à la mienne. Il ne sortira jamais de sa misère alors que moi je m'en suis servie comme ressort. Tout nous différencie. Je 'nai pas le droit de lui prêter ma douleur. Il doit souffrir pour lui. Pas pour moi.
Il a pris une longue inspiration. Celle-ci m'a fait sortir de mes pensées. Enfin des mots allaient sortir de sa maudite bouche.

" Elle … Elle … Avait un … Couteau empoisonné … Dans … Sa manche … "

D'un geste quasiment automatique, j'appuyais encore. Qu'il souffre. Qu'il dévoile les moindres détails ! Un couteau empoisonné ! Voila qui était d'une redoutable efficacité. Mais qui pouvait se retourner contre son propriétaire. Comme toutes les armes. Il faudrait que je me rensaigne sur ce poison, pour vois si je peux trouver l'antidote.

" La … La… Lame … M’a … Transpercé … Ils … Ils ont … L’antidote … Au …Au … P…Palais. "

A moins que je ne leur vole ... Si je leur prenait toutes leurs réserves, je pourrai me servir de leur propre arme contre eux. Quelle ironie ! Digne de moi ...
La seule chose que je ne comprenais pas c'est comment il le savait. Bléssé comme il était, il n'avais sans doute pas eu le loisir de faire de l'espionnage. De plus, il avait un bandage. Or, il n'avait pu se le faire soi même ...
Je basculais une partie de mon poids sur la jambe appuyée sur Adamovitch, pour lui faire comprendre que je voulais des explications.

" J… J’ai … été … capturé… mais …J… Je me suis … barré … ils n’ont pas eu … Le … Temps de … M’interroger…. Mais … On m’a … Soigné … "

Et bien voila qui expliquait tout. Mais pourquoi le soigner ? Le laisser dans la douleur l'aurait aidé à parler. Etaient-ils bêtes à ce point ? Ou l'avait-il soigné pour une autre raison. Une raison que j'igorais, bien évidemment. Il faudrait que je tire cela au clair en temps voulu.

" J’ai … dû …Rebander … Rapidement … Après … Et …. C’est tout. "

C'est tout. C'était pratiquement impossible qu'il ai refait son bandage seul. Mais bon c'était un détail insignifiant. Il avait du menacer un pauvre innocent qui s'était précipité pour l'aider.
Ayant obtenu pas mal d'informations, je décidai de relacher la pression, histoire de le conserver encore un petit peu. Dès qu'il le sentit, il roula sur le côté. Tentative désespérée pour échapper à la souffrance. Je l'ai laissé faire. De toute façon, il ne pouvait pas fuir.

" Bien, Adamovitch. Vous m'avez donné tout ce que je désirais. Mais il manque quelque chose n'est-ce pas ? Oui, je vois à votre tête que vous avez compris. Tout échec mérite un chatiment digne de ce nom. Mais ne vous inquiétez pas, vous en sortirez vivant, j'aurai peut-être encore besoin de vos piètres services. "

Je me m'approchais de lui à petits pas. Paladin me suivait, se léchant les babines. Je ne m'en prendrais pas directement à Adamovitch. Plutôt à Akira. N'est-ce pas frustrant de souffri à la place d'un autre ? Un autre avec qui vous partagez votre vie. Je claquai de la langue. Le léopard bondit sur sa proie, déjà affaiblie. Il mordit la louve à la gorge. Elle ne bougeait pas d'un poil. Un geste pouvait signer son arrêt de mort. Un geste et des crocs lui transperceraient la peau. Quant à Adamovitch, des spasmes le secouaient, ses yeux étaient révulsés. Il se tenait la gorge. C'est si bon de voir quelqu'un souffrir. Il devait payer. Ils devaient tous payer.
Dans ces moments-la, il ne fallait pas que je prenne de recul. Que je ne me vois pas, comme une bête qui s'abreuve de la douleur des autres. Une lueur de folie dans les yeux, quasiment la bave aux lèvres. Comme s'il ne me restait pas une seul once d'humanité. Je ne suis qu'un monstre. Un monstre sans âme ni remords.
Voila ce que je suis. Même si je n'avais aucun regret mais il me restait une part de raison. Cachée, au fin fond de mon être. Pourtant elle était bien la et elle me rapella qu'il ne devait pas mourir. Pas maintenant. Plus tard. Pas mourir.

" Lache là. "

L'ordre avait fusé, sec et froid. La magie de la violence cessa aussitôt. Il n'y avait plus rien. Juste deux êtres pétris de douleur. Rien d'autre. Une vague amère me traversa. J'en avais fini avec lui.

_________________

Merci Helline !


Merci Fresh !:
 


MERCI PAULINE !! ♥ Et vive Nowel !:
 


Merci Mariiiiiiiie !!!!! ♥:
 

Merci Lisbeth ! ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heather Wells
♥ Fondatrice ♥


Messages : 2798
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 20
Localisation : Lyon ♥

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu: Force
Relations: Relations, sa veut dire quoi ? C'est les gens qu'on a tué ?

MessageSujet: Re: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Sam 2 Avr 2011 - 16:39

Ah mince, c'est maintenant qu'il faut que j'en parle ? ...x)
Oui c'est pas bête, je vois pas trop comment tu peux parler scratch

_________________

Merci Helline !


Merci Fresh !:
 


MERCI PAULINE !! ♥ Et vive Nowel !:
 


Merci Mariiiiiiiie !!!!! ♥:
 

Merci Lisbeth ! ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Sam 2 Avr 2011 - 20:19

Heather reprit la parole, mais à son grand soulagement elle ne chercha pas à presser de nouveau son pied contre la blessure. En réalité elle allait faire bien pire, il le savait.

" Bien, Adamovitch. Vous m'avez donné tout ce que je désirais. Mais il manque quelque chose n'est-ce pas ? Oui, je vois à votre tête que vous avez compris. Tout échec mérite un châtiment digne de ce nom. Mais ne vous inquiétez pas, vous en sortirez vivant, j'aurai peut-être encore besoin de vos piètres services. "

Vivant ? Quel était ce mot ? Était-il vraiment réel ou venait-il de l'imaginer ? Un étrange sentiment était née en lui. Un sentiment utopique qui lui était familier. L'espoir ? Il n'aurait sut le dire, son esprit n'était pas en état de réfléchir, seule la douleur occupait ses pensées. Seule la brulure déchirant chacun de ses muscle importait.
Mais à défaut de mourir, Vladimir savait qu'il ne s'en sortirait pas à si bon compte. Non, Heather n'en avait pas encore fini avec lui. Pas encore. La souffrance qu'il endurait n'était toujours pas suffisante à son goût, elle en voulait plus encore. Plus d'humiliation. Plus de sang. Plus. Plus. Sa soif réclamait plus. Plus. Toujours plus.
Vladimir entrevit vaguement Paladin s'approcher, mais il ne se dirigeait pas vers lui. Non, c'était à coté. Juste à coté. Il ne comprenait pas. Il ne comprenait plus rien. Tout était confus, tout était embrouillé, tout était flou. Que se passait-il ? Que faisait-il ? Vladimir l'ignorait. Il avait l'impression de sombrer progressivement dans une torpeur effroyable. Tout son corps tremblait, le sang brulant glissait le long de ses paumes pressées contre la plaie, sa vue elle-même paraissait semblable à un océan de taches indistinctes et il sentait ses paupières se refermer doucement, tout doucement. Trop doucement.
Mais une douleur atroce l'extirpa précipitamment de sa léthargie. La souffrance était insupportable, insoutenable, pire que tout ce qu'il avait jamais ressenti jusque là. Il avait l'impression de se noyer dans l'océan d'une autre dimension, de bruler dans les flammes de l'enfer, consumant la moindre parcelle de lui-même. Il ne comprenait pas. Non, il ne comprenait rien. Rien. Tout était confus. Tout semblait si loin ... Pourtant la douleur n'était pas habituelle, non elle ne l'était pas. Comme si personne ne lui infligeait de blessure à cet instant précis, comme si la vrai souffrance venait de lui-même, du fin fond de son âme.
C'est alors qu'il compris : Paladin ne s'en était pas directement pris à lui, mais à Akira. Il sentait ses crocs planté dans sa gorge dévorer ses ultimes forces et ravaler le cris sourd qui montait en lui-même. Il devinait la folie meurtrière dansant dans le regard du guépard, l'intense satisfaction d'enfin pouvoir faire couler le sang de son plus cher rival, s'abreuvant de sa souffrance sans retenue.
Vladimir sentit tout son corps se convulser. Agiter de spasmes incontrôlables, chaque parcelles de lui-même semblaient s'être embrasées dans un feu de souffrance extrême. Ses yeux semblaient regarder sans voir, comme enveloppé par le voile de la mort. La douleur était insoutenable, intolérable, il ne la supportait plus, il n'en pouvait plus. Il aurait voulu que tout s'arrête, que le brasier cesse de consumé sa vie, mais rien à faire, il avait beau serrer sa gorge entre ses mains de toutes ses forces, il avait beau tenter de surmonté la souffrance de toute son âme, son corps en lui obeïssait plus, l'étau se resserrait, encore et encore, étouffant progressivement ses ultimes espoirs. L'espoir d'en ressortir en vie. Mais à cet instant, seul importait que cette torture cesse, il voulait mourir. Juste, mourir. La souffrance était démesurée, il ne pouvait la soutenir plus longtemps, il ne pouvait que céder sa vie à la Mort, cette fichue Mort qui s'obstinait à rester terrée dans l'ombre. Pourquoi ne venait-elle pas ? Pourquoi ne l'achevait-elle pas ? Pourquoi n'était-ce toujours pas fini ? Pourquoi ?

" Lâche-la. "

Vladimir eu d'abord du mal à comprendre cet ordre sec, glacial, provenant d'Heather, mais quand la douleur s'apaisa enfin, il sut qu'il était toujours en vie.
En vie. Mais pour combien de temps ? Il se rappela qu'il avait appeler du renfort quelques minutes plus tôt, alors qu'il avait cru en avoir fini avec sa souffrance. Quel idiot... Quel idiot ! Comment avait-il put l'imaginer ne serait-ce qu'une seconde ? Comment avait-il put ? Il se pressa doucement contre Akira, inerte à son coté, presque inconsciente. Le contact de sa fourrure douce et chaude contre sa peau le rassura un peu. Un peu. Mais la douleur était toujours là, le hantant comme un cauchemars lancinant. Or ce n'était pas un cauchemars, pas l'illusion qu'offrait un rêve, non, la souffrance était bien réelle. Trop réelle.
Mais à cet instant il se rappela vaguement de la présence d'Heather. Elle était là. Toujours là. Sans doute devait-elle se délecter de sa faiblesse avec une joie non dissimulée. Une joie cruelle, inébranlable. Vladimir s'obligea à ouvrir doucement un œil, il ne distingua que de vague tâche de couleur se mouvoir autour de lui, mais cela lui suffit pour confirmer son intuition : Elle était toujours là.
Il sentit l'humiliation peser sur lui avec force, sa dignité venait d'être balayer en un instant, noyé dans un bain de sang, consumé par un brasier de souffrance.
Mais il ne comprenait pas. Non, il ne comprenait toujours pas. Pourquoi Heather l'avait-il laissé en vie ? Pourquoi ? Il n'était qu'un subordonné comme les autres, alors pourquoi ne faisait-elle pas comme avec les autres, justement ? Par pitié ? Non, elle ne connaissait pas ce mot. Par bonté ? Tout aussi improbable. Alors pourquoi ? Pourquoi ?
Vladimir inclina sa tête dans la direction d'Heather, puis ferma les yeux, trop fatigué pour les garder une seconde de plus ouvert.
" P ... P...Pour...quoi ... ? Réussit-il à articuler d'une voix si rauque et faible qu'il se demanda un instant si elle l'avait entendu.
Mais peu importait. Il savait qu'il n'aurait plus la force de dire un seul mot, il n'avait plus la force de faire quoi que se soit. Il espérait seulement en avoir suffisamment pour comprendre sa réponse.

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Heather Wells
♥ Fondatrice ♥


Messages : 2798
Date d'inscription : 03/11/2010
Age : 20
Localisation : Lyon ♥

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu: Force
Relations: Relations, sa veut dire quoi ? C'est les gens qu'on a tué ?

MessageSujet: Re: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Jeu 5 Mai 2011 - 10:03

Adamovitch, les yeux clos, prit sa chienne dans ses bras. Quelle scène touchante. Deux chiens galeux, quel couple formidable. Et dire qu'il faisait parti de la mafia. Je dois avouer que c'était une belle erreur. C'est fou, nan ? C'est fou toutes les fautes que l'on peut commettre. Tous les échecs qui s'ensuivent. Humiliation. Je n'ai pas le droit à l'erreur. Pourtant, j'en ai commises beaucoup. Adamovitch est la pire.

" P ... P...Pour...quoi ... ? "

Question intéréssante. Pourquoi ? Pourquoi l'avoir recruté ? Pourquoi, pourquoi ? Un seul mot, une seule question. Pourquoi ? Cela revenait à remettre en cause toute ma vie. C'est comme si je me demandais pourquoi je suis devenue tueuse. Il y a des questions qui ne se posent pas. Ce n'est jamais bon de ressasser le passé. Il faut vivre dans l'instant présent. Il faut que nous arrêtions. Tous. Adamovitch. Moi. Le passé est le passé. Il fait parti de nous, on ne peut pas le changer. Il faut vivre avec. Est-ce qu'il aurait pu être quelqu'un de bien ? Oui. Est-ce que j'aurais pu être quelqu'un de bien ? Oui. Le destin en a décidé autrement, ce n'est pas à nous de juger. La vie est telle qu'elle est, il faut la prendre comme elle vient.
Mais nous ne pouvons pas renier notre nature. On se pose des questions. Trop. Mais il a raison. Pourquoi est-ce que je ne l'ai pas tué ? Pourquoi j'ai brisé la magie de la violence ? Pourquoi sa douleur m'a écoeuré ? Tant de questions dont nous n'aurons jamais les réponses. Ou que nous ne comprendront pas. Quoi qu'on en dise il y a des choses qui sont impossibles et qui le resteront.
En fait, je me mens. Je sais très bien pourquoi j'ai dit à Paladin d'arrêter. Dans un sens Adamovitch et moi nous ressemblons.
Je me souviens. De tout. Mais un jour. Oui, un jour est rester gravé lus profondément que tous les autres.
Des bribes de mon passé me reviennent.
L'arme.
La cible.
Mes mains tremblantes.
La déflagration.
Moi, projetée contre le mur. La douleur, la souffrance. Les os brisés. La sang au coin des lèvres.
L'homme, colérique, me relevant violemment. Les coups.
Le goût métallique. Encore et toujours.
Je n'avais que six ans. Et on m'avait déjà destiné à tuer.
Et je suis devenue une machine de guerre. Dénuée de conscience.
C'est pour ça que je ne l'ai pas tué. En partie. Je viens d'avoir une idée machiavélique. Digne de moi ! Enfin un peu de réjouissance.
Je pourrais enfin le controler. Totalement. Son "pouvoir", bien qu'un peu effrayant pouvait se révéler très utile. Je me devais donc de l'apprivoiser. Je savais que l'on pouvait contrôler une personne grâce à quelque chose qui lui appartient. Comme des cheveux, des rognures d'ongles, etc ... Il faudrait que je m'en procure ... Ce ne serait pas difficile. Il faudrait peut-être que je récupère quelques poils de la louve. Au cas où. On ne sait jamais. Il suffirait que je trouve un format adapté et ça sera parfait. Pourquoi pas ... Un pendentif ? Ou une bague ? Un bijou, c'est une bonne idée. Discrèt et efficace. Je pourrais enfin le dominer. Vraiment. Sans qu'il est de chances pour s'en sortir. Il ne sera plus qu'un fidèle esclave. Enchainé. Il veut s'échapper ? S'envoler ? Je lui briserais les ailes.

" Pourquoi, Adamovitch ? C'est une bonne question. Tu ne comprend sans doute pas mes motivations. Mais c'est évident. Je ne te tue pas aujourd'hui pour mieux te faire souffrir demain ... L'avenir te réserve bien des surprises, mon cher. J'espère que tu les aimes. Moi, j'adore faire des surprises ... "

_________________

Merci Helline !


Merci Fresh !:
 


MERCI PAULINE !! ♥ Et vive Nowel !:
 


Merci Mariiiiiiiie !!!!! ♥:
 

Merci Lisbeth ! ♥:
 


Dernière édition par Heather Wells le Ven 6 Mai 2011 - 17:59, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]   Aujourd'hui à 13:47

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fini] La pire erreur n'est pas dans l'échec mais dans l'incapacité de dominer l'échec. [PV Heather]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la tête dans l'cul, l'cul dans le brouillard ∆ LIBRE
» La grandeur d'un homme se mesure dans ses actes et non dans ses paroles
» "Le plaisir n'est pas dans l'exécution, mais dans les préparatifs" ♦ Katherine Eisenberg
» « Quelqu’un a dit un jour que la mort n’est pas la pire chose dans la vie : le pire, c’est ce qui meurt en nous quand on vit. »
» Enfant abandonné à Morne Calvaire dans un champ de mais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United by Fate :: Tamthia :: • Banlieue • :: • QG de la mafia •-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit