AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Fini] Un incendie ne suffit pas pour effacer la douleur d'une vie [Privé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilyana Stang/Fleur Rouge
• Admin folle à lier ... ♥


Messages : 1469
Date d'inscription : 28/01/2011
Age : 20
Localisation : Sur Venus!

Votre perso :
Age des personnages: 18 ans/ 25 ans
Dieu: Navsika
Relations: #Lilyana#: Vlad: un peu spécial, doit chercher son passé mais veux plus la voir pour son bien Agathe: pas très amies Luna: amie? / #Fleur Rouge# Heather: chef, lui tape sur les nerfs Vlad: ennemi, toutou qui mord trop souvent Doubhée: ♥ petite amie♥ e mère de son futur enfant Amalia: amie qui sait s'amuser Lucy: future fille Angel: pire ennemie, meurtrière de ses parents, désire la tuer et vice-versa Eli: elle le déteste mais a promis de ne pas le tuer et d'empêcher vlad de le faire

MessageSujet: [Fini] Un incendie ne suffit pas pour effacer la douleur d'une vie [Privé]   Ven 12 Aoû 2011 - 13:23

Lilyana marchait d'un pas résolu dans la banlieue la plus lointaine d'Ewalhin. Les maisons commençaient à s'espacer et elle était presque à la campagne, le bord du chemin montrant déjà de l'herbe et des jardins, tandis que les maison devenaient de plus en plus grande, devenant presque des villas pour certaines. Les façades blanches et les jardins bien entretenus étaient beau à voir, mais Lilyana avait la tête bien loin de la beauté de pierres ou de fleurs. Si on visage exprimait volonté et résolution, à l'intérieur elle n'en menait pas large. Chaque fois qu'elle levait un pied, elle aurait voulu le poser derrière elle, s'enfuir à toutes jambes de ce qui l'attendait. Elle devait avancer, mais elle avait peur. Oui, peur, peur de ce qui l'attendait, peur de ce qu'elle allait retrouver. Déjà les rues et les maisons lui rappelait son enfance, poignardant son coeur de remords et de mauvais souvenirs. Elle se souvenait avoir volé chez untel, avoir fait souffrir l'enfant qui vivait là pour des raisons qu'elle avait oublié, avoir tué le propriétaire de cette voiture pour se prouver forte au yeux de son père. Mais le pire, le pire fut de croiser les regards de ce qui marchait dans la rue. Certains la connaissait et la reconnaissait, et dans les yeux de cela, elle voyait la peur et la haine. Elle voyait la terreur qu'ils avaient vécus, car tout le monde dans le quartier connaissait les Stang à l'époque de l'enfance de Lilyana. Et tout le monde les craignaient, car s'il n'y avait aucune preuve de leur criminalité, tout le monde savait quel genre de personnes étaient les Stang. Il suffisait de croiser le regard hautain et cruel d'un Stang pour comprendre comment ils vivaient. Alors revoir la fille de cette famille tant crainte, alors qu'ils l'avaient crue morte, avait de quoi faire dresser les cheveux sur la tête de ceux qui la reconnaissait. Elle avait beau leur faire un sourire aimable, essayer d'être la plus gentille possible dans sa façon de se tenir, dire bonjour à tous les passants, ça ne servirait à rien. Autant un inconnu la voyant à ce moment là l'aurait trouvé adorable, autant cette gentillesse semblait remplie d’hypocrisie et de menace pour ceux qui connaissait son nom. Elle avait fini par laisser tomber et marcher la tête basse, les cheveux devant les yeux et Renya se cachant presque derrière elle. Elle savait le danger qu'elle courait comme ça, on pouvait appeler la police si quelqu'un en avait le courage, mais elle n'aurait pas pu supporter de venir la nuit. Surtout que là, si elle se faisait arrêter, elle pourrait toujours raconter qu'elle s'était enfuie le jour de l'incendie, avait perdu la mémoire et ne l'avait retrouvée qu'il y a peu. Et pour ces crimes précédents, on n'avait jamais découvert de preuves formelles, même si elle savait être dans tous les commissariats comme suspect du meurtre des Stang et d'autres. Mais elle doutait que la police recherche réellement la personne qui avait débarrassé Ewalhin d'un tel fléau. Le véritable danger résidait dans sa famille elle-même, elle ne savait pas s'il restait des Stang en vie, et si c'était le cas, elle était morte sitôt retrouvée. Mais tout cela n'avait pas d'importance face à ce qu'elle devait faire. Aider Mia. Réparer la seule chose qu'elle pouvait réparer. Elle ne pouvait pas rendre ce qu'elle avait volé car elle ne l'avait plu -elle ne l'avait jamais vraiment eu d'ailleurs- et elle ne pouvait pas rendre la vie à ceux à qui elle l'avait prise. Mais rendre sa famille à Mia, ça, elle pouvait.
Elle arriva au bout de la rue, et obliqua sur un route plus petite et déserte d'habitations comme de personnes. Elle marcha encore une dizaine de minutes puis arriva devant l'imposante grille d'entré noire du domaine des Stang. Leur nom était forgé en haut du portail en lettres dorés ainsi que l'antique blason de la famille, un S en forme de serpent autour d'un poignard. C'était tellement réjouissant que Lilyana frissonna. Ce blason qui lui avait auparavant apporté fierté et arrogance -car même quand son père avait montré sa pire cruauté, étant elle même d'un sadisme résolu, elle avait aimé porté le nom de Sang- ce blason à présent lui donnait effroi et dégoût. Sa main tremblait quand elle la posa sur l'acier glacé de la grille et la poussa. Le portail s'ouvrit dans un grincement sinistre et Lilyana entra d'un pas mal aussré. Devant elle ne se tenait plus que cendre et décombres. Ce spectacle de désolation aurait effrayé n'importe qui d'autre, mais il rassura Lilyana. Tout était fini, brûlé, détruit. Il ne restait rien! Rien! Elle aurait presque pu danser de soulagement quand elle remarqua un petit objet scintillant dans la cendre. Elle s'approcha à pas prudent, s'attendant presque à voir son père resurgir des gravats. Elle se pencha, et récupéra le petit objet argenté. Elle souffla dessus et dans la blancheur maculée de cendre de sa main apparu deux petits coeur entrelacés et tordus par la chaleur. Les larmes coulèrent sur ses joues sans qu'elle puisse les retenir et elle resta là à regarder le petit pendentif. C'était un cadeau, un cadeau offert par Paul. Elle se souvenait de ses mots exacte qu'il lui avait murmuré en lui donnant ce petit pendentif de foire. Ce sont nos coeurs, garde les aussi précieusement que mon amour. Et à présent, ces deux coeurs étaient tordus et noir de suie. Les mains tremblantes, elle ouvrit le collier et se le passa autour du cou. Au moment de le refermer, elle murmura d'une voix faible:

"Excuse moi."

Renya s'appuya contre sa jambe, lui rappelant qu'elle était là pour elle, qu'elle n'était pas seule. Lilyana prit une grande inspiration et déclara:

"Faut trouver des informations pour Mia. Je crois que la cave était par là."

Elle se mit à grimper dans les gravats, salissant ses vêtement sur la suit, écorchant ses mains sur les bouts de boits pour se hisser dans la direction qu'elle avait indiqué. Elle finit par se retrouver à l'endroit supposé de l'ancien bureau de son père, et commença à déblayer l'entrée de la cave. Il lui fallu plus d'une heure pour retrouver la petite trappe cachée par les cendres et les débris de briques. Ses cheveux coller son visage humide de sueur et ses bras saignaient à plusieurs endroits, mais sa volonté était intacte. Même, faire quelque chose de physique pour aider Mia la soulageait et l'empêcher de trop penser à son passé. Quand elle attrapa la boucle cuivré de la trappe, une sourde angoisse l'assaillit, et elle eut beaucoup de peine à la soulever. Quand elle l'ouvrit, une odeur de moisi et de fumée sortit de la cave et fit tousser Lilyana. Puis elle sortit une lampe de poche et éclaira l'escalier en bois qui s'enfonçait dans une obscurité que la lampe ne parvenait pas à dissiper. Elle descendit lentement les marches, ne pouvant éloigner l'impression de descendre aux enfers. Elle compta les marches, et à la vingt-neuvième, son pied claqua sur un dallage de pierre. Avec la petite lueur de sa lampe de poche, elle chercha un interrupteur, qu'elle trouva à sa droite. La lumière s'alluma, ce qui ne l'étonna pas, son père avait du installer un générateur spécial pour sa réserve. Elle observa la pièce devant elle, meublée d'un bureau, d'une table et de chaises, ainsi que d'une immense étagère sur les trois cotés face à l'escalier. Et partout ce trouvait des dossiers, soigneusement rangés par ordre alphabétique. Lilyana chercha le K, et le trouva presque en face d'elle. Parmi les dizaines de dossiers passant de Kenthy à Kzako, elle trouva Knight. Elle le sortit avec une précaution presque respectueuse et l'ouvrit doucement. Sur la première page se trouvaient une photos et les informations de base sur Mia, son nom, son âge... Elle tourna la page pour en apprendre plus sur l'affaire qui l'avait fait enlevé, mais suspendit son geste. Elle n'avait pas le droit de savoir, elle allait emmener ça à Mia, et se serait à la fille de décider. Elle referma le dossier et s'apprêta à partir, quand son regard passa sur une feuille où était écrit 'personnes à faire chanter'. Intriguée, elle s'approcha. Dans un tableau était écrit des noms, à coté de sommes et de mots. Elle comprit que c'était l'argent ou les services dont son père espérait pouvoir récupérer en faisant chanter des gros bonnets de la politique ou des affaires. Certains noms l’intéressèrent tout particulièrement. Sur cette petite feuille et les étagères remplies d'informations, il y avait de quoi devenir milliardaire et très puissant, il y avait même des haut fonctionnaire de police ou des juges capable d'innocenter n'importe qui pour garder leur secrets.

Avec ça, je pourrai m'écarter définitivement des fichiers de la police, et peut même faire disparaître ce qu'a la police contre Vladimir...

Elle avança sa main gauche vers la feuille, la droite tenant encore le document de Mia.

Après tout, s'ils ont des secrets à cacher, c'est qu'ils ont fait du mal...

Lilyana! Tu sais que tu te ment. Toi aussi tu pourrai être sur une feuille comme celle-ci.

Elle s'arrêta en plein mouvement et réfléchit une seconde. C'était la puissance, la fortune, l'innocence aux yeux de la justice qui était à quelques centimètres de ces doigts. Ses raisonnements et sa conscience d'autrefois lui revinrent en tête. Elle avait bien le droit de vivre elle, elle le payait suffisamment cher, elle avait plus mérité la vie que ceux qui n'avait jamais eu à la défendre... Puis elle sentit les deux coeurs entrelacés et brûlés sur son cou. La dernière fois, elle était arrivé à ça. Voulait elle recommencer? Son bras retomba sur sa cuisse.

"On y va."

Et sans plus attendre de peur de ne pouvoir résister à la tentation, elle se retourna, éteignit la lumière et remonta l'escalier. À chacun de ses pas elle respirait un peu mieux, se sentait plus libre. Quand elle arriva à l’extérieur, elle prit une grande respiration d'air pur. Elle avait réussi à sortir, elle avait tenu. À voix basse elle remercia Paul. Encore une fois, c'était lui qui l'avait mise sur la bonne voix. Elle repartit dans les décombres, partant dans la direction opposé de la ville cette fois. Elle ne pouvait pas supporter les regards haineux et apeurés une seconde fois. De plus, c'était surement le moyen le plus rapide de rejoindre la forêt. Plus elle avançait, plus elle sentait libérée, et quand la cendre laissa la place à l'herbe, elle aurait presque pu sourire. Elle était à une centaine de mètres du bâtiment détruit quand elle buta sur quelque chose. Elle se pencha pour l'identifier. Recouvert d'un peu de terre emporté par le vent, se tenait le katana qui avait servi sa vengeance. Lilyana le souleva, l'essuya de sa main, le prit par la poignée puis sortit la lame de son fourreau. Elle était encore couverte de sang séché, mais elle brillait au soleil de l'après midi tardive. La jeune fille la regarda un moment, hésitant à le laisser là. Cette arme avait fait beaucoup de mal, Lilyana l'avait utilisé de nombreuses fois, et le sang séché couvrait encore sa lame. Mais c'était avec lui que l'horreur des Stang s'était achevé. Elle le remit dans son fourreau puis l'attacha à sa ceinture. Elle le garderait pour se rappeler de ne plus jamais devenir ce qu'elle était, et pour l'utiliser enfin pour le bien. Renya à ses cotés, elle marcha en direction de la forêt, faisant le même qu'il y a bien des jours, mais cette fois avec calme et détermination. Lilyana Stang allait être la première Stang à faire le Bien.

_________________

Spoiler:
 

Signa de Fleur Rouge et Anarchy:
Spoiler:
 

merci fresh!:
Spoiler:
 

Merci Helline pour le graph et Maxie pour le codage !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://liledesartistes.forumgratuit.org/forum
 
[Fini] Un incendie ne suffit pas pour effacer la douleur d'une vie [Privé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [FINI]Premier match d'arène pour un premier badge... ou pas!
» Selena Marinov ❖ Quoi, mon regard suffit pas pour faire un titre ? Ta gueule.
» [Terminé] Comme s'il faisait le même geste mais en sens inverse pour effacer les marques. [Lilith Heather - SungGyu Kim]
» Pourquoi les méchants sont-ils méchant ? Non c'est pas une question piège...
» Besoin de solitude pour oublier la douleur [feat Hank]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
United by Fate :: Tamthia :: • Banlieue •-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit