AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Angel Johnson
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 842
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 20
Localisation : en train de m'éclater derrière mon ordi avec ma mère qui se demande si je n'ai pas un problème mental

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans
Dieu: Navsika
Relations: Vladimir: elle lui doit tant! Il lui a sauvé la vie à plusieurs reprise et apprit à se contrôle. Angelina: demi-soeur, la prendre pour une folle mais commence à l’apprécier Fleur Rouge: Il a essayé de la tuer deux fois et le veut encore Eli: elle aussi elle lui a sauvé la vie, mais Angel ne l'aime pas, elle lui en veut de ne pas avoir aidé vlad

MessageSujet: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Mer 23 Mar 2011 - 17:46

Angel marchait dans le sable, Démon à ses cotés. Le soleil tapait encore et sa marche était fatigante mais elle avait un grand sourire aux lèvres.

Ça fait une semaine Démon! Une semaine!
Je sais, c'est le dernier jour.


Le tigre lui aussi était heureux, même s'il n'était pas aussi sûr que son amie qu'elle serait capable de se contrôler dorénavant. Mais ses hésitations s'envolèrent quand Angel se mit à chantonner. Comment une enfant comme elle pouvait faire du mal? Il oublia ses crimes pour l'accompagner dans sa chanson. Elle avait le coeur léger et ne s'inquiéta même pas du tueur qui l'attendait. Elle était même de suffisamment bonne humeur pour ne pas traiter Vladimir avec sa froideur habituelle. Elle dut admettre qu'il n'était pas aussi haïssable qu'elle ne l'avait pensé au début. Elle n'avait jamais pensé qu'un assassin puisse faire quelque chose de bon. Parce que ce qu'il avait fait pour elle était bon, elle devait le reconnaître.

Il faudra lui dire merci.
C'est vrai.


Il pleut, il pleut bergère, rentre tes blancs moutons...

Elle chantait d'une voie douce et claire des cantines de son enfance. Elle avait envie de danser, d'oublier ce qu'elle avait vécu récemment pour continuer à rêver en regardant les nuages pour se demander ce qu'ils voyaient de là haut. C'était la première fois qu'elle pensait à sa vie d'avant sans colère. Bientôt, elle allait pouvoir partir et retourner à une vie plus normale.

Qu'est ce que tu as l'intention de faire?
On pourrai aller en ville!

Démon allait lui faire remarquer qu'elle ne pourrai surement pas s'y balader tranquillement mais se ravisa. Il allait la laisser rêver aujourd'hui, il la ramènerait à la réalité demain. Ils arrivèrent au lieu du rendez vous.

_________________

merci fresh!:
Spoiler:
 



Dernière édition par Angel le Mer 22 Juin 2011 - 16:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liledesartistes.forumgratuit.org
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Mar 3 Mai 2011 - 14:35

[Bon je réponds vu que Emmy met 4 ans, mais bon j'ai décider que je mettrais pas mes rps pour la version complète, alors maintenant on s'en fou que y est des erreurs, parce que je vais recommencer tout après >.<'] [P-S : Pour ceux qui ont lu la version complète, j'ai repris plusieurs élément du chapitre 1 et 2 mais si un jour ce passage là reparait plus tard, il sera complètement différent]

Vladimir marchait d'un pas crispé, raide. Agité. Oui, il était agité. Son esprit bouillonnait de pensées confuses, tout semblait aller trop vite, tout semblait se bousculer inextricablement. Ou peut-être que tout allait trop lentement tout compte fait ... Vladimir ne savait pas. Ne savait plus. Il était perdu. Plus perdu que jamais. Il sentait qu'il était dans un état lamentable, pitoyable, instable et cela le rendait d'une humeur massacrante.
Vladimir n'avait jamais su ce qu'il voulait, il n'avait jamais eu de désirs ou de desseins propres. Jamais. Non, on lui avait arraché toute trace de personnalité ou de sentiment dès son plus jeune âge, évoluant dans un monde glacial ; Si glacial que c'était ce froid qui habitait désormais son cœur. Et c'était pour cette raison qu'il avait laissé sa vie à Heather; à quiconque était prêt à lui donner ce qu'il voulait : Le besoins de vivre. Le besoins d'exister.
Au fils des temps il c'était fait un nom, oui un nom renommé et redouté dans le monde entier ; Mais à quel prix ?
Vladimir sentait la douleur influer en lui, oui il la sentait, impétueuse et inébranlable, mais la haine était plus forte. La haine de vivre. La haine envers ceux qui lui avait ôter sa notion d'exister, sa notion de bien et de mal. Dès l'age de dix ans il n'était déjà plus qu'une machine à tuer, un enfant victime du mal. Non, Vladimir n'était pas une victime, il ne pouvait se résoudre à l'admettre, non c'était un enfant habitant le mal incarné en lui-même.
Et cette fille, oui, la renommés Elisabeth Sanlejos ; Elle l'avait piégé. Il c'était fait avoir comme un débutant. Il avait voulu jouer, il avait cru être suffisamment inhumain pour l'abattre, mais non, non, il avait perdu. Il avait cru désiré sa mort, il avait cru que c'était la seule chose dont il était toujours capable de faire. Mais non. Non. Non. Cette fois, elle avait gagné. Elle connaissait désormais son visage, ainsi qu'Emmy Jamestown et de nombreux autre témoins présent sur les lieux. Il n'était dorénavant plus le Grim Reaper, mystérieux et inconnu de tous, il était le Grim Reaper dépouillé de ses secrets, piteux et pitoyable. Mais il devait se faire une raison : Ses crimes ne pouvait être impunis indéfiniment ; un jour ou l'autre il devrait payer. Et ce jour était peut-être arrivé.
Mais Vladimir ne pouvait se résoudre à laisser la souffrance prendre possession de lui-même ; non, seule la haine avait ce droit. Il aurait donné n'importe quoi pour que tout redevienne comme avant, comme dans le temps où il pouvait tuer sans remord, sans que ce flot de douleur ne le submerge incessamment. Il voulait redevenir froid, insensible. Mauvais. Il le voulait. Il le voulait de toute ses forces, de tout son cœur, de toute son âme. Mais la seule force qu'il avait était celle de tuer, le seul cœur qu'il possédait était anéanti par la souffrance et la seule âme dont il n'avait jamais disposé était entre les mains du mal. Il avait se sentiment d'abandon, de vide, ce sentiment que plus rien ne lui appartenait, cette conviction d'avoir été déposséder du moindre de ses desseins propre.
Il n'avait plus la volonté de choisir, il n'avait plus l'envie de rire ou de sourire, il n'avait plus l'aspiration d'aimer, il n'avait plus le désir de vivre.
Il n'avait plus qu'un besoins irrépréhensible de tomber dans la torpeur terrifiante du mal, de s'enfermer dans sa solitude à jamais, pour ne plus ressortir de cette léthargie qui l'empêchait de ressentir la souffrance que lui infligeait son passé.
Vladimir voulait penser qu'il n'y avait plus rien de bon en lui, mais il avait tord. Un peu d'humanité était terré dans cette âme qu'il avait cru absente. Or elle était là, son âme. Oui, elle y était. Mais elle était tapit au plus profond de son être, écrasé sous un océan de haine et de rancoeur.
Mais Vladimir s'en moquait, du moins c'était ce qu'il pensait, ce qu'il voulait penser. Il ne comprenait même pas pourquoi il prenait la peine de venir voir Angel ce soir, il savait qu'il n'était pas apte à rester indifférent pendant tout ce temps, il savait qu'il allait faillir un moment où un autre. Il le savait. Mais il ne pouvait se résoudre à la laisser seule. Après tout elle était comme lui. Un peu. Un peu comme lui.
Or aujourd'hui il ne voulait voir personne ; il aurait voulut laisser la solitude dévorer l'once d'humanité qu'il restait en lui. Il aurait voulu broyer du noir comme le monstre qu'il était le méritait. Mais que disait-il ? Quelle était ces pensées défaitistes ? Il était un monstre, il le savait depuis toujours, alors avait-il vraiment besoins de le répéter encore ? Un monstre. Quelle importance cela pouvait bien avoir ? Qu'est ce que cela pouvait bien changer au cour qu'avait pris sa vie ? Rien. Rien ne pouvait changer. Car tel était la seule décision qu'il avait prise : Suivre la voie du mal.
Il ne pouvait plus laisser la douleur dicter à son cœur ce qu'il devait faire ; Un cœur, il n'en avait jamais eu, il n'en voulait pas, il n'en avait pas besoins. Ce n'était qu'un outil superflu, embarrassant et inutile.

Alors, se forçant à se refermer sur lui-même plus que jamais, Vladimir s'approcha du point de rendez-vous. Il remarqua à peine Angel mais s'aperçut vaguement qu'elle semblait contente, quelque chose de plutôt rare lors de leur rencontre étant donné qu'elle le détestait profondément.

[Désolé c'est nul ... Je laisse Angel dire quelque chose parce que Vladimir dans son état va pas être très causeur xD déjà qu'il l'est pas naturellement alors x)]

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Angel Johnson
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 842
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 20
Localisation : en train de m'éclater derrière mon ordi avec ma mère qui se demande si je n'ai pas un problème mental

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans
Dieu: Navsika
Relations: Vladimir: elle lui doit tant! Il lui a sauvé la vie à plusieurs reprise et apprit à se contrôle. Angelina: demi-soeur, la prendre pour une folle mais commence à l’apprécier Fleur Rouge: Il a essayé de la tuer deux fois et le veut encore Eli: elle aussi elle lui a sauvé la vie, mais Angel ne l'aime pas, elle lui en veut de ne pas avoir aidé vlad

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Sam 7 Mai 2011 - 9:34

Dès qu'Angel aperçut l'homme et la louve, elle dit d'une voix joyeuse:

Bonjour!

Puis elle vit son visage et son expression. Elle perdit immédiatement son sourire. Mais comment avait elle put croire un instant que ce jour allait être heureux? Pourquoi est ce qu'il semblait se fichait de sa présence? Elle voulait bien croire qu'il ait des problèmes, mais pas qu'ils soient pire que les siens. Lui avait une vie, un endroit pour dormir, de quoi manger. Alors qu'elle ne pouvait compter que sur elle même, et encore, elle ne se faiait pas confiance totalement, maintenant qu'elle savait ce qu'elle pouvait faire si elle perdait son contrôle. Et puis, s'il voulait avoir une vie tranquille, il n'avait qu'a changer de métier et arrêter de tuer des pauvres gens.

Bon d'accord.

Et sans plus de cérémonies, elle se concentra, se calma et se transforma. Elle ne fut pas étonnée d'y arriver sans trop de difficultés. Le problème restait toujours le même, ne pas essayer de tuer Vladimir une fois sous sa forme animale. Angel mobilisa toute sa concentration pour résister. Un long moment, elle regarda Vladimir en chien de faïence.

Je ne bougerai pas, je ne bougerai pas....

Elle était presque sûre d'y arriver. Elle le devait. Elle devait quitter cette endroit qui lui rappelait trop sa fuite et trouver une vie plus normale. Elle n'en pouvait plus de survire de poisson et d'avoir pour seule compagnie un tueur qu'elle ne pouvait pas supporter. Quand elle estima que cela faisait suffisament longtemps qu'elle résistait, elle redevient humaine.

Tu as vu? Je sais me contrôler!

Elle était joyeuse à nouveau et très fière d'elle même.

C'est bien Angel, affirma Démon.

Elle se tourna vers Vladimir, s’attendant à une phrase similaire. Elle insista:

Ca fait une semaine et je sais me contrôler! Je vais pouvoir avoir une vie normale, rencontrer des gens sans leur faire du mal!

_________________

merci fresh!:
Spoiler:
 



Dernière édition par Angel le Sam 7 Mai 2011 - 11:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liledesartistes.forumgratuit.org
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Sam 7 Mai 2011 - 17:25

Angel lui lança un de ces habituel "Bonjours" qui exaspérait Vladimir, mais cette fois-ci ce fut avec un ton sincèrement léger et ponctué d'une petite note d'excitation. Il se demanda vaguement ce qu'elle pouvait avoir, mais ne chercha pas à en savoir davantage, déjà naturellement dénudé de curiosité, mais surtout accablé par la menace de mort qui pesait sur lui. Il avait beau savoir qu'il y avait peu de risque pour qu'une patrouille aille jusqu’à le chercher dans un désert, il se sentait particulièrement vulnérable. Il ne suffisait que d'une balle. Une seule. Une seule et sa vie s'envolerait aussi vite que l’erreur de sa naissance avait été commise.

" Bon d'accord, lâcha-t-elle sur un ton résigné, comme pour marquer son désaccord face au mutisme obstiné de Vladimir. "

Sur ces mots Angel se transforma. En réalité le problème ne résidait pas dans la métamorphose, mais dans la difficulté à retenir les pulsions meurtrière de l'animal et dans un deuxième temps, obtenir un contrôle quasi-total sur son pouvoir dans n'importe qu'elle situation. Mais elle n'était pas prête. Pas encore.
Mais alors que Vladimir s'attendait à voir le tigre lui bondir dessus d'un instant à l'autre, Angel tint bon jusqu'au bout. D'ailleurs ceci était une bonne chose car dans son état il n'était pas certain de pouvoir lutter contre la moindre petite menace ; Il était même convaincu du contraire, sans vraiment pouvoir vraiment l'admettre.

" Tu as vu ? Je sais me contrôler! "

Vladimir frémit, avant de s'apercevoir que Angel venait de reprendre forme humaine. Il ne l'avait même pas remarquer. Putain de merde ... Il fallait qu'il se réveille. Il fallait qu'il arrête de voir des menaces partout, il fallait qu'il arrête de craindre la mort. Décidément ça n'allait pas, vraiment pas.

" C'est bien Angel, renchérit gentiment Démon. "

Celle-ci se retourna vers Vladimir et il eu la désagréable impression qu'elle attendait qu'il fasse de même.

" Ça fait une semaine et je sais me contrôler ! S'écria-t-elle. Je vais pouvoir avoir une vie normale, rencontrer des gens sans leur faire du mal ! "

Tout s'expliquait. Si aujourd'hui elle était tellement chaleureuse et joyeuse, c'était uniquement car elle allait enfin se débarrasser de lui. Sans pouvoir se l'avouer, ceci lui fit plus de peine qu'il ne l'aurait cru et le plongea encore un peu plus dans la confusion. Il ne put s'empêcher de penser qu'au fond elle le manipulait autant qu'Hearher et qu'elle n'avait peut-être pas mérité sa pitié. Cependant elle n'était pas prête. C'était la vérité, elle avait beau se transformer facilement et réussir à se retenir face à une seule personne, qu'en serait-il d'une foule, dans une ville pleine de bruit et d'agitation ? Rien. Absolument rien. Face à la confusion ou à la peur même la bête la plus sauvage n'était pas de taille à lutter. Tiens, ça lui faisait étrangement penser à quelqu'un, ça. Cette amer pensé accentua encore son trouble, à tel point qu'il se demanda combien de temps son silence dura. Néanmoins Vladimir n'était pas décidé à peser ses mots, il ne l'avait jamais fait et puis, de toute façon, il avait déjà brisé sa vie ; rien ne pouvait être pire que ce qu'il avait déjà vécu. Autant tout foutre en l'air une bonne fois pour toute.

" Tu n'es pas prête. J'ai dis une semaine pour t'encourager, mais en réalité tu devras en compter encore bien d'autre. Désolé. "

Son ton n'était guère convainquant, surtout au niveau de l’excuse. A vrai dire il avait d'autre chose à faire que de se préoccupé de l'impression qu'il allait donner à une gamine qui le détestait plus que tout au monde.
Cependant il ne put s'empêcher d'ajouter, croyant à ses mots plus que jamais auparavant :

" Et je te l'ai déjà dis, quoi qu'il arrive tu n'auras plus de "vie normale". Jamais. La malédiction dévore tout, jusqu’à ta propre âme, elle t'arrache toute sensibilité ou morale, en somme c'est pire que d'être mort. C'est vivre pour un dessein que tu redoute plus que tu ne pourra jamais l'avouer. C'est vivre dans la peur de tuer, et puis au fur et à mesure des années, vivre pour tuer. "


Vladimir savait parfaitement qu'il parlait de lui plus que d'Angel, mais à cet instant plus rien n'aurait pu l'empêcher de faire jaillir la souffrance de sa gorge. Il était à cran. A bout. Il n'en pouvait plus de cette vie. Il n'en pouvait plus de supporter ce fardeau. Le fardeau d'une existence trop noire, d'un passé trop douloureux et d'une mort se rapprochant doucement, tout doucement. Il n'en pouvait plus. Il n'en voulait plus.

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Angel Johnson
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 842
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 20
Localisation : en train de m'éclater derrière mon ordi avec ma mère qui se demande si je n'ai pas un problème mental

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans
Dieu: Navsika
Relations: Vladimir: elle lui doit tant! Il lui a sauvé la vie à plusieurs reprise et apprit à se contrôle. Angelina: demi-soeur, la prendre pour une folle mais commence à l’apprécier Fleur Rouge: Il a essayé de la tuer deux fois et le veut encore Eli: elle aussi elle lui a sauvé la vie, mais Angel ne l'aime pas, elle lui en veut de ne pas avoir aidé vlad

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Dim 8 Mai 2011 - 9:23

Plus Angel attendait la réponse, plus elle était sûre qu'elle n'allait pas lui plaire. Mais elle gardait un espoir féroce, ce qui ne lui fit qu'encore plus mal quand elle entendit:

" Tu n'es pas prête. J'ai dis une semaine pour t'encourager, mais en réalité tu devras en compter encore bien d'autre. Désolé. "

Et ce sur un ton qui ne lui donnait pas du tout l'impression d'être désolé.

" Et je te l'ai déjà dis, quoi qu'il arrive tu n'auras plus de "vie normale". Jamais. La malédiction dévore tout, jusqu’à ta propre âme, elle t'arrache toute sensibilité ou morale, en somme c'est pire que d'être mort. C'est vivre pour un dessein que tu redoute plus que tu ne pourra jamais l'avouer. C'est vivre dans la peur de tuer, et puis au fur et à mesure des années, vivre pour tuer. "

La colère monta dans la tête d'Angel et envahit tout son esprit. La petite voix qui lui disait qu'en s’énervant elle lui donnait raison fut rapidement submergée par la fureur qui l'habitait. Il ne restait plus qu'elle et cet homme qu'elle haïssait et qui venait de lui dire que sa vie était destinée à l’échec et au malheur quoi qu'elle fasse. Angel se rendit à peine compte qu'elle se transformait. Tout ce qu'elle voulait s'était le tuer. Le tuer. Elle sentait l'envie de sang prendre le contrôle et elle s’abandonna à elle. Elle avait trop lutter cette dernière semaine pour résister, et elle ne voulait pas résister. Le tueur l'avait trop énervée avec son indifférence et son apparence glaciale et surtout, parce qu'il avait raison et qu'elle le savait. Le fait qu'elle soit sous sa forme animale les griffes sorties le prouvait. Pour toutes ses raisons et d'autres encore, Angel bondit sur Vladimir, avec l'intention de le tuer, si on pouvait encore dire qu'elle avait des intentions. Mais juste avant de le toucher, elle reprit un peu conscience et rentra ses griffes. Elle tomba quand même lourdement sur Vladimir mais recula aussitôt. Elle hésita un moment, puis partit en courant dans la direction opposée. Elle réussit à tenir suffisamment à l'envie de tuer Vladimir pour ne pas faire demi tour. Mais son désir de sang n'était pas éteint.

(voilà, là c'est changé.)

_________________

merci fresh!:
Spoiler:
 



Dernière édition par Angel le Dim 8 Mai 2011 - 16:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liledesartistes.forumgratuit.org
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Dim 8 Mai 2011 - 18:22

Un éclair de rage et de douleur passa dans le regard d'Angel, mais il fut si furtif que Vladimir n'y prêta pas attention, trop préoccupé par ses propres problèmes. Mais pour une fois, il manqua à sa réputation : Il ne pris pas le temps d'étudier la situation comme à son ordinaire, non, il se contenta d'ignoré l'expression irrité que son interlocuteur affichait. Le temps ne semblait plus avoir de valeur ; tantôt passant à une vitesse irréelle, tantôt s'étendant à l'infini. Et à cet instant, celui-ci passa en effet beaucoup plus vite qu'il ne l'aurait dû. Vladimir se sentit projeté au sol et compris avec horreur qu'Angel venait de se transformer. Le tigre était sur lui et l'écrasait de tout son poids, éveillant instantanément la douleur de sa blessure au torse. Il aurait voulu bouger, saisir une arme, réagir, mais il ne put résister plus longtemps au besoins inexplicable de se plier en deux. La souffrance était trop forte, il ne pouvait céder. Cependant Angel semblait avoir repris ses esprits l'espace de quelques secondes et recula brusquement. Le tigre hésita un instant, puis parti à l'opposer, le laissant là, seul, recroqueviller contre lui-même dans le désert sec et aride. Il jura avec force, impuissant contre cette souffrance qui dévorait ses entrailles ; impuissant contre cette haine envers lui-même qui l'avait saisit brusquement. Qu'elle idée avait-il eu ? Pourquoi lui avait-il dit de telle chose ? C'était ridicule. Ridicule. Tellement ridicule. Il était énervé. Énervé contre sa propre connerie, énervé contre cette vie de chienne. Il craignait de se faire descendre par le gouvernement mais qu'en serait-il s'il se faisait tuer par Angel ? Ah c'était pathétique. Pitoyable. Il c'était avoir comme un débutant. Abattu par ce flot de pensées négatives, il n'avait pas pensé une seconde qu'il fallait surveiller sa propre amie. Amie ? Que disait-il ? Elle le détestait. La preuve même là, devant ces yeux : Elle avait été prise de folie meurtrière rien qu'en l'entendant parler. Quelle idée. Mais quelle idée l'avait-elle bien prise de dire des choses pareils ? Frustré, il frappa brusquement le sable, sachant pertinemment que ceci ne ferait qu'aggraver son état. Mais il s'en moquait. Oui, il voulait se défouler sur quelque chose. Il voulait se venger sur quelque chose. La vengeance. Putain de vengeance, qu'est ce qu'elle faisait ici celle là ? Même dans un moment pareil il était sous son contrôle ? Non, décidément, ce n'était pas possible. Comment pouvait-il accepter de vivre ainsi ; manipulé par la haine et la rancœur, incessamment poursuivit par la mort ? Vladimir avait envi d'insulter n'importe quoi, n'importe qui ; il aurait voulu s'en prendre à quiconque croiserait son chemin ; il aurait voulu abattre cette maudite douleur qui pénétrait non seulement son ventre mais également dans son coeur, embrouillant son esprit de pensées sinistres et confuses. Il avait la haine. La haine contre lui. La haine contre sa vie. La haine contre son passé. Mais étrangement, il n'en voulait pas à Angel. Non, le seul véritable fautif c'était lui. Lui et personne d'autre. Il serra de toute ses forces le sable qu'il tenait entre ses paumes ; Elle était en danger. Ou plutôt, elle mettait en danger la vie de nombreux civils. Oui, Angel allait commettre une erreur. Une erreur que même le temps ne pourrait guérir. Une erreur pour laquelle il serait lui-même coupable. Coupable. Depuis le début il était coupable. Coupable de la mort d'un nombre incalculable d'innocents. Coupable du sens que sa vie avait prise. Coupable de ce qu'allait faire Angel. Coupable. Coupable. Coupable. Ce mot s'imposait à lui, croissait dans son esprit à tel point qu'il aurait voulu que celui-ci explose. Coupable. Coupable. Coupable. Il revenait, encore et encore, inlassablement, inexorablement. Coupable. Il était coupable du moindre crime qu'il avait commis, du moindre malheur qu'il avait causé, or ceci, il ne pouvait l'admettre ; Non, lui voulait que se soit son frère, son supérieur, il voulait rejeter la faute sur la haine, il ne pouvait assumé ses actes, il voulait un peu de mensonge pour atténué la réalité. Non, il ne pouvait pas supporter la vérité.
Angel allait tuer, et ce serait de sa faute. Sa faute. Des fautes, combien en avaient-ils commise ? Des centaines ? Des milliers ? Etait-ce le moment d'en ajouter une ? Non. Non, il ne pouvait pas la laisser. Non, il devait agir coûte que coûte. Il devait agir comme il aurait aimé que quelqu'un le fasse le jour où il avait définitivement perdu son humanité. Il le devait.
Vladimir se força à se redresser, tentant d'ignorer la douleur qui s'enflammait au moindre de ses gestes. Logiquement, quel serait le premier endroit où un monstre assoiffé de sang se dirigerait ? La ville. Angel allait forcément se diriger vers la ville. Il ne restait plus qu'une chose à faire : La retrouver avant qu'elle ne commette l'irréparable.
Akira se pressa contre lui ; d'un commun accord, il transféra son esprit en elle et posa sa truffe sur la sable sec à la recherche d'une trace de son odeur ; Elle était ténue mais il pourrait facilement la suivre, il ne restait plus qu'a faire en sorte d'arrivé en ville, avant le tigre.

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Angel Johnson
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 842
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 20
Localisation : en train de m'éclater derrière mon ordi avec ma mère qui se demande si je n'ai pas un problème mental

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans
Dieu: Navsika
Relations: Vladimir: elle lui doit tant! Il lui a sauvé la vie à plusieurs reprise et apprit à se contrôle. Angelina: demi-soeur, la prendre pour une folle mais commence à l’apprécier Fleur Rouge: Il a essayé de la tuer deux fois et le veut encore Eli: elle aussi elle lui a sauvé la vie, mais Angel ne l'aime pas, elle lui en veut de ne pas avoir aidé vlad

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Lun 9 Mai 2011 - 11:12

Angel courait à toute vitesse. Peu à peu, le sable laissa la place à la terre sous ses pattes et elle aperçut au loin la ville. Les lumière l'attiraient, avec ce qu'elle impliqués. Des humains. Des humains comme ceux qui avaient détruit sa vie.

Non, c'est juste parce que je suis une Esprit Lié...

Mais cette pensée s'envola rapidement, chassée par la haine. C'était des humains qui avait tué sa mère, des humains qui l’avait enfermée dans une cage dorée, des humains qui allaient mourir. Entre ses crocs. Maintenant. Elle pouvait presque sentir le goût de leur sang dans sa bouche. Ce goût... Elle ne l'aurait jamais admis en temps normal, mais elle aimait le goût acre et métallique du sang. Son esprit entier était envahit par la soif de sang, et c'était l’instinct qui guidait ses pas, ce qu'il faisait très rapidement. Elle passa le long d'une route sinueuse et arriva finalement dans la ville elle-même. Des passants se baladaient tranquillement dans les rues, s'écartant devant ce tigre au comportement étrange, mais sans s'en inquiéter plus que cela. Ils se demandait seulement où était sa moitié, mais retourner rapidement à leur shopping ou discutions. La vision de tout ces humains se préoccupant de choses futiles sans lui porter la moindre attention augmenta encore la rage d'Angel. Mais le nombre de personnes la déstabilisait, et prise dans la foule, elle ne savait plus qui attaquer. Elle continua à courir , blessant quelques humains au passage mais sans que le sang ne coule. Elle arriva à une grande place et s’arrêta. La foule était encore plus nombreuse ici. Elle était déstabilisée. Elle tournait de la tête dans tout les sens en grognant. Mais alors, un petit garçon lui envoya un ballon sur le flanc. Evidemment, cela ne lui fit absolument pas mal, mais elle se tourna immédiatement vers lui. On l'attaquait. L'enfant qui ne devait pas avoir plus de cinq ans, riait. Ses parents ne semblait pas conscients du danger et riaient avec lui. Angel sauta sur lui et le fit tomber à terre, prêt à le tuer. Le visage effrayé du gamin et ses yeux empli de frayeur n’éveillèrent absolument pas sa pitié.


_________________

merci fresh!:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liledesartistes.forumgratuit.org
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Ven 20 Mai 2011 - 22:37

Le loup courait. Il courait de toutes ses forces, de toutes son âme, guider par l'instinct et la vague effluve qui flottait dans l'air. Il courait pour sauver. Oui, ce soir il ne courait plus pour tuer, mais pour protéger. Ce soir il n'arracherait pas de vie, non, ce soir, seul la lumière guiderait ses pas. C'était inexplicable, irrépréhensible, incompréhensible ; mais c'était ainsi. Vladimir ignorait ce qui l'avait saisi, il ignorait quel était cet étrange sentiment qui dirigeait le moindre de ses muscles, la moindre parcelle de son esprit, oui, ce sentiment entêtant qui obsédait ses pensées ; Cette certitude absolue de se mettre en danger pour une cause perdue, une cause qui aurait du être insignifiante, ridicule, mais qui ne l'était pas. Non, elle ne l'était pas. Vladimir aurait voulu croire que ce n'était qu'une futile conviction sans importance. Sans séquelles. Or elle laissait des traces, des traces indélébiles, des traces que rien ni personne n'aurait pu effacer, pas même le temps, pas même le vide. Mais quelque chose de nouveau animait sa détermination, quelque chose ... D'étrange. Qu'était-ce ? Pourquoi était-il si presser de la retrouver ? Pourquoi courait-il à cette allure ? Pourquoi avait-il ... Peur ? Peur pour elle. Comme si son égo et son désir de vivre l'avait abandonné, comme s'il ne restait plus qu'une conviction absolue : La sortir de l'enfer dans lequel elle s’apprêtait à sombrer. A cet instant rien ne comptait plus qu'elle, rien n'obsédait plus ses pensée qu'elle ; Rien n'aurait pu l'empêcher d'arriver à ses fins. Rien. Rien, pas même la haine, pas même la douleur. Quel était ce brasier qui consumait ses maux ? Quelle était cette flamme qui dansait dans son regard ? Il l'ignorait, mais elle lui procurait une force nouvelle, une force inébranlable et animé par les feux de la détermination.

Apercevant la ville, il ralentit et constata immédiatement que les rues de celle-ci étaient déserte. Étrangement désertes. Son mauvais pressentiment se renforça ; Le tigre était déjà passé par là. Il accentua aussitôt l'allure, le cœur battant. Putain fais pas de connerie, Angel ... Sa crainte s’intensifiait presque qu'autant que l'odeur du félin. Et puis il la vit. Penché sur un gosse tétanisé, l'imposant tigre le dominait de toute sa hauteur, prêt à porter le coup fatal d'un moment à l'autre. A cet instant, tout sembla se bousculer dans l'esprit de Vladimir ; Le tigre. Le gamin. Les dents. Les griffes. Les sentiments. L'absence du vide. Lilyana. Fleur Rouge. Le sang. Le passé. La souffrance. Et puis Angel. Angel. Sans réfléchir, il reprit sa forme original, saisit son révolver et tira ; Longtemps il regretta la témérité absolue dont il fit preuve ce jour là, et à ce titre, il la paya cher. Très cher. La balle percuta le trottoir dans un vacarme assourdissant, faisant instinctivement frémir les oreilles du félin. Leurs regards se croisèrent un instant, Vladimir savait qu'il n'y avait plus rien d'humain dans les pupilles sombre du tigre, qu'il ne restait plus rien d'Angel dans ce corps assoiffé de sang et pourtant cela ne l'empêcha pas de faire une première tentative :
" Lâche-le, déclara-t-il d'une voix glaciale.
Mais l'animal n'en fit rien ; La seule réponse qu'il obtint fut un grondement menaçant. Vladimir tira encore, cette fois-ci bien plus près du félin. Celui-ci recula d'un pas prudent, sans toute fois lâcher l'enfant.
" Angel, reviens. Reviens. "
Le grondement s'intensifia, ignorant ostensiblement son conseil ; Vladimir décida d'opter pour une nouvelle solution.
"Tu disais être prête, hein ? Alors prouve-le moi. Si tu tues ce gosse, tu deviendras un monstre et, je te le promet, tu le regrettera toute ta vie. Alors tu te diras pour te rassurer : "C'est pas de ma faute, je pouvais pas faire autrement ", et c'est là où tu auras tord, là où commencera le vrai mensonge : Viendra un moment où tu ne pourras plus te contenter d'une excuse aussi facile, ou tu ne pourras pas toujours rejeter la faute sur moi ou sur ta nature et où tu devras reconnaitre que c'est toi qui l'auras tué, et personne d'autre. Tu veux devenir comme moi ? Va y, bouffe-le je t'en pris, tu ne pourras plus me détester comme ça. Moi je n'ai rien à perdre figure toi, j'ai déjà sacrifié le peu qu'il me restait à l'instant : Je viens de bousiller ma couverture en moins de deux secondes, on est en plein milieu de la rue la plus populaire d'Ewalhin d'où tu viens de faire fuir tous ses habitants, et je suis là, en train de te demander de lâcher ce putain de gosse. Erreur de débutant qui c'est laisser emporter par de stupides sentiments. Comme un faible. Tu comprends ? Je suis pas ton babysitteur, alors fait en sorte de te souvenir de nos cours, ou alors devient comme moi et bousille l'humanité qu'il te reste. Moi j'en ai rien à faire, dispose de ta vie comme tu l'entends si c'est vraiment ce que tu veux. Ce que tu veux vraiment. "
Vladimir ne pensait pas ce qu'il disait, mais il savait que seule la vérité avait le pouvoir de la sauver ; Il faudrait qu'elle accepte sa nature, un jour ou l'autre. Autant que ce jour arrive le plus tôt possible.

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Angel Johnson
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 842
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 20
Localisation : en train de m'éclater derrière mon ordi avec ma mère qui se demande si je n'ai pas un problème mental

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans
Dieu: Navsika
Relations: Vladimir: elle lui doit tant! Il lui a sauvé la vie à plusieurs reprise et apprit à se contrôle. Angelina: demi-soeur, la prendre pour une folle mais commence à l’apprécier Fleur Rouge: Il a essayé de la tuer deux fois et le veut encore Eli: elle aussi elle lui a sauvé la vie, mais Angel ne l'aime pas, elle lui en veut de ne pas avoir aidé vlad

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Sam 28 Mai 2011 - 18:39

(c'est génial, comme d'ha, ça vaut la peine d'attendre. mais t'imagine pas que c'est une excuse pour prendre un an la prochaine fois! ^^)

Angel santait le petit coeur de l'enfant battre à toutes vitesses. Il avait comprit que ce qui se tenait devant lui n'était pas une grosse peluche mais un tigre assoiffé de sang. La haine dansant dans les yeux de l'animal le terrorisait et Angel aimait cela. Sa partie animale adorait sentir la peur qu'elle inspirait à ce petit humain si faible et si vulnérable, elle goûtait avec délice au pouvoir d'avoir une vie entre ses griffes, de pouvoir décider tout. Elle se sentait au centre du monde, elle avait le pouvoir de vie ou du mort, le pouvoir d'un dieu.
Une détonation retentit et éloigna Angel de son envie de sang.

Lâche-le.

Mais qui pouvait dire cela? Elle huma l'air. Le tueur bien sûr. Il était là, avec son arme et son air décidé. Elle gronda mais ne bougea pas, elle n'allait pas s’empêcher de tuer alors que cela faisait si longtemps qu'elle réprimer cette envie. Il tira une deuxième fois et elle recula mais sans lâcher sa victime trop effrayé pour bouger.

" Angel, reviens. Reviens. "

Angel? Ce nom lui semblait si lointain. Si lointain et si stupide. Elle n'avait rien d'un ange.

"Tu disais être prête, hein ? Alors prouve-le moi. Si tu tues ce gosse, tu deviendras un monstre et, je te le promet, tu le regrettera toute ta vie. Alors tu te diras pour te rassurer : "C'est pas de ma faute, je pouvais pas faire autrement ", et c'est là où tu auras tord, là où commencera le vrai mensonge : Viendra un moment où tu ne pourras plus te contenter d'une excuse aussi facile, ou tu ne pourras pas toujours rejeter la faute sur moi ou sur ta nature et où tu devras reconnaitre que c'est toi qui l'auras tué, et personne d'autre. Tu veux devenir comme moi ? Va y, bouffe-le je t'en pris, tu ne pourras plus me détester comme ça. Moi je n'ai rien à perdre figure toi, j'ai déjà sacrifié le peu qu'il me restait à l'instant : Je viens de bousiller ma couverture en moins de deux secondes, on est en plein milieu de la rue la plus populaire d'Ewalhin d'où tu viens de faire fuir tous ses habitants, et je suis là, en train de te demander de lâcher ce putain de gosse. Erreur de débutant qui c'est laisser emporter par de stupides sentiments. Comme un faible. Tu comprends ? Je suis pas ton babysitteur, alors fait en sorte de te souvenir de nos cours, ou alors devient comme moi et bousille l'humanité qu'il te reste. Moi j'en ai rien à faire, dispose de ta vie comme tu l'entends si c'est vraiment ce que tu veux. Ce que tu veux vraiment. "

Les paroles de Vladimir réveillèrent quelque chose au fond d'elle. Une petite partie d'elle même qui disait que tuer était abominable, qu'un enfant avait le droit de vivre sa vie innocente et surtout, qu'elle ne voulait pas devenir un monstre comme le tueur. Mais cette petite voix était ridiculement faible face à son envie de sang. Faible mais pourtant suffisamment forte pour l’empêcher de plonger ses crocs dans la chair de l'enfant. Quelques secondes l'ange revient et elle se concentra. Elle recula, une patte toujours posée sur la poitrine du garçon et tenta de lutter de toutes ses forces contre elle même. Elle n'arrivait pas à se décider, la haine reprenant le dessus sur sa conscience puis redevenant plus faible quand elle croisait le regard de sa victime.

_________________

merci fresh!:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liledesartistes.forumgratuit.org
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Jeu 2 Juin 2011 - 18:22

Vladimir ne sut jamais exactement ce que la réaction du tigre produisit chez lui ; Peut-être était-ce du soulagement, peut-être n’était-ce qu’un infime instant de bien-être intérieur, peut-être n’était-ce qu’une illusion ; mais une chose était sure, une seule : Il se sentait utile. Il avait longtemps souffert de sa vie dérisoire, animée par un but qui n’était pas le sien, un but qui lui avait été arraché alors qu’il n’avait qu’une dizaine d’année ; Or aujourd’hui, c’était différent, oui, aujourd’hui il ne s’était pas contenté d’exécuté les ordres d’un supérieur cynique et capricieux, non, cette fois-ci il avait agit de son propre chef, il avait agit parce qu’il l’avait voulu de tout son cœur, parce que c’était lui qui l’avait voulu ; Il avait fait preuve de détermination - sentiments qui l’avait abandonné depuis des années.
En effet, le tigre n’avait pas tué l’enfant, bien au contraire : Il avait reculé, une patte hésitante toujours à demi posé sur son abdomen, ses yeux ambrés plongés dans ceux de sa proie.
« C’est bien. C’est très bien, Angel, lança-t-il sur une voix qu’il voulait encourageante. »
Il réalisa alors que c’était les premiers compliments sincères qu’il lui adressait mais se ressaisit en se rappelant l’urgence de la situation : le gamin semblait respirer avec difficulté et si le félin ne desserrait pas son étreinte rapidement, le garçon allait expirer avant d’avoir put profiter de l’indécision momentané du tigre.
« Lâche-le maintenant. Poursuivit-il. Lâche-le ou tu vas finir par l’étouffer ! Pense à ce que tu vas perdre si tu le fais. Pense à ta vie, à ce qu’il en resteras ; Quand tu commences sur ce chemin, tu ne peux plus t’arrêter : C’est tuer ou être tuer. C’est vivre pour tuer. Et je te promet que ce n’est pas une solution. Lâche-le. »
Il s’avança, son révolver toujours pointé sur l’animal.
« Tu as compris depuis longtemps que je me suis moi-même égaré dans ce chemin et que je ne sais plus en ressortir. Toi tu le peux encore, tu peux encore t’éviter cette torture. »
Le tigre semblait toujours hésiter, Vladimir enchaina en s’approchant encore.
« Tu disais êtres différente. Tu disais ne pas vouloir être comme moi. Tu disais renoncer au sang et aux morts. Tu disais êtres maitre de toi-même. Tu tiens l’occasion de le démontrer ou bien de le démentir. Prouve que c’est-ce que tu veux et non ce que je veux le tigre en toi. »
Il fit encore un pas, dangereusement proche du félin.
« Prouve-le moi. »
Celui-ci gronda avec force, une lueur sauvage dans le regard ; La bête avait repris le dessus. Vladimir perdit patience, cédant aussitôt à une détresse qu’il aurait voulu croire oublier.
« Putain mais qu’est-ce qu’il te faut comme argument ? Ouvre les yeux, merde ! Je ne suis pas quelqu’un de bien ou même de recommandable. Je ne suis pas quelqu’un doté de valeur morale ou sociale ; Je suis un monstre aux mains taché de sang depuis toujours, contraint de tuer pour survivre, dégouté de cette existence bâtit d’ombre et de sang, écœurer de vivre et de souffrir. Et pourtant je suis là. Pathétique et pitoyable mais bel et bien, là. Là pour toi. Je suis là pour t’éviter de commettre l’irréparable. Je suis là pour t’éviter de commettre la même erreur que moi. Si tu perds ton âme, personne ne sera là pour la rattraper ; le monde te haïra autant que tu me hais, car dans l’univers où tu t’apprête à sombrer, personne ne fait de distinction entre désir et devoir, personne ne verra autre chose qu’un être tout juste bon à abattre. Si tu tues ce gosse, dis toi que tu ne fera pas que ça. Dis toi que cette fois, nous serons à égalité aux yeux de la justice, quel que soit tes réelles intentions. Tu auras beau nier, fuir, souffrir de tout ton être, rien ne te fera oublier ton passé et personne ne sera là pour te le faire oublier, bien au contraire ; ils voudront ta peau, ils voudront ta mort coûte que coûte, ils ranimeront les tourments passés et ton avenir n’engendra plus qu’une chose : Du sang. Toujours plus de sang. Tu ne sauras plus que tuer et à chaque coups que tu porteras, c‘est toi que tu blessera ; à chaque souvenir du passé, tu regrettera le temps où tu avais encore le choix, tu regrettera le jour où tout aurait put être différente. Aujourd’hui tu l‘as encore, le choix. Mais si tu te rend, tu peux lui dire adieu. Angel, tu as le choix ; Vivre ou survivre, ce sont les deux seules solutions possible ; à toi de décider laquelle te semble la plus juste ; Vivre pour se battre ou vivre pour tuer ? C’est à toi te choisir. »
Le regard de Vladimir river sur celui du tigre n’était plus froid et distant comme lors que leur rencontres habituelles, non, il était différent, incontestablement différent. Il n’était pas non plus amplis de souffrance et ne témoignait pas de la douleur que lui infligeait ses propres paroles. Non, il était à la limite de la provocation, dur mais surtout, inquiet. Car Vladimir n’avait plus l’indifférence qu’il avait tant convoité ces dernières semaine, le vide lui-même avait cesser de le ronger ; et pour la première fois depuis une éternité, il était presque satisfait d’être lui-même.
Mais désormais son regard n’exprimait plus qu’une interrogation : Que choisiras-tu, Angel ?

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Angel Johnson
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 842
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 20
Localisation : en train de m'éclater derrière mon ordi avec ma mère qui se demande si je n'ai pas un problème mental

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans
Dieu: Navsika
Relations: Vladimir: elle lui doit tant! Il lui a sauvé la vie à plusieurs reprise et apprit à se contrôle. Angelina: demi-soeur, la prendre pour une folle mais commence à l’apprécier Fleur Rouge: Il a essayé de la tuer deux fois et le veut encore Eli: elle aussi elle lui a sauvé la vie, mais Angel ne l'aime pas, elle lui en veut de ne pas avoir aidé vlad

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Ven 3 Juin 2011 - 8:23

" C’est bien. C’est très bien, Angel"

Il semblait sincère. Réellement sincère. Angel réalisa que c'était ce qu'elle avait attendu. S'il avait dit cela plus tôt, elle ne serai pas là, une patte sur un enfant, prête à tuer.

"Lâche-le maintenant. Poursuivit-il. Lâche-le ou tu vas finir par l’étouffer ! Pense à ce que tu vas perdre si tu le fais. Pense à ta vie, à ce qu’il en resteras ; Quand tu commences sur ce chemin, tu ne peux plus t’arrêter : C’est tuer ou être tuer. C’est vivre pour tuer. Et je te promet que ce n’est pas une solution. Lâche-le."

Elle hésita. Pourquoi devrait elle le croire? Pourquoi devrait elle obéir? Elle sentait un déchirement en elle, ne sachant plus qui écouter. Sa conscience ou sa haine? Vladimir ou le tigre en elle?

"Tu as compris depuis longtemps que je me suis moi-même égaré dans ce chemin et que je ne sais plus en ressortir. Toi tu le peux encore, tu peux encore t’éviter cette torture."

Il s'approcha et elle n'aimait pas ça.

"Tu disais êtres différente. Tu disais ne pas vouloir être comme moi. Tu disais renoncer au sang et aux morts. Tu disais êtres maitre de toi-même. Tu tiens l’occasion de le démontrer ou bien de le démentir. Prouve que c’est-ce que tu veux et non ce que je veux le tigre en toi. Prouve-le moi."

Il s'était encore approché. Trop approché. Son instinct reprit le dessus et elle grogna férocement. Sa conscience fut de nouveau ensevelie.

"Putain mais qu’est-ce qu’il te faut comme argument ? Ouvre les yeux, merde ! Je ne suis pas quelqu’un de bien ou même de recommandable. Je ne suis pas quelqu’un doté de valeur morale ou sociale ; Je suis un monstre aux mains taché de sang depuis toujours, contraint de tuer pour survivre, dégouté de cette existence bâtit d’ombre et de sang, écœurer de vivre et de souffrir. Et pourtant je suis là. Pathétique et pitoyable mais bel et bien, là. Là pour toi. Je suis là pour t’éviter de commettre l’irréparable. Je suis là pour t’éviter de commettre la même erreur que moi. Si tu perds ton âme, personne ne sera là pour la rattraper ; le monde te haïra autant que tu me hais, car dans l’univers où tu t’apprête à sombrer, personne ne fait de distinction entre désir et devoir, personne ne verra autre chose qu’un être tout juste bon à abattre. Si tu tues ce gosse, dis toi que tu ne fera pas que ça. Dis toi que cette fois, nous serons à égalité aux yeux de la justice, quel que soit tes réelles intentions. Tu auras beau nier, fuir, souffrir de tout ton être, rien ne te fera oublier ton passé et personne ne sera là pour te le faire oublier, bien au contraire ; ils voudront ta peau, ils voudront ta mort coûte que coûte, ils ranimeront les tourments passés et ton avenir n’engendra plus qu’une chose : Du sang. Toujours plus de sang. Tu ne sauras plus que tuer et à chaque coups que tu porteras, c‘est toi que tu blessera ; à chaque souvenir du passé, tu regrettera le temps où tu avais encore le choix, tu regrettera le jour où tout aurait put être différente. Aujourd’hui tu l‘as encore, le choix. Mais si tu te rend, tu peux lui dire adieu. Angel, tu as le choix ; Vivre ou survivre, ce sont les deux seules solutions possible ; à toi de décider laquelle te semble la plus juste ; Vivre pour se battre ou vivre pour tuer ? C’est à toi te choisir."

La tirade de Vladimir eut l'effet escompté. Angel hésita. Elle regarda le tueur, puis l'enfant. Elle était perdue. Le choix? Elle n'avait pas eu souvent le choix dans sa vie. Elle avait était une enfant obéissante dans l'ensemble et quand elle s'était enfin échapper, elle avait laissé sa partie animale choisir pour elle. Mais là, elle avait vraiment le choix. Et c'était bien plus compliqué qu'elle ne l'avait imaginé. C'était ça la liberté? Devoir choisir et savoir que sa décision influencera toute sa vie, et celles de bien d'autres? Elle se sentait dépassée, mais la haine l'avait quitté. Elle était juste perdue, et faible. Elle regarda le visage de l'enfant, qui était devenue blanc, de peur ou de manque d'air. Il avait les yeux ouvert et l'innocence brillait dans son regard. Elle releva sa patte et la posa à coté de lui. Puis elle se concentra et pendant de longue minutes, elle combattit sa partie tigre luttant de toutes ses forces en ressassant les paroles de Vladimir. Elle avait le choix. Elle s’effondra au sol, son visage livide mais humain. Elle avait choisit. Sa vision était brouillée et elle était se sentait extrêmement faible, le visage dans la poussière, mais elle sentait quelque chose au fond d'elle. La joie. Elle avait réussi.

(je continue avec Eli ou tu veux répondre avant?)

_________________

merci fresh!:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liledesartistes.forumgratuit.org
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Sam 4 Juin 2011 - 17:26

(C'est pourri désolé >.<)

La réponse ne tarda pas à arrivé ; le tigre recula. L’animal fit plusieurs pas en arrière, grondant et rugissant comme s’il repoussait un adversaire invisible, mais la vérité était qu’il se battait contre lui-même ; contre Angel. L’enfant toussait bruyamment et eut pendant un instant une respiration anormalement saccadée mais, tremblant, parvint à se redresser avec difficulté. Vladimir lisait dans ses yeux de la terreur et du soulagement, mais toute son attention était porté sur le tigre. Il se tint cependant devant le gosse en guise de protection au cas où Angel perdrait de nouveau le contrôle d’elle-même. Mais ceci n’arriva pas ; Elle tint jusqu’au bout, bravant son désir de sang et repoussant ses instincts avec un courage que enfant, Vladimir aurait envié.
Il ne suffit que d’une seconde pour que le tigre tombe à terre et qu’Angel retrouve sa forme originale ; Et ce fut une seconde sans précédent pour Vladimir. Ses lèvres se décrispèrent et son visage parut brusquement un peu moins glacial qu’a l’accoutumé ; Ce n’était pas tout à fait un sourire, plutôt une expression de soulagement intense mêlé d’un apaisement inhabituel chez cet homme perpétuellement tourmenté.
Il mit un instant à réaliser, puis, courut vers la jeune fille couché à terre et s’agenouilla à son chevet.
« Angel ? Angel ça va ? Réponds moi ! »
Ses paupières papillonnait doucement et ses yeux se dirigeait progressivement vers lui, avec tant de lenteur que l’inquiétude de Vladimir s’accrut encore davantage.
« Réponds moi … S’il te plait … »
Il serra sa main de toute ses forces, et laissa les remords prendre possession de son coeur un instant.
« Excuse moi, putain excuse moi. Je voulais cesser de réfléchir, de ressentir, je voulais arrêter de souffrir, je voulais redevenir le tueur d’avant ; l’assassin froid et insensible dans toutes les situations. Je croyais pouvoir t’aider et être en même temps l’homme d’avant. Je croyais que s’enfoncer dans le mal pouvait me faire oublier le passé. Mais j’avais tord. Encore une fois, j’avais tord. Ça ne fait que retarder le moment où je me remettrais de nouveau en question. »
Vladimir savait qu’il paniquait, mais la détresse qu’il avait tant cherché à oublier avait resurgit de nulle part, dépassant impunément les limites qu’il s’était fixée, écartant toute fierté de lui-même, ne laissant que la douleur influé dans le moindre de ses mots.
« Je suis tellement, tellement, tellement désolé. Je ne voulais pas que tu ais à vivre ça. Je ne voulais pas que tu ais à faire ce choix un jour dans ta vie. Mais une chose est sure, tu as fait le bon. Moi depuis le début j’ai choisi le mauvais ; Seul et désespérer, tâché de sang et débordant de rancœur, une seule solution s’imposait à moi, ou du moins je voulais croire qu’il n’y en avait qu’une. Alors que c’était faux. Moi aussi j’avais le choix, comme n’importe qui, comme toi. Mais je me suis laissé aller à la facilité, j’ai cru que tuer était ce que je voulais, j’ai cru que vouer ma vie à la vengeance était la seule façon de me rendre justice ; alors que c’était la seule façon de foutre définitivement ma vie en l‘air. J’aurais pu changer. J’aurais pu choisir. Mais j’ai été trop con ; j’ai tout gâché. Excuse moi. Excuse moi d‘avoir failli foutre en l‘air ta propre vie. Excuse moi de t‘avoir poussé à bout à cause de ma putain de connerie. Excuse moi de ne pas pouvoir être l’homme bon que tu aurais mérité. Excuse moi de foutre la merde partout où je vais. Excuse moi …

(* Pétage de cable en live … *
Maintenant tu peux faire intervenir Eli, et oublies pas le gosse qui est toujours là et qui est en état de choc quand même xD
P-S : T‘as le droit de le frapper x) Et elle peut avoir vu un moment de son « face à face » avec le tigre s‘tu veux aussi … Pose lui des questions histoire que ça se finisse pas trop vite *.*)

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Angel Johnson
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 842
Date d'inscription : 16/02/2011
Age : 20
Localisation : en train de m'éclater derrière mon ordi avec ma mère qui se demande si je n'ai pas un problème mental

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans
Dieu: Navsika
Relations: Vladimir: elle lui doit tant! Il lui a sauvé la vie à plusieurs reprise et apprit à se contrôle. Angelina: demi-soeur, la prendre pour une folle mais commence à l’apprécier Fleur Rouge: Il a essayé de la tuer deux fois et le veut encore Eli: elle aussi elle lui a sauvé la vie, mais Angel ne l'aime pas, elle lui en veut de ne pas avoir aidé vlad

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Mer 8 Juin 2011 - 13:19

Angel était entourée de brouillard. Elle cru être au paradis, se reposant sur des nuages blancs sans ne plus avoir à se soucier de quoi de ce soit. Puis elle se rappela qui elle était. Ce qu'elle avait fait. Elle ne pouvait pas être au paradis, pas après ce qu'elle avait fait. Les nuages s'estompèrent et elle tenta de les rattraper, mais elle ne pouvait pas bouger. À travers les nuages qui s'estompaient elle remarqua un visage flou. Une voix lui parvient, d'abord lointaine, puis elle se rapprocha:

...Réponds moi … S’il te plait …

Qui pouvait se soucier d'elle? Elle se sentait lointaine, et trop seule pour que quelqu'un puisse s'inquiéter pour elle. Un nom lui vint à l'esprit, mais elle le repoussa. Jamais l'homme auquel elle pensait n'aurait put la supplier de lui parler.

Excuse moi, putain excuse moi. Je voulais cesser de réfléchir, de ressentir, je voulais arrêter de souffrir, je voulais redevenir le tueur d’avant ; l’assassin froid et insensible dans toutes les situations. Je croyais pouvoir t’aider et être en même temps l’homme d’avant. Je croyais que s’enfoncer dans le mal pouvait me faire oublier le passé. Mais j’avais tord. Encore une fois, j’avais tord. Ça ne fait que retarder le moment où je me remettrais de nouveau en question.

Maintenant, elle en était sûr. C'était Vladimir qui lui parlait. Vladimir, celui qui était toujours resté froid, distant. Un coeur de glace et des mains rouge de sang. Et pourtant, il était là, à lui demander de se réveiller.

Je suis tellement, tellement, tellement désolé. Je ne voulais pas que tu ais à vivre ça. Je ne voulais pas que tu ais à faire ce choix un jour dans ta vie. Mais une chose est sure, tu as fait le bon. Moi depuis le début j’ai choisi le mauvais ; Seul et désespérer, tâché de sang et débordant de rancœur, une seule solution s’imposait à moi, ou du moins je voulais croire qu’il n’y en avait qu’une. Alors que c’était faux. Moi aussi j’avais le choix, comme n’importe qui, comme toi. Mais je me suis laissé aller à la facilité, j’ai cru que tuer était ce que je voulais, j’ai cru que vouer ma vie à la vengeance était la seule façon de me rendre justice ; alors que c’était la seule façon de foutre définitivement ma vie en l‘air. J’aurais pu changer. J’aurais pu choisir. Mais j’ai été trop con ; j’ai tout gâché. Excuse moi. Excuse moi d‘avoir failli foutre en l‘air ta propre vie. Excuse moi de t‘avoir poussé à bout à cause de ma putain de connerie. Excuse moi de ne pas pouvoir être l’homme bon que tu aurais mérité. Excuse moi de foutre la merde partout où je vais. Excuse moi …

Un faible sourire apparu sur ses lèvres, si faible qu'elle douta qu'on puisse le voir. Elle trouva cependant la force de parler, très doucement.

Tu me fatigues Vladimir. Merci. Tu as fait le bon choix aujourd'hui, toi aussi.

Et ses forces s'envolèrent, elle sombra dans des abysses où elle pourrait enfin se reposer.


[elle est pas morte, elle s'est évanouit, petite précision. Je continue avec Eli. et désolé pour le retard!]

_________________

merci fresh!:
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liledesartistes.forumgratuit.org
Elisabeth Sanlejos
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 3738
Date d'inscription : 02/03/2011

Votre perso :
Age des personnages: 27 ans
Dieu: Ioannis
Relations: Angel>>a sauvé a vie, menace de la tuer; Vlad>> petit ami FR>> elle le hait, et fait tout pour le tuer Mia>>veut la mettre en prison

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Mer 8 Juin 2011 - 13:52

Elisabeth buvait un jus de citron sur une terrasse de la Place Centrale. Enfin, en apparence. En réalité, elle observait une transaction. À quelques table d'elle étaient assis deux hommes, avec respectivement un garde du corps. Ils semblaient discuter, mais la lieutenante savait ce qu'ils faisaient réellement. L'un vendait à l'autre une grosse quantité de drogue. Elle se demanda pourquoi ils avaient choisis un endroit aussi public, juste en face du Palais en plus. Certainement parce qu'on ne penserait pas à les chercher là. Mais c'était sans compter sur la jeune femme, qui, grâce à un indicateur de la police, avait sut le rendez vous. Les deux hommes se levèrent, allant certainement au lieu où était la marchandise. Elisabeth sortit un billet de son porte feuille et s’apprêta à partir à leur suite. Mais à ce moment là, il y eut un grand mouvement de foule et des cris. Elle chercha du regard le responsable de cet agitation. Un tigre se trouvait au milieu de la place, sur ce qu'elle reconnut avec horreur être un enfant. Elle hésita entre sa filature et sauver le garçon, mais elle ne put résister. Elle laissa filer les deux homme e tenta de s'approcher du félin discrètement. Malheureusement, tous les habitants d'Ewalhin qui se baladaient quelques minutes plus tôt avaient fuit. Elle se cacha derrière une voiture et passant de véhicule à grandes poubelles, elle s'approcha de l'animal. Elle était à une vingtaine de mètre quand un loup arriva à son tour.

Mais qu'est qu'ils ont fichus au zoo?

Mais la situation devint encore plus incompréhensible quand le loup se transforma en homme. Un Esprit Lié? Elisabeth connaissait l’existence de tels êtres, mais elle n'en avait jamais vu un se transformer en pleine ville. Il faut dire qu'ils n'étaient pas très aimés à cause de leur instabilité. D'ailleurs, elle ne pouvait pas dire qu'elle même les portaient dans son coeur, elle les savaient bien trop dangereux. Elle resta là, à chercher un plan. Il n'y avait plus personne sur la Place, en dehors des parents du garçon, de celui-ci, de l'Esprit Lié et du tigre. Enfin, elle vit que l'animal n'avait plus qu'une patte sur le gamin, et elle décida d'agir. Elle prit son pistolet, caressa sa crosse gravé du coté de la colombe, et se leva. Elle avança avec le moins de bruit possible. Les deux humains la virent mais elle leur ordonna de se taire d'un geste. Elle était encore loin du tigre quand il se passa quelque chose d'étrange. L'animal recula et sembla lutter contre lui même. La lieutenante se demanda si elle n'était pas folle quand le félin tomba à terre et se transforma en une jeune fille. Elisabeth s'arrêta, décontenancée. L'homme s'agenouilla devant l'Esprit Lié, car elle devait en être une aussi, et sembla la supplier de se réveiller. La lieutenante se remit à marcher, et quand elle ne fut plus qu'à une dizaine de pas des deux êtres étranges, elle leva son arme sur l'homme et déclara d'une voix forte:

"Ne bougez pas si vous voulez pas finir criblé de plomb. Retournez vous doucement, les mains en l'air. Au moindre geste brusque, je tire."

Elle attendit que l'homme s’exécuta. Sa stature et surtout son manteau noir lui rappelait quelque chose, mais elle ne se souvenait plus quoi.

_________________

Merci Laure!
Spoiler:
 

Merci Helline!
Spoiler:
 

Merci Pauline!:
Spoiler:
 

Merci Fresh!:
Spoiler:
 

Et re-merci !
Spoiler:
 

Merci Lisabeth!
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Mer 8 Juin 2011 - 15:39

Vladimir se tut, ronger par une inquiétude qui lui était étrangère. Mais, à son plus grand soulagement, il vit se dessiner un petit sourire sur les lèvre d'Angel ; C'était un sourire faible, dont on avait peine à soupçonner l’existence, mais qu'il savait réel, et ceci, sans pouvoir se l'avouer, le rassura.

" Tu me fatigues Vladimir, murmura-t-elle dans un souffle. Merci. Tu as fait le bon choix aujourd'hui, toi aussi. "

Vladimir resta bouche bée devant cette réponse ; il n'y avait rien de sarcastique dans ses paroles, ni même de froid ou de distant, non, elles étaient d'une sincérité absolue. Cependant il n'eut pas le temps de s'en réjouir car il vit Angel aussitôt refermer les yeux ; elle avait perdu connaissance.
Lui aussi eu un instant une expression qu'on aurait presque pu associer à un sourire - du moins c'était ce qu'il y ressemblait le plus - mais il s'empressa de la faire disparaître, soucieux de son état mental. Cependant une question le tourmentait toujours : avait-elle cesser de le haïr ou bien était simplement sous le choc ? Il ignorait s'il voulait savoir la réponse, mais il la pensait amère. Comment une gamine de la haute bourgeoisie pourrait-elle jamais cesser de craindre un meurtrier issu des bas quartiers de la banlieue ? Ce n'était tout simplement pas possible, quel que soit ce qu'il pouvait advenir. Le meilleur pour elle était peut-être qu'il s'efface de sa vie aussi vite qu'il en était entrer, or les évènements de la journée avait démontrer le contraire ; elle avait encore besoins de lui. Tu as fait le bon choix aujourd'hui, toi aussi. Le bon choix, hein ? Il n'en était pas certain, mais quoi qu'il en soit quelque chose avait changé en lui-même, il le savait. Or ce qu'il ignorait encore c'était que le destin avait décidé de lui faire chèrement payer ce choix. Il le compris lorsqu'il entendit un déclic terriblement familier dans son dos.

"Ne bougez pas si vous voulez pas finir criblé de plomb. Retournez vous doucement, les mains en l'air. Au moindre geste brusque, je tire."

Son sang se glaça et tout son corps se figea. Il aurait reconnu cette voix parmi toute. Cette voix qui hantait ses pires craintes depuis tant de jours. Cette voix qu'il aurait voulu croire irréelle, qu'il aurait voulu chasser de ce moment magique. Celle d'Elisabeth Sanlejos. Sa présence lui fit prendre conscience de la situation : il était en plein milieu de la place la plus populaire d'Ewalhin et avait tirer plusieurs coups de feus quelques minutes plus tôt sans prendre la moindre précaution, n'ayant d'yeux que pour Angel. Il accusa le coup avec difficulté ; Il n'arrivait pas à y croire. Il c'était fait avoir comme un débutant. Pire, il n'arrivait même pas à s'en vouloir, à regretter son geste. Mais non, non, il ne regrettait rien. Et s'il devait mourir c'était en ne déplorant qu'une chose : n'avoir pu aider Angel jusqu'au bout, le reste n'avait pas d'importance. En tout cas pas plus que la vie d'un assassin ou les sarcasmes de son supérieur.
Cependant une colère croissante montait en lui, une colère incontrôlable, inébranlable ; qui était cette femme pour oser brisé un instant où sa seule préoccupation était de savoir si Angel le haïssait toujours ? Elle était son bourreau, voilà tout. Elle était celle qui lui arracherait la vie sans état d’âme, peut-être l'humiliant comme lui avait cherché à le faire quelques jours plus tôt ou peut-être le faisant souffrir comme il le méritait. Alors, luttant contre la colère et la l'anxiété irrépréhensible qu'engendrait l'instinct de survit, il se leva doucement, comme l'avait préciser Sanlejos. Puis, se retourna cette fois-ci un peu plus brusquement - il n'aimait pas avoir un ennemi dans son dos, même dans cette position de faiblesse évidente - et, une lueur de défit dans les yeux, posa son regard dans celui de son adversaire, prêt à en finir. Peut-être pour toujours.

(Oublie pas le gosse au faite xD)

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Elisabeth Sanlejos
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 3738
Date d'inscription : 02/03/2011

Votre perso :
Age des personnages: 27 ans
Dieu: Ioannis
Relations: Angel>>a sauvé a vie, menace de la tuer; Vlad>> petit ami FR>> elle le hait, et fait tout pour le tuer Mia>>veut la mettre en prison

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Lun 13 Juin 2011 - 9:27

L'homme réfléchit un peu trop longtemps au goût d'Elisabeth, mais elle resta son pistolet pointé sur lui. Elle n'allait pas le tuer tant qu'il ne faisait rien de dangereux ou qu'elle ne savait pas qui il était. Il se retourna trop brusquement mais Elisabeth n’appuya pas sur la gâchette. L’étonnement l'en empêcha. Devant lui se tenait le Grim Reaper. L'homme qu'elle avait faillit arrêter quelques jours plus tôt. L'homme qui avait insulté son père. L'homme qu'elle attendait le moins à voir devant une jeune fille, à la supplier de se réveiller. Sa stupeur ne dura que quelques secondes, elle ne voulait pas laisser une chance à son ennemi de profiter de son étonnement, alors elle se fit un visage imperturbable et dit d'une voie de glace.

"Toi. Qu'est ce que tu fais là? Tu as pas encore compris que tu allais pas vivre longtemps si tu restais ici? Et qui est cette Esprit Lié qui s'est attaquée à un pauvre gamin? Ta soeur? Ton... amie?"

L'idée qu'un tueur aussi froid puisse avoir une amie lui semblait complètement absurde. Qu'ils aient un lien de parenté lui semblait plus probable, déjà parce qu'ils étaient tout deux des Esprit Liés. Mais ils ne se ressemblaient absolument pas. Mais alors pourquoi est ce qu'il avait envoyé sa couverture en l'air pour elle?
Elle chercha des yeux le gamin. Il était avec ses parents, en train de pleurer. Avec soulagement, elle les vit quitter la place en tremblant. À présent ils étaient parfaitement seul. Elle pouvait s'occuper des deux sans faire attention à ce que l'on penserait. Elle rapporta son attention sur le Grim Reaper, que Night n'avait pas lâché des yeux et attendit sa réponse.

(désolé pas trop d'inspi)

_________________

Merci Laure!
Spoiler:
 

Merci Helline!
Spoiler:
 

Merci Pauline!:
Spoiler:
 

Merci Fresh!:
Spoiler:
 

Et re-merci !
Spoiler:
 

Merci Lisabeth!
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Lun 13 Juin 2011 - 19:53

Elisabeth dissimula avec peine sa surprise mais celle-ci n'échappa à Vladimir.

"Toi, lâcha-t-elle, glaciale. Qu'est ce que tu fais là ? Tu as pas encore compris que tu allais pas vivre longtemps si tu restais ici ? Et qui est cette Esprit Lié qui s'est attaquée à un pauvre gamin ? Ta soeur ? Ton... amie ?"

Vladimir ne sut quoi répondre. C'était une bonne question. Qui était-elle ? Qui était-elle ... Pour lui ? Son ... Amie ? Mais le Grim Reaper avait-il le droit de connaitre l'amitié ? Et puis, ce sentiment n'était-il pas sensé aller dans les deux sens ? Non, Angel n'était pas son amie. Angel était quelqu'un de bien. Pas lui. Et avait-on jamais vu l'Ange et le Démon pactiser ensemble ? C'était la vérité ... Non ? Vladimir ne savait plus où il en était. Il ne savait plus pourquoi il venait d'agir ainsi. Il ne savait plus identifié les sentiments qui s'agitaient au fond de lui. Était-ce de la peur ? Était-ce de l’appréhension ? Mais qu'était-ce donc à la fin ? Tout si était confus dans son esprit, si improbable. Comment avait-il put faire une chose pareille ? Mais que lui avait donc pris ? Mais qu'est ce qu'il lui était passé par la tête, putain ? Il était trop con. Trop con. Ce n'était pas possible. Il n'avait pas put faire ... ça. Il venait de commettre la pire erreur qu'un tueur puisse connaitre ; il avait ressenti de l'affection. Il venait de se sacrifier. Autant se rendre à l'évidence dès maintenant.

" Tu vas me tuer de toute façon, non ? Tu as enfin réussi à coincer le Grim Reaper, tu ne vas certainement pas le laisser s'en aller bien gentiment comme ça, n'est ce pas ? Mais dans ce cas inutile de prolonger ma mise à mort plus longtemps, je n'ai aucune raison de te répondre, fini en maintenant. Qu'est ce que ça changerait de toute façon ? Tu te fou pas mal de mes motivations, la seule chose que tu veux c'est ma mort. Alors va-y, je suis à toi. Tire. Tire je t'en pris. Mais dis-toi une chose. Une dernière chose avant de me tuer. Dis-toi qu'en agissant ainsi tu ne fais que nourrir ton instinct de vengeance, le même instinct qui anime les assassins que tu hais tant. "

Le même instinct que l'homme que tu vas tuer.

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Elisabeth Sanlejos
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 3738
Date d'inscription : 02/03/2011

Votre perso :
Age des personnages: 27 ans
Dieu: Ioannis
Relations: Angel>>a sauvé a vie, menace de la tuer; Vlad>> petit ami FR>> elle le hait, et fait tout pour le tuer Mia>>veut la mettre en prison

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Mar 14 Juin 2011 - 15:27

Il sembla hésiter et Elisabeth sentit sa patience s'envoler à tire d'ailes. Mais quoi, il ne savait pas qui était la fille pour qui il s'était sacrifié? Ou alors il réfléchissait à un moyen de s'en sortir? Il pourrait chercher longtemps. Alors qu'elle allait sortir une remarque acerbe sur son intelligence, il se décida enfin à répondre:

" Tu vas me tuer de toute façon, non ? Tu as enfin réussi à coincer le Grim Reaper, tu ne vas certainement pas le laisser s'en aller bien gentiment comme ça, n'est ce pas ? Mais dans ce cas inutile de prolonger ma mise à mort plus longtemps, je n'ai aucune raison de te répondre, fini en maintenant. Qu'est ce que ça changerait de toute façon ? Tu te fou pas mal de mes motivations, la seule chose que tu veux c'est ma mort. Alors va-y, je suis à toi. Tire. Tire je t'en pris. Mais dis-toi une chose. Une dernière chose avant de me tuer. Dis-toi qu'en agissant ainsi tu ne fais que nourrir ton instinct de vengeance, le même instinct qui anime les assassins que tu hais tant. "

Elle n'aimait pas du tout ce qu'il disait. Déjà, parce qu'elle avait l'impression qu'il lui donnait un ordre, et ensuite parce qu'elle trouvé assez culotté de la part d'un assassin de lui faire la morale.

Je n'ai pas de leçon à recevoir d'une personne comme toi. Et réponds à ma question. Tu viens de signer ton arrêt de mort pour cette fille, tu ne voudrais pas qu'elle meurt, non? Et pour lui laisser la vie sauve, il faudrait que j'ai quelques explication. Elle vient d'essayer de tuer un petit garçon, j'aimerai en savoir plus.

Night s'approcha de la jeune fille inanimé et posa sa patte sur son cou, les griffes sorties. Un léger filet de sang coula le long de la peau blanche.

Alors? C'est qui et qu'est ce qu'elle fout là?

Elle n'avait pas l'intention de tuer la fille avant de lui laisser le temps de s'expliquer, mais garda cela pour elle même. Elle voulait d'abord l'apprendre de la bouche du tueur. Au moins ainsi, elle verrait si leur deux histoires était les mêmes.

_________________

Merci Laure!
Spoiler:
 

Merci Helline!
Spoiler:
 

Merci Pauline!:
Spoiler:
 

Merci Fresh!:
Spoiler:
 

Et re-merci !
Spoiler:
 

Merci Lisabeth!
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Mar 14 Juin 2011 - 18:03

Elisabeth vit rouge.

" Je n'ai pas de leçon à recevoir d'une personne comme toi. Et réponds à ma question. Tu viens de signer ton arrêt de mort pour cette fille, tu ne voudrais pas qu'elle meurt, non? Et pour lui laisser la vie sauve, il faudrait que j'ai quelques explication. Elle vient d'essayer de tuer un petit garçon, j'aimerai en savoir plus.

Comme pour illustrer ses paroles, la panthère noire posa sa patte sur la gorge de l'enfant sans connaissance.

" Alors? C'est qui et qu'est ce qu'elle fout là? "

Vladimir serra les dents, aussi irrité que nerveux. Elle le tenait complètement ; il était à sa merci. Elle pouvait exiger ce qu'elle voulait de lui, dans ces conditions il se savait incapable de riposter, il en allait de la vie d'Angel. Mais comment répondre à sa question sans perdre le peu d'honneur qu'il lui restait ? Mentir ? Mais quel argument pouvait-il bien inventer pour les sortir tout deux de cette situation désastreuse ? Et ... La vérité ?
Il baissa les yeux, dérouté. De toute façon, il allait mourir, ce qu'il pouvait désormais dévoilé n'avait plus d'importance. Alors quitte à y laisser la vie, autant que ça soit en ayant sauvé Angel. Angel. Non, elle ne pouvait mourir ainsi. C'était trop bête. Non, elle ne pouvait pas. Pas après tout ce qu'elle avait fait. Pas après avoir lui-même foutu sa vie en l'air. Pas alors qu'il était à deux doigt de se faire tuer.

" Il y a des fois où même les plus forts ne peuvent vaincre leurs sentiments. Tu devrais le savoir aussi bien que moi, toi qui as voué ta vie à la vengeance. C'est une Esprit-Lié, elle n'est pas responsable. Ce que tu as endurer par le passé n'est rien comparée à elle ; sa nature reprend le dessus et pourtant elle lutte. Elle lutte de toute ses forces, de tout son coeur. Et si tu étais comme elle, tu saurais qu'on devient vite un assassin sans jamais l'avoir voulu. Et maintenant tu vas me demander si elle a déjà tué. Pas besoins de me menacer, tu vas l'avoir ta réponse. Oui. Oui, elle a déjà tué. Mais elle ne l'a jamais voulu et n'avait aucun moyen de l'en empêcher. Elle est innocente. Et même si je sais que ma parole n'a aucune valeur pour toi, je te jure qu'elle n'y pouvait rien. Tu peux le comprendre. Je sais que tu peux le comprendre. Tu peux comprendre qu'une gamine qui ait tout perdu, qui vit entre peur et désarroi en permanence, atteinte de la pire des malédictions, puisse péter un câble ? Tu peux le comprendre ? Mais péter un câble chez un Esprit-Lié ne se passe pas comme tu pourrais l'entendre, non, dans ces moments là rien ne compte plus, rien si ce n'est la haine et le sang. Dans ces moments, tu auras beau être un meurtrier en série ou une gamine innocente, tu n'auras d'autre choix que de tuer pour apaiser la souffrance qui te ronge. Tuer. Dans ces moments là il n'y a plus que ça qui obsède ton esprit. Impossible d'en venir à bout tant que ton appel au secours ne seras pas reçu. Or il ne seras jamais reçu. Parce dans ces moments là, il n'y a plus que les faits qui parlent. On pourra dire ce qu'on veut, certes les faits sont les faits, mais qui a jamais cherché à comprendre celui qui les a commit ? Personne. Oui car les faits parlent vois-tu, et ils sont bien plus important aux yeux de tous que la détresse d'une gamine seule au monde. La justice est insensible à tout ça. La justice veut juste un coupable. Mais si le coupable était en vérité la victime ? Il n'y a jamais eu personne pour la comprendre, elle. Aurais-tu été meilleur ou pire si tu avais été à sa place ? Réfléchis. Réfléchis bien. Réfléchis bien à ce que tu t’apprête à faire. Réfléchis. Sanlejos, t'es quelqu'un de bien ou juste une meurtrière qui se cache derrière un prétexte grotesque ? Fait quelque chose ou accepte d'être comme moi. Accepte de tuer une innocente. Accepte d'être un assassin. Accepte-le ou épargne-la. "

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Elisabeth Sanlejos
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 3738
Date d'inscription : 02/03/2011

Votre perso :
Age des personnages: 27 ans
Dieu: Ioannis
Relations: Angel>>a sauvé a vie, menace de la tuer; Vlad>> petit ami FR>> elle le hait, et fait tout pour le tuer Mia>>veut la mettre en prison

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Jeu 16 Juin 2011 - 17:06

" Il y a des fois où même les plus forts ne peuvent vaincre leurs sentiments. Tu devrais le savoir aussi bien que moi, toi qui as voué ta vie à la vengeance. C'est une Esprit-Lié, elle n'est pas responsable. Ce que tu as endurer par le passé n'est rien comparée à elle ; sa nature reprend le dessus et pourtant elle lutte. Elle lutte de toute ses forces, de tout son coeur. Et si tu étais comme elle, tu saurais qu'on devient vite un assassin sans jamais l'avoir voulu. Et maintenant tu vas me demander si elle a déjà tué. Pas besoins de me menacer, tu vas l'avoir ta réponse. Oui. Oui, elle a déjà tué. Mais elle ne l'a jamais voulu et n'avait aucun moyen de l'en empêcher. Elle est innocente. Et même si je sais que ma parole n'a aucune valeur pour toi, je te jure qu'elle n'y pouvait rien. Tu peux le comprendre. Je sais que tu peux le comprendre. Tu peux comprendre qu'une gamine qui ait tout perdu, qui vit entre peur et désarroi en permanence, atteinte de la pire des malédictions, puisse péter un câble ? Tu peux le comprendre ? Mais péter un câble chez un Esprit-Lié ne se passe pas comme tu pourrais l'entendre, non, dans ces moments là rien ne compte plus, rien si ce n'est la haine et le sang. Dans ces moments, tu auras beau être un meurtrier en série ou une gamine innocente, tu n'auras d'autre choix que de tuer pour apaiser la souffrance qui te ronge. Tuer. Dans ces moments là il n'y a plus que ça qui obsède ton esprit. Impossible d'en venir à bout tant que ton appel au secours ne seras pas reçu. Or il ne seras jamais reçu. Parce dans ces moments là, il n'y a plus que les faits qui parlent. On pourra dire ce qu'on veut, certes les faits sont les faits, mais qui a jamais cherché à comprendre celui qui les a commits ? Personne. Oui car les faits parlent vois-tu, et ils sont bien plus important aux yeux de tous que la détresse d'une gamine seule au monde. La justice est insensible à tout ça. La justice veut juste un coupable. Mais si le coupable était en vérité la victime ? Il n'y a jamais eu personne pour la comprendre, elle. Aurais-tu été meilleur ou pire si tu avais été à sa place ? Réfléchis. Réfléchis bien. Réfléchis bien à ce que tu t’apprête à faire. Réfléchis. Sanlejos, t'es quelqu'un de bien ou juste une meurtrière qui se cache derrière un prétexte grotesque ? Fait quelque chose ou accepte d'être comme moi. Accepte de tuer une innocente. Accepte d'être un assassin. Accepte-le ou épargne-la. "

Sa réplique sortit avant qu'elle ne le pense:

Elle n'est pas innocente, elle a tué.

Puis elle réfléchit aux paroles de tueur. Elle savait pas mal de choses sur les Esprits-Liés, plus que la plupart des habitants d'Ewalhin, qui les prenaient pour des êtres de légendes. Elle avait entendu parlé de cette rage qui poussait au meurtre, mais elle n'était pas sûre d'y croire. Elle ne pouvait pas imaginé qu'on puisse perdre le contrôle au point de tuer sans le vouloir, et plus d'une fois. Mais elle n'était pas elle même une Esprit Lié, elle ne pouvait pas imaginer ce qui se passait dans la tête de personnes si différentes d'elle. Si lointaines des humains, même si leur apparence physique était semblable. Elle était confronté à un dilemme qu'elle ne voyait pas comment surmonter. Elle savait déjà qu'elle tuerai le Grim Reaper, lui, elle était sûr qu'il n'agissait pas sous le coup d'impulsion, il était bien trop froid et prudent. De plus, elle l'avait vu tenter d'enlever un homme alors qu'il était sous sa forme humaine, ce qui réglait la question. Il n'était pas tueur contre sa volonté. Par contre, la question de la jeune fille était beaucoup plus épineuse. Elle n'allait pas la tuer pour avoir perdu le contrôle, cela pouvait arriver à tout le monde, même si les conséquences était bien plus grave pour les Esprit Lié, du moins si le tueur disait vrai. Et étrangement, elle avait foi en ses paroles. On n'aurai pas pu inventer cela aussi rapidement, et quand elle regardait la fille évanouie, elle ne pouvait croire que c'était un coeur cruel et sans pitié qui l'avait poussé à tuer. La vrai question était surtout si elle pouvait laisser dans la nature une être aussi dangereux. Elle n'avait pas très envie d'empêcher un gamin de se faire tuer tous les jours, elle ne serait pas toujours là. Mais elle ne pouvait se résoudre à la tuer juste pour éviter que par une colère subite, elle ne perde le contrôle et s'attaque à des innocents. Son regard alla de l'homme à la jeune fille. Elle n'arrivait pas à prendre une décision. D'habitude, elle ne se trouvait pas face à des situations aussi épineuses pour sa conscience. Quand elle se trouvait face à quelqu'un qui venait ou allait tuer, elle savait qu'il était mauvais et qu'elle devait l'éliminer. Là, elle se rendait compte qu'elle avait peut être décidé trop vite de ce que recelait les coeur des personnes. Les mots du tueur lui revirent en tête. Ne poursuivait elle que la vengeance? Non, elle finissait l'oeuvre de son père. Mais elle aurait dût le faire avec plus de réflexions.

"Tu n'as pas répondu à ma question. C'est qui? Elle s'appelle comment? Tu la connais d'où?"

Mais elle demanda en pensée à Night de relâcher la fille. La panthère enleva sa patte de sa gorge mais ne s'éloigna plus.

_________________

Merci Laure!
Spoiler:
 

Merci Helline!
Spoiler:
 

Merci Pauline!:
Spoiler:
 

Merci Fresh!:
Spoiler:
 

Et re-merci !
Spoiler:
 

Merci Lisabeth!
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Jeu 16 Juin 2011 - 19:36

La réponse qui fusa de la bouche d'Elisabeth fut plus douloureuse qu'il ne l'avait imaginé :
" Elle n'est pas innocente, elle a tué. "
Ses paroles étaient froides et tranchantes, pourtant le doute brillait dans son regard. Vladimir crut un instant qu'il avait perdu la bataille, que l'être qui se faisait passer comme juste et bon aux yeux de tous, allait tuer Angel sans autre forme de procès. Mais malgré ses mots elle ne bougea pas d'un millimètre, songeuse. Son visage affichait une mine tourmenté, indécise. D'un autre coté comment aurait-elle pu le croire ? Lui qui avait tant menti, lui qui avait tant voulu la tuer ... Pourtant toute animosité à son égard c'était évanouie, comme s'il n'était déjà plus de ce monde. De toute façon il savait que rien ne pouvait le sauver ; il n'avait plus rien à perdre. Mourir. Il allait mourir. Ce mot s'imposait difficilement dans son esprit, pourtant il ne voyait aucun moyen de se sortir de ce mauvais pas. Aucun. Toute sa vie il avait couru après une vengeance amère et douloureuse, poursuivit par la mort chaque jours de son existence, mais cette fois c'était différent ; il se sentait désœuvrer, dépité : Il n'avait pas le moindre plan, pas la moindre once d'espoir. Et malgré tout, il sentait cette flamme de détermination animer son coeur et embraser ses mots. Il se sentait tellement différent. Il ignorait si c'était la confrontation brutale avec une mort certaine ou juste une parcelle d'humanité qui refaisait surface en lui-même, mais une chose était sur : il voulait sauver Angel.

" Tu n'as pas répondu à ma question, lâcha-t-elle brusquement, sans se répartir de son scepticisme. C'est qui ? Elle s'appelle comment ? Tu la connais d'où ? "

Vladimir sut à cet instant qu'il avait touché quelque chose chez son ennemie. Il opta une nouvelle fois pour la vérité, luttant contre le dégoût que lui inspirait l'hésitation d'Elisabeth Sanlejos.

" Elle s'appelle Angel Laguarde. Je l'ai rencontrer alors qu'elle était transformée et tentait de reprendre son corps sans y parvenir. Ce jour là je ne sais pas trop ce qui m'a pris ... Comme tous les autres qui on suivit d'ailleurs. Je l'ai aidé à reprendre forme humaine et là ... Là encore je ne sais pas. "

Il baissa de nouveau les yeux, aussi confus que honteux.

" J'ai décidé de l'aider. Elle savait qui j'étais et pour cette raison elle me haïssait plus que personne au monde. Mais c'était la seule solution, je voulais juste ... Juste qu'elle puisse décider elle-même du cour qu'allait prendre sa vie. Je voulais qu'elle ait le choix. Je voulais ... Je ne sais pas. Je savais pourtant que je n'étais pas la personne qu'elle aurait mérité d'avoir, je savais que je ne lui apportait ni réconfort ni affection, pourtant vois où j'en suis. En temps normal, une erreur aussi stupide de me serait même pas venu à l'esprit, mais là ... Là tout était différent. Je ne pouvais pas la laisser faire. Je ne pouvais pas. C'était plus fort que moi. Moi qui croyait n'avoir jamais à employer une expression aussi insignifiante... Mais c'était de ma faute. Si elle a faillit commettre une erreur irréparable, c'était de ma faute et uniquement de la mienne. Lorsque je suis venu la voir j'étais dans un état désastreux et, alors qu'elle pensait enfin pouvoir se débarrasser de moi, je lui ait annoncé qu'elle n'était pas prête. Mais je l'ait fait ... D'une façon odieuse. J'étais complètement frustré, je n'ai pas pesé mes mots et ... Elle s'est transformé. En temps normal j'aurais pu l'arrêter, comme à chacun de nos rendez-vous. Mais là encore c'était différent, non seulement j'avais brisé son amour propre sans le moindre scrupule mais j'étais blessé et j'ai été complètement incapable de lutter contre elle. Et ... encore une fois, je ne sais pas ce qui m'a pris ; Je suis parti à sa poursuite, et tu connais la suite. "

Vladimir leva brièvement les yeux vers Elisabeth, il la sentait toujours autant septique, toujours aussi glaciale ; comme indifférente à toute pitié. Il sut qu'il avait perdu la bataille au moment même où il avait mentionné le nom d'Angel Lagarde. Dès lors identifié, Sanlejos ne comptait pas faire de cartier, pour elle la gamine n'était que l'assassin de deux gardes du palais, rien d'autre. Mais cette fois Vladimir céda à la colère mêlé d'indignation qui l'avait assaillit. Alors, plongeant son regard pénétrant dans celui de son ennemie, il explosa :

" Bordel, Sanlejos ! Arrêtes de faire la justicière insensible ! Tu te rends compte de ce que tu es en train de faire ? Tu te rends compte que tu fais preuve d'encore moins de pitié que moi ? ça te mènera à quoi de tuer cette gamine ? ça t’apportera quoi ? De la gloire ? Du plaisir ? Oh non je sais, ça te donnera l'impression d'avoir vengé ton père ! Tu crois qu'il aurais voulu ça ? Qu'il aurait voulu que tu assassine une gamine qui lutte depuis des jours et des jours contre sa nature. Sa nature qui, si elle ne parvient pas à la contrôler rapidement, dévorera toute son existence, tout son avenir. Bien sur tu te demandes ce que tu va en faire, tu te demande ce que tu va faire d'une Esprit Lié incontrôlable ? ça, ça n'était pas dans tes petits papiers ! Quel dommage ! C'est une raison pour la condamnée ? Réveille-toi, Sanlejos. Toi qui as perdu ton père dans des conditions désastreuse alors que tu n'était qu'une gamine, tu devrais comprendre. Elle, elle n'a pas seulement perdu son père, elle à tout perdu. Sa famille, ses amis, sa maison, son amour propre ... Il lui reste quoi maintenant ? Un meurtrier en série qui est censé l'aider mais qui passe son temps à foutre en l'air la vie de tout le monde, y compris la sienne ? Tu sais ce que c'est de perdre un être cher, alors essaye ne serait-ce que d'envisager ce que c'est de tout perdre. Essaye. Essaye juste de le concevoir. Tu ne peux pas ? Si tu l'avais vécu tu n'aurais pas hésiter. Pourtant tu as perdu quelqu'un de précieux et depuis ce jour, tu ne te bats que pour le venger, depuis ce jour tu veux faire de ses idéaux tes principes et tu crois qu'en tuant Angel tu lui feras justice. Et c'est là où commencera ton erreur. Tu te laisse aveugler par ta haine envers les assassins de la Mafia, les meurtrier qui on tué ton père, mais s'attacher à une image du passé c'est la pire chose qui soit, elle te rendra mauvaise au fils des temps et alors toi aussi tu sombreras dans le mal. Angel est innocente. Depuis le début, on lui a tout arraché, depuis le début personne ne lui a laissé le choix. Aujourd'hui elle a prouvée sa valeur, sa détermination, elle a prouvée qu'elle méritait de vivre en tant qu'être vivant et non en tant que monstre. Tu n'imagines pas à quel point ce qu'elle vient de faire est difficile, presque impossible. Toi-même tu n'aurais certainement pas fait mieux, tu n'imagine même pas ce que c'est, tu ne sait pas ce qu'on endure. Maintenant c'est à toi de lui prouvée qu'elle a fait le bon choix.

Vladimir reprit son souffle avec difficulté, hors de lui. Cette fille l'énervait au plus haut point ; prétendant tuer à juste titre, elle se croyait tout permis. Elle ne toucherait pas un cheveux d'Angel. Jamais. Il se moquait de ce qu'il pouvait dire ou faire désormais, il allait mourir, il n'avait plus rien à perdre, autant tenter le tout pour le tout en sauvant sa protégée. Et s'il pouvait faire réfléchir Elisabeth Sanlejos aux conséquences de ses actes, c'était encore mieux.

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Elisabeth Sanlejos
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 3738
Date d'inscription : 02/03/2011

Votre perso :
Age des personnages: 27 ans
Dieu: Ioannis
Relations: Angel>>a sauvé a vie, menace de la tuer; Vlad>> petit ami FR>> elle le hait, et fait tout pour le tuer Mia>>veut la mettre en prison

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Ven 17 Juin 2011 - 10:59

" Elle s'appelle Angel Laguarde."

Angel Laguarde. C'était donc cela. Depuis le début elle ne croyait pas à la version officielle de la bête sauvage, et elle tenait la coupable. Pourtant elle n'était pas réjouie d'avoir raison.

" Je l'ai rencontrer alors qu'elle était transformée et tentait de reprendre son corps sans y parvenir. Ce jour là je ne sais pas trop ce qui m'a pris ... Comme tous les autres qui on suivit d'ailleurs. Je l'ai aidé à reprendre forme humaine et là ... Là encore je ne sais pas. J'ai décidé de l'aider. Elle savait qui j'étais et pour cette raison elle me haïssait plus que personne au monde. Mais c'était la seule solution, je voulais juste ... Juste qu'elle puisse décider elle-même du cour qu'allait prendre sa vie. Je voulais qu'elle ait le choix. Je voulais ... Je ne sais pas. Je savais pourtant que je n'étais pas la personne qu'elle aurait mérité d'avoir, je savais que je ne lui apportait ni réconfort ni affection, pourtant vois où j'en suis. En temps normal, une erreur aussi stupide de me serait même pas venu à l'esprit, mais là ... Là tout était différent. Je ne pouvais pas la laisser faire. Je ne pouvais pas. C'était plus fort que moi. Moi qui croyait n'avoir jamais à employer une expression aussi insignifiante... Mais c'était de ma faute. Si elle a faillit commettre une erreur irréparable, c'était de ma faute et uniquement de la mienne. Lorsque je suis venu la voir j'étais dans un état désastreux et, alors qu'elle pensait enfin pouvoir se débarrasser de moi, je lui ait annoncé qu'elle n'était pas prête. Mais je l'ait fait ... D'une façon odieuse. J'étais complètement frustré, je n'ai pas pesé mes mots et ... Elle s'est transformé. En temps normal j'aurais pu l'arrêter, comme à chacun de nos rendez-vous. Mais là encore c'était différent, non seulement j'avais brisé son amour propre sans le moindre scrupule mais j'étais blessé et j'ai été complètement incapable de lutter contre elle. Et ... encore une fois, je ne sais pas ce qui m'a pris ; Je suis parti à sa poursuite, et tu connais la suite. "

Elle imaginait mal le Grim Reaper aider une jeune fille par simple générosité. Ou pour n'importe quel raison noble. Elle ne le croyait pas. Il la baratinait, elle en était sûre. Elle allait finir sa conversation qui commençait à l’énerver quand il se mit en colère et continua avec violence:

" Bordel, Sanlejos ! Arrêtes de faire la justicière insensible ! Tu te rends compte de ce que tu es en train de faire ? Tu te rends compte que tu fais preuve d'encore moins de pitié que moi ? ça te mènera à quoi de tuer cette gamine ? ça t’apportera quoi ? De la gloire ? Du plaisir ? Oh non je sais, ça te donnera l'impression d'avoir vengé ton père ! Tu crois qu'il aurais voulu ça ? Qu'il aurait voulu que tu assassine une gamine qui lutte depuis des jours et des jours contre sa nature. Sa nature qui, si elle ne parvient pas à la contrôler rapidement, dévorera toute son existence, tout son avenir. Bien sur tu te demandes ce que tu va en faire, tu te demande ce que tu va faire d'une Esprit Lié incontrôlable ? ça, ça n'était pas dans tes petits papiers ! Quel dommage ! C'est une raison pour la condamnée ? Réveille-toi, Sanlejos. Toi qui as perdu ton père dans des conditions désastreuse alors que tu n'était qu'une gamine, tu devrais comprendre. Elle, elle n'a pas seulement perdu son père, elle à tout perdu. Sa famille, ses amis, sa maison, son amour propre ... Il lui reste quoi maintenant ? Un meurtrier en série qui est censé l'aider mais qui passe son temps à foutre en l'air la vie de tout le monde, y compris la sienne ? Tu sais ce que c'est de perdre un être cher, alors essaye ne serait-ce que d'envisager ce que c'est de tout perdre. Essaye. Essaye juste de le concevoir. Tu ne peux pas ? Si tu l'avais vécu tu n'aurais pas hésiter. Pourtant tu as perdu quelqu'un de précieux et depuis ce jour, tu ne te bats que pour le venger, depuis ce jour tu veux faire de ses idéaux tes principes et tu crois qu'en tuant Angel tu lui feras justice. Et c'est là où commencera ton erreur. Tu te laisse aveugler par ta haine envers les assassins de la Mafia, les meurtrier qui on tué ton père, mais s'attacher à une image du passé c'est la pire chose qui soit, elle te rendra mauvaise au fils des temps et alors toi aussi tu sombreras dans le mal. Angel est innocente. Depuis le début, on lui a tout arraché, depuis le début personne ne lui a laissé le choix. Aujourd'hui elle a prouvée sa valeur, sa détermination, elle a prouvée qu'elle méritait de vivre en tant qu'être vivant et non en tant que monstre. Tu n'imagines pas à quel point ce qu'elle vient de faire est difficile, presque impossible. Toi-même tu n'aurais certainement pas fait mieux, tu n'imagine même pas ce que c'est, tu ne sait pas ce qu'on endure. Maintenant c'est à toi de lui prouver qu'elle a fait le bon choix. "

Elle se rappela la douleur qu'elle avait ressentit quand elle avait découvert son père mort. Comment elle s'était sentie seule au monde, sans père ni mère. Elle n'aurai put imaginer comment elle aurait fait si elle n'avait même pas eut un toit ou une amie avec qui pleurer. Elle poussa un long soupir. Elle ne pouvait pas la tuer. Elle ne pouvait pas faire cela à une fille brisée par la vie, qui était en bien pire état qu'elle ne l'avait jamais été. Elle ne pouvait pas faire cela, sinon elle deviendrait un monstre digne de l'homme qui se tenait face à lui. Elle ne pouvait pas.

"Et que voudrais tu que je fasse, Grim Reaper? Si je la laisse partir, ne va t elle pas s'attaquer à un autre innocent dès qu'elle ne pourra plus se contrôler? Soit honnête, si seulement tu le peux encore, elle est u danger pour les autres. Je ne veux pas la tuer, mais que veut tu que je fasse? Ce qu'elle a fait aujourd'hui, elle pourrai le refaire demain, et tu ne seras pas là pour l’arrêter. Et je ne peux pas la surveiller, j'ai d'autres choses à faire. Parce que quoi que tu dises, ma vengeance est juste, et même si elle ne l'était pas, crois tu que cela m'arrêterai longtemps? Mon père était un homme bon, un homme comme il y en a très peu. Et c'était mon père, ma seule famille. Enfin, si on ne compte pas les rares mafieux encore en vie, mais je ne les considère pas de mon sang. Et je ne te laisserai pas me juger, car aux yeux de quiconque, je vaux dix fois plus que toi."

Elle se rendit compte qu'elle essayait de se justifier à elle même, et qu'elle s'éloigner complètement de la question d'Angel.

"Donc, que puis-je faire d'elle?"

Elle se rendit compte qu'elle demander un conseil en matière de justice au pire criminel qu'elle puisse trouver à Ewalhin, ou du moins un des pires. Elle était vraiment désespérée.

_________________

Merci Laure!
Spoiler:
 

Merci Helline!
Spoiler:
 

Merci Pauline!:
Spoiler:
 

Merci Fresh!:
Spoiler:
 

Et re-merci !
Spoiler:
 

Merci Lisabeth!
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Ven 17 Juin 2011 - 21:45

" Et que voudrais-tu que je fasse, Grim Reaper ? Si je la laisse partir, ne va-t-elle pas s'attaquer à un autre innocent dès qu'elle ne pourra plus se contrôler ? Soit honnête, si seulement tu le peux encore, elle est un danger pour les autres. Je ne veux pas la tuer, mais que veut-tu que je fasse? Ce qu'elle a fait aujourd'hui, elle pourrai le refaire demain, et tu ne seras pas là pour l’arrêter. Et je ne peux pas la surveiller, j'ai d'autres choses à faire. Parce que quoi que tu dises, ma vengeance est juste, et même si elle ne l'était pas, crois tu que cela m'arrêterai longtemps? Mon père était un homme bon, un homme comme il y en a très peu. Et c'était mon père, ma seule famille. Enfin, si on ne compte pas les rares mafieux encore en vie, mais je ne les considère pas de mon sang. Et je ne te laisserai pas me juger, car aux yeux de quiconque, je vaux dix fois plus que toi."

Vladimir nota avec amusement que la situation c'était inversée ; c'était désormais au tour d'Elisabeth d'exposer son point de vu, de défendre sa cause. Pas complètement dénudé de sens, il devait bien l'avouer.

" Donc, que puis-je faire d'elle? "

Cette question surpris Vladimir. Elle lui demandait son avis ? Dérouté, il resta un instant silencieux, ne sachant que répondre. Une petite partie de son esprit avait retrouvé toute sa lucidité, comme éveillé par l'impuissance de son adversaire. Il avait peut-être une chance de s'en sortir ; Elisabeth n'était pas habitué à ce genre de cas, elle ignorait comment procéder et elle était même venu jusqu'à lui demander son avis. Cependant il ne pouvait se permettre de bluffer, au risque de compromettre la survie d'Angel en perdant la crédibilité de son précédent témoignage.

" Honnêtement, tous les Esprits-Liés sont dangereux, finit-il par déclarer. Même les plus entraînés peuvent céder et l'un des seuls moyens de l'en empêcher est de savoir contrôler ses sentiments. Quelqu'un d'instable perdra donc plus rapidement les pédales. Si Angel retrouve un équilibre convenable ce sera plus facile pour elle. Mais un passé de s’efface pas, seul le temps à la pouvoir de l’atténué. Or le temps est parfois aussi néfaste que bénéfique ; reculer le moment où la bombe t'éclatera au visage n'est pas une solution. La seule vraie solution est de bâtir quelque chose de nouveau, de nouveau mais surtout, de solide. Plus facile à dire qu'a faire. Le deuxième moyens est de faire complètement abstraction de ses sentiments, mais c'est un moyen fictif, juste une illusion qu'on veut croire vraie mais qui, un jour ou l'autre, cédera sous le poids du passé, de la souffrance. C'est le pire choix qu'on puisse faire car c'est le plus douloureux qui soit... Et dans le cas d'Angel, il existe une troisième solution, mais tu ne vas pas l'apprécier. Cette solution oppose deux principes radicalement différents, l'un qui joue en ma faveur autant qu'en ta défaveur, l'autre qui n'arrangera aucun de nous deux. Tu as le choix : Soit tu me tues et tu assassines cette gamine comme une lâche - dans ce cas nous sortons tout deux perdant de cet entretien - Soit nous concluons un marché. C'est là que ça ne va pas te plaire ; le marché consiste à me laisser m'en sortir vivant afin de veiller sur Angel. De ton coté tu devras écarter les soupçons qui pèsent sur elle pour qu'elle puisse un jour reprendre une vie normale. Je sais. Tu n'es pas d'accord. Je sais. Mais tu m'as demandé ce que tu pouvais faire d'elle, et ma réponse se compose de trois choix : l'un est quasiment irréalisable, l'autre est le pire qui soit et le dernier est contre tes principes. Mais réfléchis ; aucun de nous deux ne compte abandonner ses objectifs, on se reverra un jour ou l'autre. Ce marché est comme un permis de chasse ; il y a des saisons pour chasser et celles qui sont réservées à l'éducation des jeunes sont toujours épargnées. Mais dès lors qu'ils sont apte à se débrouiller seuls, la traque est de nouveau de rigueur. Ici je te demande de me laisser encore une semaine. Une semaine et la traque reprendra. Une semaine pendant laquelle aucun de nous deux n'attaquera l'autre. Tu as le droit de douter de ma parole, tu as le droit de croire le contraire, mais je te jure que tout ce que je t'ais dis jusque là est vrai et que je m'engage réellement à respecter les conditions du contrat. Je sais que tu t'en fou. Je sais que j'ai voulu te tuer. Je sais que je suis la pire des ordures. Je sais que je n'ai aucune crédibilité à tes yeux. Je sais. Mais au moins j'aurais essayé. Au moins j'aurais été honnête une dernière fois dans ma vie. Au moins j'aurais essayé de m'en sortir, même avec des arguments sincères. J'aurais essayé. Maintenant tu as toute les cartes en main, à toi de jouer. "

Or aucun d'eux n'était disposé à respecter les règles du jeu. Un jeu imprévisible dans les mains de deux adversaires redoutables. Un jeu qui n'était autre que la vie.

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Elisabeth Sanlejos
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 3738
Date d'inscription : 02/03/2011

Votre perso :
Age des personnages: 27 ans
Dieu: Ioannis
Relations: Angel>>a sauvé a vie, menace de la tuer; Vlad>> petit ami FR>> elle le hait, et fait tout pour le tuer Mia>>veut la mettre en prison

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Sam 18 Juin 2011 - 16:30

(ben finalement, je répond pas.... nan, me tue pas!!! lol)

Il sembla surpris de sa question. Réaction peu étonnante, il n'était pas dans les habitudes de la lieutenante de demander un conseil à un meurtrier.

" Honnêtement, tous les Esprits-Liés sont dangereux, finit-il par déclarer. Même les plus entraînés peuvent céder et l'un des seuls moyens de l'en empêcher est de savoir contrôler ses sentiments. Quelqu'un d'instable perdra donc plus rapidement les pédales. Si Angel retrouve un équilibre convenable ce sera plus facile pour elle. Mais un passé de s’efface pas, seul le temps à la pouvoir de l’atténué. Or le temps est parfois aussi néfaste que bénéfique ; reculer le moment où la bombe t'éclatera au visage n'est pas une solution. La seule vraie solution est de bâtir quelque chose de nouveau, de nouveau mais surtout, de solide. Plus facile à dire qu'a faire. Le deuxième moyens est de faire complètement abstraction de ses sentiments, mais c'est un moyen fictif, juste une illusion qu'on veut croire vraie mais qui, un jour ou l'autre, cédera sous le poids du passé, de la souffrance. C'est le pire choix qu'on puisse faire car c'est le plus douloureux qui soit... "

Elisabeth compris alors quel choix avait pris le Grim Reaper. Un élan de pitié pour l'homme lui vient, qui se brisa une seconde plus tard au souvenir de ce qu'il lui avait dit à leur première rencontre, et à l'idée de ceux que ce choix avait tués.

"Et dans le cas d'Angel, il existe une troisième solution, mais tu ne vas pas l'apprécier. Cette solution oppose deux principes radicalement différents, l'un qui joue en ma faveur autant qu'en ta défaveur, l'autre qui n'arrangera aucun de nous deux. Tu as le choix : Soit tu me tues et tu assassines cette gamine comme une lâche - dans ce cas nous sortons tout deux perdant de cet entretien - Soit nous concluons un marché. C'est là que ça ne va pas te plaire ; le marché consiste à me laisser m'en sortir vivant afin de veiller sur Angel. De ton coté tu devras écarter les soupçons qui pèsent sur elle pour qu'elle puisse un jour reprendre une vie normale. Je sais. Tu n'es pas d'accord. Je sais. Mais tu m'as demandé ce que tu pouvais faire d'elle, et ma réponse se compose de trois choix : l'un est quasiment irréalisable, l'autre est le pire qui soit et le dernier est contre tes principes. Mais réfléchis ; aucun de nous deux ne compte abandonner ses objectifs, on se reverra un jour ou l'autre. Ce marché est comme un permis de chasse ; il y a des saisons pour chasser et celles qui sont réservées à l'éducation des jeunes sont toujours épargnées. Mais dès lors qu'ils sont apte à se débrouiller seuls, la traque est de nouveau de rigueur. Ici je te demande de me laisser encore une semaine. Une semaine et la traque reprendra. Une semaine pendant laquelle aucun de nous deux n'attaquera l'autre. Tu as le droit de douter de ma parole, tu as le droit de croire le contraire, mais je te jure que tout ce que je t'ais dis jusque là est vrai et que je m'engage réellement à respecter les conditions du contrat. Je sais que tu t'en fout. Je sais que j'ai voulu te tuer. Je sais que je suis la pire des ordures. Je sais que je n'ai aucune crédibilité à tes yeux. Je sais. Mais au moins j'aurais essayé. Au moins j'aurais été honnête une dernière fois dans ma vie. Au moins j'aurais essayé de m'en sortir, même avec des arguments sincères. J'aurais essayé. Maintenant tu as toute les cartes en main, à toi de jouer. "

Elle mordillait ses lèvres. Que pouvait elle faire? L'idée de laisser un criminel tel que le Grim Reaper dans la nature pendant une semaine de plus lui semblait inconscient, tout comme laisser filer un homme aussi insaisissable que lui. Sa raison lui hurlait de tirer pendant qu'elle le pouvait encore, et pourtant elle abaissa son arme.

"Une semaine. Pas un jour de plus. Et cette trêve est brisée si je revois elle ou toi en train de tuer ou attaquer quelqu'un."

Elle planta son regard dans le sien, avec toute sa détermination. Il devait comprendre qu'elle ne plaisantait pas.

"Réveille là et partez. Ne crois pas que je te fasse suffisamment confiance pour te tourner le dos."

Elle resta l'arme à la main, mais le canon pointé vers le sol, en attendant qu'il obéisse.

_________________

Merci Laure!
Spoiler:
 

Merci Helline!
Spoiler:
 

Merci Pauline!:
Spoiler:
 

Merci Fresh!:
Spoiler:
 

Et re-merci !
Spoiler:
 

Merci Lisabeth!
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vladimir L. Adamovitch
♥ Fondatrice ♥


Messages : 1858
Date d'inscription : 14/11/2010
Localisation : Dans quel asile ? Au Vinatier bien sur !

Votre perso :
Age des personnages: 26 ans
Dieu:
Relations: • Heather : Ex-Chef tyranique et sadique x)• Lilyana : Amie• Fleur Rouge : ennemi juré• Elisabeth : sa chérie ♥• Angel : Sa protégée

MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Lun 20 Juin 2011 - 17:43

Elisabeth Sanlejos se mordit nerveusement la lèvre inférieur. Elle hésitait. Vladimir sentait son esprit torturé chercher un solution différente, une solution qui n'exigeait pas tant de sacrifice. Qui n'exigeait pas ce sacrifice. Elle finit par abaisser son revolver, toujours sur la défensive.

"Une semaine, siffla-t-elle. Pas un jour de plus. Et cette trêve est brisée si je revois elle ou toi en train de tuer ou attaquer quelqu'un."

Un soulagement infini assaillit aussitôt Vladimir ; il n'allait pas mourir. Il avait gagné. Une fois de plus. Enfin ... Presque. Et cette trêve est brisée si je revois elle ou toi en train de tuer ou attaquer quelqu'un. Elle ou lui ... Cela signifiait qu'il ne pourrait plus accepter une seule mission d'Heather avant une semaine. Comment justifié ceci ? Il allait relever lorsqu'il s'aperçut qu'il n'approuvait pas lui-même ses paroles. Il n'avait pas envi de tuer. Il n'avait plus envi de tuer personne. Trop de sensation l'avait parcourut, trop d'humanité avait guider ses pas aujourd'hui. Il n'avait plus la force de faire quoi que se soit contre sa volonté, il en avait marre de ce combat intérieur qu'il menait en permanence. Il ne supportait plus cette fuite incessante contre le passé. Assez. Il en avait assez. S'en était trop pour lui. Il était à bout. Il n'en pouvait plus.

"Réveille-la et partez. Ne crois pas que je te fasse suffisamment confiance pour te tourner le dos."

Vladimir s’exécuta sans discuter, trop content de s'en tirer à si bon compte ; s'agenouillant au près d'Angel, il redressa doucement le corps inanimé de la jeune fille et la secoua légèrement avec une tendresse qui lui échappa lui-même. Là encore, il ne savait que penser, il était complètement perdu, dérouté. Trop de chose qu'il ne savait expliquer c'était produite, trop de sentiment avait influé en lui sans qu'il puisse en maîtriser les conséquences. Pire, toute animosité envers Elisabeth avait disparu.

"Angel ... ? Murmura-t-il d'une voix incertaine à l'enfant.

Il leva les yeux vers Elisabeth. Il hésita. Dans son plan, la lieutenante avait oublié un détail ; trop certaine de l'issue de leur entretien, elle n'avait pas pris la peine de le désarmer, le considérant comme déjà mort. Or bien que toujours sur ses gardes, le revolver qu'elle tenait était pointé vers le sol ; avec un peu de chance et beaucoup de dextérité Vladimir pouvait certainement la tuer, il n’était pas le Grim Reaper pour rien. Il le pouvait. Une heure plus tôt, il l’aurait fait sans une hésitation, sans un remord, mais cette fois-ci c’était différent. Cette fois-ci il n’avait plus la force de se battre. De se battre contre lui-même. Il était fatigué. Fatigué de ce combat contre les sentiments, de ce rejet contre sa propre nature. Fatigué de souffrir, fatigué de croire aux idéaux des autres. Fatigué de ne rien pouvoir entreprendre lui-même. Fatigué. Tellement fatigué. Tellement las. Autrefois, ce qui faisait sa force était son absence de famille ou d’ami, son absence d’attachement ; avant, quoi qu’il fasse, il n’avait rien à perdre. Aujourd’hui, c’était autre chose : la présence d’Angel avait complètement bouleversé son existence, désormais sa vie comptait autant si ce n’était plus que la sienne. Pourquoi ? Pourquoi ne pouvait-il lutter contre cette fatalité qu’il détestait tant ? Pourquoi ? Car ils étaient pareils. Identiques. Dans chaque aptitudes d’Angel, Vladimir se reconnaissait. Il voulait croire qu’il agissait avec objectivité, qu’il le faisait par intérêt, qu’un jour ou l’autre il pourrait obtenir quelque chose de cette expérience, mais c’était faux. C’était faux, et il le savait.
Baissant les yeux vers Angel, il renonça. Il renonça à ses projets contre Elisabeth Sanlejos. Dans sa vie, il avait rarement, sinon jamais, tenu une promesse, se moquant éperdument de l’avis d’autrui, pensant que c’était une leçon méritée pour tous ces humains qui n’avait pas hésités à bafouer son innocence de parjures incessantes. Mais celle-ci ne le concernait pas personnellement, non, elle dépendait de la vie d’Angel. Dans cette promesse, il n’aurait pu être plus sincère, il n’aurait pu y mettre plus de cœur, plus de dévouement. Jamais il n’avait fait preuve de tant d’indignation devant ce qu’il jugeait une injustice, jamais il n’avait démontré autant de morale, autant d’humanité. Jamais il n’avait été si révolté, ou du moins, n’en avait témoigné avec tant d’éloquence. Etrangement, cette promesse comptait réellement à ses yeux. Non, décidément il ne pouvait la rompre. Si ce n’était pas pour Elisabeth ou même pour Angel, c'était au moins pour lui. Depuis quand avait-il cessé de se respecter ? Depuis quand se reniait-il ? Depuis quand cherchait-il à devenir quelqu’un d’autre ? Depuis trop longtemps. Depuis trop longtemps il se cachait sous une identité qui ne lui était pas propre. Depuis trop longtemps il fuyait la vérité par peur de souffrir davantage. Au fond il n’était qu’un lâche. Un lâche. Un lâche qui fuyait incessamment le danger, un lâche qui n'avait d'yeux que pour la mort et le sang. Un lâche qui ne faisait qu'accomplir le dessein des autres, à défaut d'en avoirs lui-même.


[Désolé c'est nul ... Surtout la fin, j'ai pas réussis à me concentrer ....]

_________________

Cadooww ♥:
 

Plus de signa ?:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://x--inspiration--x.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)   Aujourd'hui à 6:00

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fini] Quand l'ange laisse la place au démon(PV Vladimir & Eli)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Quand un ange perd ses ailes → Angel S. Sawyer [Terminé]
» (F) Barbara Palvin ► quand un flirt laisse place à une amitié sans failles.
» [terminé] Aria et Ezra: ils passent aux choses sérieuses !
» (fini) quand le passé se mêle au présent » ft. seung hyun
» Quand le passé laisse une trace indélibile sur notre vie, il ne reste qu'une chose à faire: l'affronter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United by Fate :: Territoires Ouest :: • Dunes de diamant •-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit